Jardin potager

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Le potager est une surface de terre utilisée pour cultiver des plantes généralement alimentaires, qui produisent des fruits et légumes.

On y trouve aussi des herbes aromatiques et autres produits à consommer au quotidien.

Intérêt[modifier]

Un abri de jardin bien nécessaire pour ranger les outils et les graines.

L'intérêt du potager est multiple :

  • est un écosystème : Grâce au compagnonnage, votre jardin crée un écosystème équilibré au bénéfice du jardinier que vous êtes. Sans effort supplémentaire, et à moindre cout, vous cultivez ainsi un jardin biologique performant et non polluant. "Mère-Nature" travaille pour vous et vous nourrit avec le meilleur d'elle même...
  • économique : un fruit ou un légume du potager revient bien moins cher que son équivalent au marché ou dans la distribution.
  • gustatif : les produits issus du potager sont bien plus goûteux que leurs équivalents industriels.
  • écologique : dans un potager, on peut facilement opter pour l'utilisation de luttes intégrées et de solutions non chimiques qui respectent "Dame Nature" (cultures associées, compost, engrais vert, ...).
  • pratique : les légumes sont à portée de la main, et se conservent parfaitement dans la terre. On utilise ainsi pour chaque repas, la quantité nécessaire d'un produit frais qui est à son maximum d'énergie et de ses qualités nutritives...

Limitations[modifier]

Pour avoir un potager, il faut avoir de la terre libre. Il est donc difficile d'avoir un potager lorsqu'on habite en ville.

Des terrains communaux ou de sociétés sont parfois mis à la disposition de particuliers dans plusieurs villes. Toutefois, les listes d'attente pour ces jardins collectifs sont parfois longues.

Il est possible de pallier ce manque de terre en installant des jardinières et des pots sur son balcon. Néanmoins, cette culture devra se limiter selon les moyens à des légumes peu encombrants ou à de simples herbes. Ce type de culture requiert une plus grande attention côté arrosage puisque la réserve d'eau n'est pas considérable. Le paillage peut vous épargner un arrosage sur deux. Il sera préférable d'installer des assiettes sous les pots des plantes nécessitant beaucoup d'eau (tomates par exemple). Il faut aussi tenir compte de l'ensoleillement : plusieurs légumes nécessitent au moins 5-6 heures de soleil pour produire.

Rénover un potager[modifier]

Si vous venez d'acquérir un terrain plus ou moins en friche et souhaitez y faire un potager :

Vista-xmag.png Consulter aussi les articles :   Rénover un terrain   et   Potager bio.


Généralités sur la culture potagère[modifier]

Les types de légumes[modifier]

On distingue généralement 4 types de légumes (selon la partie consommée par l'humain) :

Le soleil[modifier]

Presque tous les légumes aiment pousser au soleil. Il y a pourtant quelques exceptions notoires : épinard, cresson, chénopode, roquette. D'autres apprécient la mi-ombre mi-soleil : céleri branche, cerfeuil, persil, chou frisé, mâche, coriandre.

Plantes vivaces[modifier]

La plupart des fruits et légumes cultivés au potager sont des plantes annuelles. Il y a cependant quelques vivaces ou similaires (plantes qui se ressèment toutes seules…), qui demandent donc moins d'entretien :

Récolte permanente[modifier]

Certains légumes particulièrement résistants permettent, même sans cultiver en serre, de récolter en toute saison, tous les mois de l'année : chou pommé, poireau (et poireau perpétuel), romarin, thym, laurier sauce. Et dans une certaine mesure : chou-fleur (de mars à décembre) et laitue (de mars à octobre).

Ces indications ne valent évidemment pas pour tous les climats.

Lenteur[modifier]

Certains légumes ne donnent pas la première année de culture : raifort, fraise, asperge.

Un potager sans bêchage, ni sarclage[modifier]

Pour éviter le bêchage (travail éprouvant ou nécessitant des machines, et bouleversant la couche de terre) et le sarclage (travail long et fastidieux, voire polluant), et une bonne partie de l'arrosage il suffit de travailler sur couche, soit à même le sol, soit en buttes.

Il n'est pas nécessaire de bêcher votre jardin potager, si celui-ci a passé l'hiver sous un épais tapis de paille, ou si vous avez semé un engrais vert. Les vers et l'humus auront fait le travail à votre place. Et il n'est pas nécessaire d'y apporter des engrais.

Il n'est pas nécessaire de sarcler si vous :

Dans les 2 cas les herbes indésirables ne vous embêteront pas. Et la corvée d'arrosage est presque réduite à néant.

Lutte contre les prédateurs[modifier]

Lutte contre les parasites[modifier]

Voir aussi[modifier]

Cultiver son jardin potager et son verger
Article Liste de plante
Jardin potager Liste des plantes potagères
Arbre fruitier Liste des arbres fruitiers
Fruits et légumes de saison

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Un jardin sans travail du sol de Dominique Soltner.


Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Vista-licq.png Portail Permaculture – Créations de systèmes humains et agricoles imitant les inter-relations écologiques.
Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.