Construire son habitat

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kfm home.png
Cet article fait partie du
Thème Se loger

Autoconstruction
Construire son habitat
Coopérative d'habitation
Entretenir son habitat
Gestion de l'eau
Gestion des déchets
Maçonnerie
Menuiserie: Outils / Matériaux
Rénover son habitat
Se chauffer
Utilisation de l'énergie


Catégorie:Se loger


La construction écologique et économique est une dénomination globale pour une manière de construire qui résulte de trois objectifs différents :

  1. Construire « efficace et économe en énergie » : on cherche à diminuer au maximum les dépenses d'énergie nécessaire pour amener et maintenir un habitat à la température idéale de confort pour ses occupants. Cette efficacité sera atteinte en utilisant la chaleur du soleil, en isolant la maison des aléas climatiques extérieurs, et/ou en utilisant des appareils de chauffage ayant un bon rendement.
  2. Construire « sain » : là il est question de bâtir un logement dont l'environnement intérieur sera dépourvu de substances nocives à la santé de ses occupants. Le premier travail consiste à choisir des matériaux et/ou composants qui ne sont pas nocifs ni ne dégagent pendant leur utilisation de substances nocives, mais cette démarche peut prendre en compte également l'impact de l'environnement géomagnétique du terrain, ainsi que celui de la végétation.
  3. Construire « non-polluant » : l'objectif est que la construction ne nuise pas à l'écosystème dans lequel elle se trouve et par extension, qu'elle ne nuise pas à l'écosphère entière. Les matériaux utilisés seront donc soit renouvelables soit recyclables. On privilégiera ceux qui ont consommé le moins d'énergie pour leur fabrication, ainsi que les productions locales.

Une construction écologique résulte donc d'une démarche alliant simultanément ces trois objectifs. En effet, s'ils peuvent paraître de prime abord naturellement interdépendants, ce n'est pas forcément le cas. On peut en effet construire une maison extrêmement performante (d'un point de vue thermique), mais uniquement construite en matériaux toxiques non renouvelables et non recyclables. Une maison saine n'a elle pas forcément de bonnes performances thermiques et peut aussi être construite avec des matériaux inoffensifs, mais non renouvelables. Enfin, une habitation non polluante peut être construite avec des matériaux naturels, mais nocifs, et peut elle aussi n'avoir que de piètres performances énergétiques.


Les philosophes, philosophies, pensées[modifier]

Les concepts[modifier]

Maison adobe

Définitions liées à la Bio construction[modifier]

Isolation thermique[modifier]

Dès que deux éléments en contact possèdent des températures différentes, il se produit un échange de chaleur entre eux jusqu'à ce que leurs températures deviennent identiques. Le but de l'isolation est de freiner cet échange de température. Pour une maison en hiver, il s'agit donc de freiner ses déperditions de chaleur vers l'extérieur, et en été de freiner la pénétration de chaleur. L'isolation va également permettre de garder les parois de la maison à une température la plus proche possible de celle de l'air intérieur. Ainsi, en hiver, l'isolation donne une bonne sensation de confort tout en limitant sa note de chauffage. En été, le confort sera obtenu en associant les atouts de cette isolation à une forte inertie thermique de la maison. La température de la maison sera alors maintenue stable et la plus fraîche possible sans recours à la climatisation.

Conductivité thermique[modifier]

La conductivité thermique est une valeur propre à chaque matériau. Elle est exprimée en watt par kelvin et par mètre ou W/(K.m).

Prenons l'exemple de l'aluminium, c'est un matériau très conducteur de chaleur. Sa Conductivité thermique est de 237 W/(K.m). Pour une meilleure compréhension on peut également écrire l'unité de mesure sous la forme (W.m)/(K.m²), le premier m étant associé à l'épaisseur du mur, m² étant associé à la surface du mur. C'est-à-dire : imaginons un mur en aluminium d'un mètre d'épaisseur et dont la surface est 1 m², soumis à un écart d'un degré entre les deux parois. Ce mur évacue donc 237 watts. Ainsi, si le mur faisait 10 cm de large pour une surface de 10 m², il évacuerait 237 W/(K.m) * 1K * (10 m²)/(0,1 m) = 23 700 watts, la puissance évacuée par unité de surface de mur est alors de 2 370 watts/m².

À voir : Conductivité thermique

Inertie thermique[modifier]

Capacité d'un matériau à stocker l'énergie ou d'un bâtiment à stocker de la chaleur dans ses murs et planchers. L'inertie thermique permet notamment de garder une maison fraiche en été. Plus les éléments constructifs sont lourds (pierre, briques, etc.) plus il y a d'inertie. Il est toutefois préférable pour cela qu'une isolation soit faite à l'extérieur des murs.

Isolation "hydrique"[modifier]

Une chose importante aussi dans l'isolation, c'est (paradoxalement) que les murs puissent respirer... En fait, il ne faut pas que de l'humidité puisse se condenser, s'accumuler et provoquer de moisissures. C'est donc un juste compromis entre conservation de la chaleur et ventilation de l'humidité.

Le choix des matériaux[modifier]

Dans le choix d'un isolant il intervient plusieurs facteurs :

  • Son coût exprimé différemment selon son conditionnement
  • Ses composés, car s’il existe des isolants naturels, d'autres ne le sont pas du tout et peuvent être très toxiques (l'amiante par exemple, qui est maintenant interdite)
  • Son pouvoir isolant thermique, hydrique
  • Les modalités d'installations
  • Sa taille parce que l'efficacité en dépend et que tous ne nécessitent pas la même épaisseur pour le même résultat
  • Sa stabilité et sa durabilité dans le temps

Techniques et matériaux[modifier]

Vista-xmag.png Consulter aussi l’article :   Autoconstruction.

Structure[modifier]

  • La chaux
  • La terre
  • La pierre
  • Le ciment
  • Le béton
  • Le bois cordé
  • La fuste (construction d'une maison en rondins de bois). Une illustration claire dans le film de Nicolas Vanier : le dernier trappeur. Le mode de construction y est décrit en 5 minutes, de façon tout à fait convaincante.
  • La fuste-madrier, identique au fuste mais réalisée avec des madriers empilés
  • Le liant papier
  • L' ossature bois
  • Le Poteau poutre
  • Le panneau-bois massif
  • la brique en terre cuite
  • la brique en terre crue (adobe)
  • la BTC, Brique de Terre (crue) Comprimée
  • le pisé (terre compactée)
  • la bauge (terre empilée)
  • la super adobe (terre remplissante), des sac remplis de terre sous la forme de longues chaussettes sont empilés de manière concentrique
  • la paille, des bottes de paille soutiennent la toiture (paille porteuse) ou sont maintenues dans une ossature en bois (paille non porteuse)

Les Isolants[modifier]

Climatisation[modifier]

Toitures[modifier]

Outils[modifier]

Bûcheronnage[modifier]

Les outils pour la coupe et la refente du bois sont la hache, la scie, le merlin, le coin, la masse...

Menuiserie[modifier]

La plupart des outils manuels sont aujourd'hui déclinés en machines-outils ou encore en électroportatifs. Ont utilise principalement :

  • Délignage,Tronçonnage - Pour le sciage manuel ,des scies égoïnes, des scie à cadres et des scies à dos. Les versions électriques, scies circulaires, scies à ruban et scies sauteuses sont aussi beaucoup employées.
  • Corroyage - Des varlopes et rabots sont utilisés pour mettre les pièces d'équerre puis aux sections (largeur-épaisseur) établies; les équivalents motorisées sont la dégauchisseuse et la raboteuse.

Divers[modifier]

Les petites constructions, constructions provisoires, et alternatives à la construction[modifier]

une yourte
un tipi

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Chantier participatif en 2011 ouvert a toutes les personnes désireuses de s initier a l ecoconstruction

Bibliographie[modifier]

  • Le Guide de l'autoconstruction. - Un guide sur CDRom de 132 pages sur la totalité du projet depuis les plans et les fondations jusqu'aux dernières finitions, en passant par la charpente, la plomberie, l'installation électrique, etc. Sur le site [1]
  • Eco-logis La maison à vivre, 500 pages Éditeur Könemann, 1999. ISBN 3895089265 - Adaptation française d'un ouvrage collectif conçu par le magazine allemand "Öko-test", cet ouvrage de référence de près de 500 pages, présente de nombreuses illustrations très pédagogiques, donne des indications et des conseils aussi avisés qu'objectifs sur la construction écologique en présentant des solutions à tous les problèmes.
  • "21 Rénovations écologiques en France", Sylvain Moréteau, éd. Terre vivante, 2010.
  • Le Guide de l'Habitat Ecologique. ISBN 2879090121 EAN : 9782879090122 - Un guide complet pour aider aux bons choix alternatifs, pour trouver les intervenants qualifiés, pour construire une maison saine, respectueuse de l'environnement et agréable à vivre.
  • "Le ba-ba de l'habitat écologique", Sylvain Moréteau, Rustica éditions, 2008. ISBN 9782840388333
  • "Murs et toits végétalisés", Sylvain Moréteau, Rustica éditions, 2009. ISBN 9782840389439
  • La Maison Écologique, un choix d'avenir, Pascal Greboval, Kristell Menez, Rustica Editions. ISBN 9782840388609
  • L'isolation écologique par Jean-Pierre Oliva, éd. Terre Vivante - LA référence sur le sujet de l'isolation : principes, matériaux et impact sur la santé, sols, murs, toitures. ISBN 2904082905
  • La maison des [néga] watts > Le guide malin de l'énergie chez soi de Thierry Salomon et Stéphane Bebel, éd. Terre Vivante.
  • Vivre au naturel - La maison écologique par David Pearson, 302 pages, éd. Flammarion, 1999, 29 €. ISBN 2082019411 EAN 9782082019415 - Ouvrage de référence pour toutes les personnes désireuses de créer une maison naturelle à partir de principes écologiques fondamentaux.
  • Une maison saine & naturelle par Dan Phillips, 192 pages, éd. Dessain et Tolra, 2001. ISBN 2047200180 EAN 9782047200186
  • La Chaux par l'association Pisé, Terre d'avenir, association loi 1901, 13 € (85 F), Jacky Jeannet, Chassenet F-63260 Thuret Tel : +33 73 97 91 07.
  • Techniques picturales anciennes par J.C. Misset, 28.20 € (185 F). - Une mine de recettes avec croquis pour enduits, badigeons, les glacis, la peinture à la caséine... Décorer sa maison soi-même à peu de frais, c'est possible et tellement réjouissant !
  • Construire en paille aujourd'hui par A et H GRUBER, 128 p., 16,50 € (108 Frs). - État des lieux complet, en ce début de 21e siècle - Ouvrage d'initiation sur la construction paille & terre.
  • Construire son habitation en paille selon la technique du GREB par V. Brossamain & JB Thevard, 108 p., 16 € - Description précise, étape par étape, d'une technique de construction en paille abouti, en provenance du Québec.
  • Les clés de la maison écologique par OÎKOS. ISBN 2904082948 EAN 9782904082948
  • Le guide de l'habitat sain par les docteurs Suzanne et Pierre Déoux, Medieco éditions, 537 pages - Les effets sur la santé de chaque élément du bâtiment.
  • Magazine La Maison écologique : site web
  • J'attends une maison - Pour un habitat écologique de François Desombre, 576 pages aux Editions La Pierre Verte. Guide, matériaux, annuaire de l'habitat écologique contrôlé par l'éditeur. ISBN 2952336504.
  • Guide raisonné de la construction écologique 290 pages par Bâtir-Sain. Guide et annuaire professionnel de +1600 matériaux et produits sains / écologiques pour l' écoconstruction. ISBN 9782952843713 - Web
  • Nos maisons nous empoisonnent : guide pratique de l'air pur chez soi, par Georges Méar. ISBN 2914717059


Noia 64 apps kfm home.png Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.