Hutte de sudation

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Sweat lodge)
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

La hutte de sudation, sweat lodge, ou encore Inipi est une cérémonie amérindienne de soins et de purification. Utilisée par les indiens d'Amérique du Nord, elle leur permettait de se connecter avec les quatre éléments que sont la terre, l'eau, le feu et l'air. La vapeur (produite par l'eau versée sur des pierres chauffées au rouge) unissant chaque participant aux éléments du monde à l'intérieur du ventre que représente la hutte. Elle purifie ainsi le corps et l'esprit. Elle est couramment utilisée de nos jours à des fins thérapeutiques (relaxation, guérison) comme à des fins spirituelles.


Le bain de vapeur dans les différentes cultures[modifier]

Nous retrouvons dans diverses cultures des techniques semblables comme le "sauna Finlandais", les "thermes Romains", le Temescal (ou temezcalli) des Mayas, le bania (ou banya) des Russes, le "hammam" dans les pays du Maghreb, ou encore le mushi-buro pour les japonais. Tous ces noms pour parler en fait d'une même pratique, fort ancienne et universellement répandue à la surface du globe: le bain de vapeur.

Principe[modifier]

Inipi.png

Techniques de construction[modifier]

On trouve la hutte de sudation, sous une forme ou une autre, partout en Amérique du Nord. Dans le nord-est, les huttes bâties avec des branches de saule peuvent être recouvertes d'écorces ou de peaux. Dans le Sud-est, elles peuvent être en mottes de terre ou un creux à flanc de montagne résultat de l'érosion par une rivière. Dans les plaines, la hutte de sudation était couverte de peaux de bison, alors qu'en Californie la maison de sudation servait à la fois de lieu d'habitation et de centre cérémoniel. Dans le nord du nord-ouest, les maisons de sudation étaient construites en planches de cèdre; jusqu'aux Inuits qui pratiquaient les sudations dans leurs igloos.

Utilisation[modifier]

Les pierres sont tout d'abord chauffées sur un feu à l'extérieur de la hutte, puis introduites à l'intérieur. La loge est ensuite fermée et l'on répartit quelques feuilles de cèdre ainsi qu'une pincée d'herbes (sauge, Sweetgrass...) sur les pierres chaudes, avant de verser l'eau destinée à produire la vapeur. La cérémonie s'achève lorsque la vapeur se dissipe, après quoi les participants au rite sortent du lieu sacré et retournent dehors. Avant toute nouvelle cérémonie, la couverture de la tente est généralement retirée et nettoyée.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Sur le Dos de la Tortue, références à la hutte de sudation - Web
  • Inipi, le chant de la terre de Anne Pazzogna, L'Or du temps. ISBN 2904112170
  • The Lakota Ritual of the Sweat Lodge by Raymond A. Bucko. ISBN 0803261659
  • The Native American Sweat Lodge : History and Legends by Joseph Bruchac. ISBN 089594636X


Noia 64 apps kcmdrkonqi.png Prendre soin – Articles sur « comment prendre soins de soi et des autres ».