Noisetier

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noisetier
Hazelnuts.jpg

Noisettes


Nom latin : Corylus avellana
Famille : Bétulacées
Exposition : Mi-ombre
Multiplication : marcottage, drageonnage ou bouturage,
Utilisation : Fruit comestible
Avertissement
Avertissement important.gif
Parties toxiques/Confusions possibles
Liens
Nuvola apps kuickshow.png  Portails : Cultiver  •  Permaculture  Fruit-cherries.svg.png
FloreListe de plantesPlantes utiles

Le noisetier (Corylus avellana), nommé aussi coudrier pour sa forme sauvage, est un arbuste et plante sauvage comestible.


A l'origine, le noisetier sauvage est une plante des bois.
Dès le moyen age, il a été implanté dans les haies pour en récolter un bois souple et servant à réaliser des travaux de vannerie (paniers, nasses de pèche, etc).
Puis peu à peu, des variétés à gros fruits ont été sélectionnées et plantées dans les jardins et vergers. Ces variétés de noisetier donnent un fruit comestible très apprécié : la noisette.




Description[modifier]

Le noisetier forme une touffe pouvant atteindre 3 à 4 m de haut.

Les feuilles de noisetier sont caduques, cordiformes dentées avec un sommet en pointe.

Sa floraison de janvier à mars (selon les espèces et les régions), les fleurs mâles, jaunâtres, forment des épis pendants ou chatons de 6 cm, et les fleurs femelles, très condensées, forment des épis dressés. Cependant le noisetier est autostérile, et il faut donc qu'il y en ait d'autres pour avoir des fruits.

Son fruit est un akène (fruit avec une seule graine) inséré dans une cupule membraneuse, contenant une graine unique, riche en huile. Les noisettes se récoltent et sont vendues en fruits de saison en septembre-octobre.

Habitat et multiplication[modifier]

Le noisetier est très rustique et s'accommode de tous les climats et de tous les terrains, même calcaires. On le rencontre le plus souvent en lisière des bois, dans les taillis et les haies. Il est cultivé en Europe pour ses noisettes. Il se multiplie par marcottage, drageonnage ou bouturage. Il est en pleine production à partir de l'âge de 8-12 ans et peut vivre jusqu'à 60 ans.

Variétés cultivées[modifier]

Autres utilisations[modifier]

  • Les racines du noisetier vivent en symbiose avec des champignons, notamment la truffe. Le chêne est parfois préféré au noisetier pour la culture des truffes.
  • Les branches souples du coudriers servent aux sourciers pour détecter la présence de l'eau. Grâce à leurs "baguettes de coudrier", les sourciers recherchent (souvent avec succès) des sources d'eau, des chemins humidifères souterrains (dits "courants d'eau") et les réservoirs naturels de la nappe phréatique.
  • Bois facile à tailler, flexible et résistant. Utilisé autrefois en vannerie, en tonnellerie, fabrication de cannes et traverses.
  • Au contact avec la peau, l'essence qui s'en dégage est particulièrement efficace en soulageant les maux reliés à un taux d'acidité élevé : Acnés, Eczéma, Psoriasis, Ulcère buccaux, brûlures d'estomac, arthrite, asthme, maux de tête, migraines, constipation autres...Diminue les aigreurs d'estomac chez la femme enceinte...[réf. souhaitée]

Voir aussi[modifier]

Liste des principales plantes sauvages comestibles

Cat - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Noia 64 apps kfm home.png
Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.
Vista-licq.png
Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.
Wiki.png
Note : Une section ci-dessus est à corriger... Elle fait doublon partiel avec un contenu de Wikipedia. Les imports en copier-coller sont interdits sur Ekopédia.