Politique

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)

Politique : adj (gr. politikos, de polis, ville) relatif à l'organisation d'une communauté.
Cette page n'est pas le lieu de présentation des partis politiques alternatifs, mais plutôt le lieu d'explication des alternatives politiques au niveau du mode de gouvernance.

Le chat noir est l'un des emblèmes des anarchistes

Action directe[modifier]

L'action directe consiste à agir soi-même, de façon à peser directement sur un problème auquel on peut être confronté, et sans avoir besoin pour ce faire appel à un intermédiaire de personnalités politiques, de bureaucrates, etc. Pour plus de détails, consultez l'article Action directe.

Anarchisme[modifier]

L'anarchisme est une philosophie politique qui prône l'abolition de toutes formes de gouvernement et de domination. Le terme anarchisme est étymologiquement issu du grec an (marque du privatif) et archè (chef, dirigeant, voire pouvoir, autorité, commandement).

L'anarchie que proposent les anarchistes n'est pas l'absence d'ordre, de règles, de structure organisée; cette réalité-là se définit comme de l'anomie. Les anarchistes recherchent l'absence de hiérarchie, de pouvoir, d'autorité (principes organisationnels que les anarchistes considèrent comme immoraux, oppressifs, nuisibles, générateurs de désordre et de malheur, et inutiles). Les anarchistes tendent vers l'organisation d'une société libertaire, où la liberté politique serait le fondement social.

Pour se démarquer de l'usage péjoratif et effrayant du mot «anarchie» pour désigner l'anomie, les anarchistes utilisent aussi le mot libertaire (défenseur de la liberté politique) comme synonyme d'anarchiste ou même parfois (mais cela moins couramment) l' acratie (du grec a = privatif, cratos = pouvoir/gouvernement), pouvant ainsi inscrire leur idéologie comme étymologiquement politique (comme la démocratie, la théocratie, la technocratie, etc.).

L'anarchie est source d'un grand nombre de mouvances diverses, dont certaines étant idéologiquement opposées et incompatibles. Parmi celles-ci, nous pourrons citer : l'anarchisme socialiste, l'anarchisme chrétien, l'anarchisme épistémologique, l'anarchisme syndicaliste, l'anarchisme libéral (allant du "parti libéral mexicain", de florés magon, à l'anarcho-capitalisme), ou l'anarchisme vert.

Mais la plupart des anarchistes en possèdent leur propre conception, ceci prouvant que l'anarchie se vit et se conçoit avant de se construire (un des buts philosophiques de l'anarchisme étant de libérer l'individu de toute autorité, développant ainsi les incroyables diversités de tout homme).

Pour en savoir plus consulter la page sur l'anarchisme.

Démocratie directe[modifier]

La démocratie directe est la démocratie sans représentants, sans séparation entre les citoyens et une classe politique. La démocratie directe permet un processus collectif de décisions sans hiérarchisation.

Pour les exemples : voir l'article détaillé démocratie directe.

Micronations[modifier]

Il faudrait mettre les différents types de mandats...

Vista-vlc.png Cette section est vide ou n'est pas assez détaillée, votre aide est la bienvenue !

Primitivisme[modifier]

Le primitivisme ou anarcho-primitivisme est la quête d'un mode de vie non-technologique, technophobe, qui considère la technologie comme aliénante. Fredy Perlman (1934-85, auteur de Against His-story, Against Leviathan ! (Black and Red, 1983)) est un des principaux théoriciens de ce courant de pensée, qui considère la civilisation comme un piège. Des circonstances très particulières de pénurie auraient selon lui nécessité la création d'une "machine sociale" - laquelle machine sociale aurait perduré alors que les conditions qui l'avaient engendrée n'étaient plus.

Participation politique transnationale[modifier]

Alors que le commerce et l'industrie s'organisent de manière transnationale, la démocratie et la politique semblent être un peu en retard. Un certain nombre d'initiatives peuvent être possibles au-delà des différentes « nations » ou « pays » auxquels nous appartenons, que ce soit par l'intermédiaire de l'expression citoyenne ou de la participation politique.

Groupe politique européen[modifier]

Dans une évolution du système politique européen, les groupes politiques commencent à s'organiser à niveau transnational. Le but est de pouvoir finalement avoir dans les prochaines années, des listes politiques réellement représentatives d'un électorat européen. Pour l'instant, ceux que nous trouvons dans le Parlement européen sont des faux-semblants de groupes politiques transnationaux; en effet, les députés élus viennent des listes préparées au niveau national, la vie parlementaire des groupes dans le PE est encore organisée selon leur pays d'appartenance. Souvent, les députés d'un même groupe politique, mais originaires de pays différents, ne se connaissent même pas! Souvent, le seul moment qui unit les députés d'un même groupe politique est le vote en session plénière à Strasbourg où par consigne de leur chef de groupe national et en accord avec le président du groupe, le vote est exprimé à l'unisson. Pour ce motif, la nouvelle génération de politiciens européens s'efforce de créer des groupes politiques transnationaux, comme, par exemple, Alliance pour les États Unis d'Europe,d'inspiration fédéraliste, ou les Verts européens.

Les élections européennes ne sont pas en outre identiques dans les différents pays, ce qui confère des inégalités. Le suffrage majoritaire donne certes une majorité à la représentation européenne au détriment d'une participation et représentation de tou(te)s, au risque de créer des frustrations qui peuvent s'exprimer autrement que par le biais de la politique.

Voir aussi[modifier]

Wiki2.png

Wiktionnaire, le dictionnaire universel libre qui apporte des définitions, mots dérivés ou locutions, sur le thème :
« Politique »

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
« la politique »

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • "Les affranchis de l'an 2000", par Marie-Louise Dubouin. ISBN 2921783029 EAN 9782921783026
    • Le livre raconte comment et pourquoi une économie distributive a vu le jour en Europe. L'événement déclencheur ressemble comme 2 gouttes d'eau à ce qui s'est passé le 11 sept 2001 (avion kamikaze). Suite à quoi les sociétés capitalistes occidentales auraient pris conscience des différences Nord-Sud et auraient décidé de réorganiser leur société et leur mode de vie pour définitivement diminuer et éradiquer ces différences, notamment en implantant une économie distributive. - Le livre est présenté comme un roman de science-fiction : une personne aurait eu la chance d'être projetée quelques années plus loin pour pouvoir découvrir cette économie. Elle se balade dans une partie de l'Europe, en France surtout avec quelqu'un qui l'accompagne et lui montre comment vivent les gens et sont constituées les communautés. Le tout ressemble beaucoup à de la démocratie directe avec une économie distributive. Chaque chapitre aborde un thème social particulier (santé, éducation, vieillesse, travail, développement personnel, chômage (devenu inexistant), interaction avec les pays du Sud, transport, écologie, communautés municipale, etc.).

Noia 64 apps kdict.png Portail Apprendre – Accédez aux articles Ékopédia concernant les pédagogies.
Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».