Bois

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Forest-64.jpg

Le bois est un tissu végétal (le xylème) qui joue un double rôle chez les plantes vasculaires: conducteur de la sève brute, et tissu de soutien qui donne leur résistance aux tiges. Il sert aussi parfois de tissu de réserve.
Un bois est aussi un lieu planté d'arbres, généralement de petite superficie (par opposition à une forêt, qui désigne une grande étendue boisée).

Vista-licq.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Écologie...


L'Éphéméride du jour
Calendrier du potager
Agriculture biologique
Auxiliaires
Biodiversité
Biologie
Colibris (Portail)
Conservation de la nature
Couche d'ozone
Cultures associées
Développement durable
Effet de serre
Empreinte écologique
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Naturisme
Permaculture (Portail)
Pollutions
Réchauffement climatique
Réduire, Réutiliser, Recycler
1001 trucs pour...



Écologie (Catégories)
Écologie (Portail)


Cet article encyclopédique présente le bois dans sa nature et ses utilisations.
Pour une présentation de ses caractéristiques en matières de construction :
Veuillez consulter Le bois, matériau de construction.



Le bois, que l'on tire principalement du tronc des arbres, est un matériau apprécié pour ses propriétés mécaniques, pour son pouvoir calorifique et une matière première pour l'industrie chimique.

Il présente de nombreux usages dans le bâtiment et l'industrie; et aussi en tant que combustible de chauffage.

La norme NF B 50-003 (vocabulaire du bois) le définit comme :
« un ensemble de tissus résistants secondaires (de soutien, de conduction, et de mise en réserve) qui forment les troncs, branches et racines des plantes ligneuses. Issu du fonctionnement du cambium périphérique, il est situé entre celui-ci et la moelle ».







Caractéristiques du bois[modifier]

Structure[modifier]

Le bois est composé de différents types de tissu végétaux : tissu vasculaire, fibres, parenchymes de réserve.

Dessin en coupe d'un tronc d'arbre (clic pour agrandir)
  • Fibres: faisceaux de cellules résistantes, disposées dans le sens axial ou radial, qui assurent la rigidité et la résistance mécanique du bois.
  • Tissus vacculaires: formé de vaisseaux, cellules creuses qui servent à conduire la sève brute depuis les racines jusqu'aux feuilles. Chez les résineux ces vaisseaux sont des trachéides.
  • Parenchymes ligneux: cellules de réserve à parois épaissies et lignifiées, qui accompagnent le tissu vasculaire. Ces cellules participent en outre à la fonction de soutien.


Un petit éclat de bois est nommé "écharde".

La disposition des tissus, la forme et la taille des cellules est appelée « plan ligneux ». Celui-ci est caractéristique de chaque essence.
L'orientation générale des cellules et des fibres est dans le sens axial, qui détermine le « fil du bois ».


Composition chimique[modifier]

Le bois est constitué principalement de matières organiques (cellulose et lignine) et d'un faible pourcentage (de 1 à 1,5 %) d'éléments minéraux. Il contient également une part d'humidité variable.

Wiki2.png

Wiktionnaire, le dictionnaire universel libre qui apporte des définitions, mots dérivés ou locutions, sur le thème :
« Bois »

  • Cellulose (40 à 50 %)
  • Lignine (20 à 30 %)
  • Hémicellulose (15 à 25 %)
  • autres substances organiques : polysaccharides, pentosanes, hexosanes, résines, tannins, colorants, cires, alcaloïdes...
  • Humidité : rapporté à la matière sèche (bois anhydre), le taux varie de 50 à 100 % pour le bois saturé (bois vert), de 10 à 20 % pour le bois séché à l'air, et 10 % et moins pour le bois séché artificiellement (par micro-ondes).
  • Toxicité : certaines espèces comme le laurier rose sont extrêmement toxiques pour les êtres humains et les animaux.


Ses propriétés, ses ennemis et son entretien[modifier]

Propriétés physiques[modifier]

Forest-22.jpg
  • Résilience
  • Résistance à la traction et à la compression
  • Élasticité
  • Densité : la densité du bois est généralement inférieure à 2 (le bois flotte lorsque sa densité est inférieure à 1) en raison des vides dans sa structure. Cette densité varie fortement en fonction de son degré d'humidité; elle dépend de l'essence et aussi de la station. C'est le paramètre le plus important pour caractériser un bois. On l'exprime normalement pour un taux d'humidité égal à 15 % (moyenne entre l'état anhydre et l'état de saturation). La densité à 15% se situe généralement entre 0,5 et 0,7, mais peut varier considérablement, de 0,1 pour le balsa, 0,4 pour les bois légers (sapin, épicéa, peuplier), 0,8 à 1 pour les bois durs (if, teck, olivier), 1,1-1,2 pour l'azobé et 1,3-1,4 pour le gaïac (bois de fer).
  • Durabilité : bien qu'il s'agisse d'un matériau biodégradable, le bois peut durer dans certaines conditions plusieurs siècles, comme en témoignent de nombreuses charpentes de monuments anciens. Les paramètres favorables à la durabilité du bois sont le maintien en atmosphère sèche, la densité élevée, la composition chimique, liée à l'essence (présence de résines, d'oléo-résines, de tanins, les conditions de séchages initiales et parfois le flottage (moyen de transport par eau qui désevait le bois). Le bois de cœur est plus durable que l'aubier, plus riche en matières fermentescibles.


Parmi les espèces les plus durables, on classe le cèdre, le séquoia, le mélèze, le chêne, le châtaignier... et parmi les moins durables: le sapin, l'épicéa, le hêtre, le peuplier, le tilleul...

  • Imputrescibilité: le châtaignier, le liège (écorce du chêne-liège), le mélèze, le douglas (sapin de Douglas, ou pseudotsuga), l'aulne, le séquoia, le robinier faux-acacia, le cèdre, le genévrier, l'afrormosia, l'azobe, le cumaru, le tatajuba, le teck, le bangkiraï,
  • Rétractibilité
  • Propriétés isolantes : du fait de sa structure cellulaire, qui emprisonne de l'air sous forme de petits volumes, le bois est matériau mauvais conducteur de la chaleur. Cependant sa conductibilité thermique est très variable en fonction de son degré d'humidité, de sa densité et de l'essence considérée, ainsi que de l'orientation par rapport au fil du bois: il est meilleur conducteur dans le sens axial que dans le sens radial. On utilise couramment des panneaux agglomérés en particules de bois comme isolants thermiques.


Altérations du bois[modifier]

L'écorce d'un tronc d'arbre

Attaques d'insectes xylophages : De nombreux insectes s'attaquent au bois, soit sur pied (bois vert), soit en grumes dès l'abattage en forêt, soit sec, y compris une fois mis en œuvre (charpentes, meubles...).
Ce sont les larves qui creusent des galeries dans les bois, visibles à l'extérieur par des orifices circulaires, les trous de vers. On lutte contre ces insectes par l'application d'insecticides, par injection, trempage, pulvérisation... Cela permet de prévenir les attaques, mais lorsque les dégâts sont constatés, on parle de bois vermoulu, il n'est d'autre méthode que de le remplacer purement et simplement.

Certains bois, riches en résines, sont naturellement résistants aux attaques d'insectes,

Parmi les principaux 'insectes xylophages, citons :

Lichens et moisissures attaquent le bois des arbres
  • le capricorne des maisons,
  • le lyctus,
  • les vrillettes
  • les termites


Attaques de champignons : Il est possible de protéger le bois des altérations causées par les champignons et les insectes par des moyens écologiques. L'imprégnation (trempage du bois) est faisable par immersion ou par jet, il s'ensuit automatiquement une période variable de séchage suivant la nature du bois.
L'imprégnation peut-être de 2 types :

  • chimique (à base de solvant)
  • ou naturelle (à base d'eau).

Il a été constaté que l'imprégnation chimique est plus résistante face aux intempéries, xylophages, etc. que l'imprégnation à base d'eau. Mais en revanche, cette méthode est moins écologique et plus toxique pour la santé...

Noia 64 apps kfm home.png
Cet article fait partie du
Thème Se loger

Autoconstruction
Construire son habitat
Coopérative d'habitation
Entretenir son habitat
Gestion de l'eau
Gestion des déchets
Maçonnerie
Menuiserie: Outils / Matériaux
Rénover son habitat
Se chauffer
Utilisation de l'énergie


Catégorie:Se loger


On peut recouvrir le bois d'une couche de primer, et d'une couche de finition pour une protection complète du bois de très longue durée.

Protections du bois[modifier]


Vista-xmag.png Voir les articles Protection du bois et Protection naturelle.


Soins du bois[modifier]


Vista-xmag.png Consulter aussi l’article :   Nettoyage du bois.


Ses usages et ses métiers[modifier]

Ses utilisations[modifier]

Le bois est employé à de multiples usages et sous de multiples formes :

  • brut sous forme de poteaux et rondins, après sciage généralement, et rabotage.
  • Il peut être transformé: lamellé-collé, agglomérés, panneaux de fibres.
Forest-36.jpg
Forest-25.jpg

Comme combustible, sa première utilisation au niveau mondial, il apporte 3000 calories par kg (1 stère de bois équivaut à 0,147 tep). Il est aussi un moyen d'expression artistique dans la marqueterie et la sculpture sur bois, la gravure.

  • Bois d'œuvre (exploité en grumes)
    • charpentes, traverses de chemins de fer
    • bois de marine: mâts, coques...
    • sciages grossiers : coffrages à béton, échafaudages, palettes, emballages...
    • sciages rabotés: lambris, parquets, menuiserie, ébénisterie...
    • encadrement; lutherie ; allumettes...
  • Bois de menuiserie et autres corps de métiers
    • Bois de tournage: boules, quilles, manches à outils, jouets...
    • Bois de tranchage: contreplaqués...
    • Bois de fente: merrains pour la tonnellerie, tavaillons (bardeaux de toiture)...
    • Bois cintré: chaise « Tonet »
    • Bois étuvé: placages,....
    • Bois chauffés : utilisations extérieures comme lambris, terrasses, etc...
  • Bois d'industrie (exploités en rondins)
    • bois de mines, poteaux télégraphiques et autres...
    • bois de trituration: pâte à papier, panneaux de fibres et de particules, agglomérés, laine de bois...
    • bois de distillation, etc
  • Bois de feu (petit bois et bois mort): bois de chauffage,
    • charbon de bois (carbonisation),


Vista-xmag.png Consulter aussi les articles :   Chauffage au bois   et   charbon de bois.


Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Outils basiques utilisés pour le travail du bois[modifier]

Planche de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert: Divers types de Rabots

Outils de base de frappe et entaillage[modifier]

- Le Ciseau

- La gouge

- Le Maillet

- Le Marteau

Outils de base pour le sciage[modifier]

- La scie de long

- La scie à cadre

- La scie égoïne

Autres outils basiques[modifier]

- Le rabot

- Le trusquin

- Le vilebrequin

- La mèche

- La vrille

- L' établi

- Le serre-joint

Outils et autres matériaux de menuiserie[modifier]

Exemples :

Wiki2.png

Wiktionnaire, le dictionnaire universel libre qui apporte des définitions, mots dérivés ou locutions, sur le thème :
« Menuiserie »

- Cheville en bois

- Mastic de vitrier


Vista-xmag.png Consulter aussi l’article :   Menuiserie (Outils et matériaux).


Voir aussi[modifier]

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
« Outils »

Liens internes[modifier]


Liens externes[modifier]




50px

La Médiathèque Commons propose des documents multimédia libres réutilisables sur le thème :
« Dessins et Planches
en Sciences, Arts et Métiers
à travers les ages
 »

Bibliographie[modifier]



Nuvola apps package graphics.png Portail Créer – Articles Ékopédia concernant la Création et les Arts.
Noia 64 apps kfm home.png Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.
Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».