Toilettes à litière biomaîtrisée

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kfm home.png
Cet article fait partie du
Thème Se loger

Autoconstruction
Construire son habitat
Coopérative d'habitation
Entretenir son habitat
Gestion de l'eau
Gestion des déchets
Maçonnerie
Menuiserie: Outils / Matériaux
Rénover son habitat
Se chauffer
Utilisation de l'énergie


Catégorie:Se loger


[[Toilettes à litière biomaîtrisée/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Toilettes à litière biomaîtrisée... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Toilettes à litière biomaîtrisée... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Toilettes à litière biomaîtrisée...

Introduction[modifier]

Les toilettes à litière biomaîtrisée ou communément appelées toilettes sèches répondent à plusieurs problèmes liés à l'utilisation de toilettes. De principe écologique cela permet de produire un compost naturel et efficace tout en supprimant les rejets d'eaux polluées dans les réseaux d'assainissement. Elles permettent également de diminuer par le même biais la consommation en eau au sein de l'habitation.

Le principe d'utilisation est très simple, il s'agit de mélanger les rejets organiques (matières fécales, urines) avec d'autres déchets, principalement des matières végétales (sciure, feuilles mortes, paille,…), ce qui permet de produire un compost directement utilisable pour les cultures après plusieurs mois de fermentation. En outre un bonne utilisation et un bon entretien permettent de garantir une installation exempte d'odeurs désagréables pour garantir un confort équivalent aux toilettes habituelles.

Ce processus peut être réalisé dans un grand composteur disposé sous la toilette, ainsi il n'est pas nécessaire de procéder à la vidange fréquemment. Les modèles de type Clivius Mulstrum ou CompostEra sont pour cela une bonne source d'inspiration. Dans une maison existante, il sera plus facile d'envisager un compostage discontinu, le récipient sous la toilette sera vidangé fréquemment sur l'espace de compostage.

Mode d'emploi simplifié d'une toilette à compostage discontinu (=vidange)[modifier]

Pour démarrer, il faut disposer une litière de copeaux de bois ou de sciure dans le fond du récipient, sur une couche de 3 à 7 centimètres environ.

Ensuite, il faut verser une poignée de copeaux de bois ou de sciure après chaque passage. Pour ce faire, il faut disposer un bac a sciure rempli de copeaux à coté des toilettes. Concernant le papier toilette, il peut très bien être inclus à la TLB étant principalement composé de cellulose. Cependant mieux vaut éviter les papier trop "sophistiqués" contenant colorants et parfum puisque produit avec des produits chimiques.

L’utilisation d’une litière de copeaux et/ou sciure permet d’obtenir un rapport Carbone / Azote favorable au compostage et à la décomposition rapide des matières en milieu aérobie humide (avec de l’oxygène). L'ajout de copeaux permet de neutraliser toute odeur. La poubelle est ensuite vidée sur le tas de compost dans le jardin.

Matériaux et Coûts[modifier]

  • Une TLB peut être réalisée simplement à condition d'avoir un minimum d'esprit bricoleur et pour environ 60€ le prix dépendra surtout du standing désiré (seau inox ou plastique, lunette, ergonomie de l'enceinte, décoration, …)
  • Elle peut également être achetée pour des coûts variant de 150 à 300€
  • La sciure ou copeaux peuvent être obtenus auprès des scieries gratuitement ou à très faible coût, ou utiliser ses propres déchets végétaux (bois déchiqueté, feuilles sèches,…)

Entretien[modifier]

  • Vidage et nettoyage du réservoir (environ 1/4h)
  • Alimentation à chaque utilisation de cellulose végétale

Avantages[modifier]

  • Les toilettes sèche ne nécessite pas de raccord à l'eau ou aux égouts.
  • La version à compostage discontinu (TLB) peut-être mobile
  • L'avantage visible est bien sûr l'économie d'eau. Ici, plus de chasse d'eau, donc 10 à 12L d'eau par utilisation soit 1500L d'eau (potable) non gaspillée par personne et par mois.
  • Les toilettes normales augmentent la charge des stations d'épuration non seulement en volume mais aussi en bactéries. Par conséquent l'utilisation de toilettes sèches permettrait le désengorgement des lagunes et des STEP qui pourraient à long terme devenir des process à échelle locale.
  • Le compost généré par les déjections mélangées aux sciures permet de rendre à la nature une partie des éléments que nous avons exploité. La terre où l'on épand le compost n'en sort que plus riche. Et la boucle des éléments/nutriments se trouve complétée.
  • Dans les pays en voie de développement, les déjections éjectées par les WC provoquent des contaminations dans les nappes phréatiques, causant alors des maladies l'eau étant puisée au puits. Les toilettes sèches évitent donc ce triste problème.
  • Alternative aux engrais dans les usages intensifs agricoles.

Inconvénients[modifier]

  • Il peut paraître nécessaire d'avoir un jardin. Toutefois, il est aussi possible de faire son compost chez un ami ou encore chez un fermier. Les toilettes sèches peuvent donc aussi présenter un avantage social.
  • Les toilettes sèches nécessitent plus d'entretien que des WC. En effet, certaines peuvent réaliser un compostage interne mais il est tout de même préférable de laisser les déjections se désintégrer à même la terre. Cette opération d'épandage ne représente pourtant que quelques minutes.
  • Les toilettes sèches sont liées au contexte psycho-socio-culturel. Il reste encore quelques tabous et préjugés solides.

Réglementation[modifier]

La législation française reconnaît la toilette sèche comme un système d'assainissement et elle fait donc l'objet d'un traitement d'exception. Les produits des toilettes sèches doivent être compostés sur la parcelle, avec un contrôle des lixiviats. L'usage du compost doit aussi se faire sur la parcelle. La Belgique n'interdit pas l'usage de toilettes sèches mais cela ne dispense pas d'être en ordre en terme d'assainissement des eaux usées.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]


Liens externes[modifier]


Noia 64 apps kfm home.png
Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.