Greffe

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Greffage)
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème Cultiver

Haie
Apiculture
Agriculture : bio-dynamique ou naturelle
Jardinage : (Potager et Verger)
Potager en carrés
Cultures associées
Outils agricoles
Compost et Paillage
Plante (liste)
Liste de fleurs comestibles
Cueillette sauvage et domestique
Producteurs AMAP
Récolter les semences
Reproduire les plantes
Semis, graines Bio
Graines germées
Bouturage / Greffage / Marcottage
Calendrier (lunaire)


Voir aussi :
Catégorie:Cultiver
Portail:Cultiver

La greffe est une méthode de multiplication végétative par l'insertion sur une plante (sujet) d'une partie d'une autre (greffon) dont on désire développer le caractère.


Définition[modifier]

Du latin graphium, poinçon. La greffe est une multiplication végétative qui consiste à unir la partie aérienne d'un végétal que l'on souhaite multiplier (greffon ou épibiote) à une partie racinaire d'un autre végétal qui lui sert de support (porte greffe ou hypobiote). Le tout, de tel façon à constituer qu'une seule plante.

Porte Greffe : végétal qui recevra le greffon, il comporte des racines et pourvoit à l'alimentation de l'individu. De même que l'on greffe les arbres fruitiers au verger, on peut aussi greffer des légumes au potager. Ceci avec les même fonctions que la greffe fruitière.

Greffon : partie de végétal qui sera implantée sur le porte greffe. Après soudure, il se développera et donnera les caractères identiques de la plante sur laquelle il a été prélevé.

Buts et avantages[modifier]

  • Propagation de variétés horticoles non fixées génétiquement.
  • Propagation de variétés horticoles réfractaires à d'autres procédés de multiplications.
  • Adaptation de certaines variétés à certains types de sol ne leur convenant pas.
  • Culture d'espèces et de variétés de plantes sous forme de volume réduit, grâce à des sélections de porte greffe de vigueur modérée ou faible (ex.: les arbres fruitiers nains).
  • Avance de la mise à fruit.
  • Changement d'une variété ne donnant pas satisfaction (regreffage).

Les conditions de réussite[modifier]

Un certain nombre de facteurs doivent être réunis pour assurer la réussite du greffage :

  • Les deux végétaux doivent appartenir au même genre et à la même famille botanique.
  • Toutes les espèces d'une même famille ne peuvent se greffer entre-elles.
  • L'habileté du greffeur (utiliser des outils propres et tranchants, contact parfait entre les zones génératrices, soins après le greffage (ligatures, masticage,...).
  • Le choix du greffon (il faut un état sanitaire excellent, respecter les époques de prélèvement)
  • Le respect de l'époque quand au type de greffe choisi (ce qui conditionne l'époque de prélèvement du greffon).

Le choix du greffon[modifier]

Étape capitale pour l'avenir de l'arbre. Les rameaux porte-greffons sont choisis sur des arbres sains, fertiles et montrant très exactement les caractères de la variété choisie.

  • Pour les greffes de printemps (à œil poussant) : le prélèvement a lieu en décembre-janvier (repos complet), les rameaux sont mis en bottes étiquetés puis placés en jauge ou au frigo, jusqu'au moment de la greffe en avril. Cette conservation a pour but de placer le greffon en retard végétatif par rapport au porte greffe, ce qui augmente les chances de succès.
  • Pour les greffes d'été (à œil dormant) : le prélèvement a lieu le moins de temps possible avant le greffage, les greffons sont effeuillés pour limiter les pertes d'eau par évaporation et le flétrissement des tissus (on conserve les pétioles). Après préparation, les rameaux sont enveloppés dans un linge humide et placés dans un endroit froid.

Compatiblité entre porte greffe et greffon[modifier]

Certaines espèces sont greffables, sans que la réciproque soit possible:

  • le poirier réussit sur cognassier,
  • le pêcher réussit sur prunier,
  • le néflier réussit sur l'aubépine,
  • le lilas réussit sur le troëne,
  • l'azalée réussit sur rhododendron,
  • le cormier réussit sur l'aubépine

Exemples de greffe[modifier]

Fichier:Grafting Greffe Flickr.jpg

On greffe les tomates, aubergines, courges, poivrons, basilics… On peut greffer les aubergines violettes sur des pieds d'aubergine sauvage (Solanumtorvum).

Transposons les rôles, le succès est incertain.

Les principales méthodes de greffage[modifier]

  • La greffe en écusson
  • La greffe en incrustation.
  • La greffe en fente (latérale ou terminale)
  • La greffe en couronne
  • La greffe à l'Anglaise
  • La greffe en placage

Voir aussi[modifier]

Note[modifier]

Source de l'article : http://users.skynet.be/jardinage/Eric-greffage.html

Liens externes[modifier]


Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.