Consommer bio, local et de saison

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Consommer bio, local et de saison, c’est reprendre contact avec celles et ceux qui nous nourrissent, retrouver la fraîcheur des aliments et les saveurs du terroir. C’est aussi encourager la production alimentaire près de chez soi et, par la même occasion, l’autonomie alimentaire et un partage plus juste des ressources nourricières avec le reste du monde.

Consommer local, de saison et bio permet de réduire l’impact environnemental de notre alimentation en évitant les transports, les stockages, les engrais et pesticides de synthèse. On contribue ainsi à restaurer la qualité des sols, à maintenir des paysages entretenus. Les produits que l'on achète sont adaptés aux spécificités régionales, et consommés à maturité, ils sont meilleurs encore !

Pourquoi consommer bio, local ou de saison ?[modifier]

  • Pour favoriser une qualité alimentaire et vivre en bonne santé,
  • Pour encourager une économie locale, soutenir les agriculteurs près de chez moi et créer des emplois qui ont du sens,
  • Pour participer à la préservation des terres nourricières et à la sauvegarde de la biodiversité,
  • Pour réduire l’impact environnemental de mon assiette (pesticides, transports des produits…),
  • Pour participer à développer la diversité des modes de vies et des terroirs.

Un frein, le prix ?[modifier]

Le surcoût des aliments bio peut facilement être compensé :

  • En privilégiant des circuits courts,
  • En achetant les justes quantités,
  • En remplaçant une part des protéines animales (la viande) par des protéines végétales (par exemple les légumineuses),
  • En utilisant des céréales complètes plus nourrissantes.

Mise en pratique[modifier]

Redécouvrir les fruits et légumes de chaque saison[modifier]

Exit les fraises en janvier ! Il est préférable d'acheter auprès de producteurs locaux (vente à la ferme, marchés, paniers) afin de contribuer à faire émerger une autre logique de production et de distribution. Un exemple qui marche : le système des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Il propose de créer un lien privilégié entre un paysan et un groupe de consommateurs qui, chaque semaine, va remplir son panier de fruits et de légumes frais, de viande, de vin… Cette collaboration permet à des milliers de paysans de s’installer tous les ans sur de petites exploitations respectueuses de l’environnement.

Vista-xmag.png Article détaillé : Fruits et légumes de saison.

Cultiver son potager[modifier]

Il est possible de cultiver un bout de jardin potager, ou faire du micro-jardinage si l’on est en ville, sur sa terrasse, son balcon ou même son rebord de fenêtres.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • "Planète Cuisine, guide de l'écogourmand par le WWF", de Gaëlle Bouttier-Guérive, WWF, Euro-Toques, Sophie Brissaud, et al. Éditions Minerva, oct 2009.
  • "Manger bio, c’est pas du luxe", de Lylian Le Goff. Éditions Terre Vivante, oct 2006.
  • "Pourquoi manger local ?", de René Longet. Éditions Jouvence, fev 2006.
  • "La stratégie du Colibri", de Séverine Millet. Éditions Minerva, fev 2008.



Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.
Logo colibris2.png Portail Colibris – Partage de savoir-faire local pour une société fondée sur l'autonomie, l'écologie et l'humanisme
Vista-licq.png Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.