Additif

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Les additifs sont des substances ajoutées à un produit en petite quantité pour en améliorer l'aspect, le goût, la consistance, la conservation.

On connaît surtout les additifs alimentaires, mais les cosmétiques, les détergents, et les produits pharmaceutiques contiennent aussi des additifs.

Les additifs peuvent être naturels, synthétiques identiques à des substances naturelles ou entièrement artificiels. Certains comme les colorants ne sont pas indispensables. Certains additifs sont allergènes et d'autres sont même controversés pour leurs effets suspectés sur la santé. Le BHA (butylhydroxyanisole, E320) par exemple est classé cancérigène possible pour l'homme. On ne connaît pas les effets des interactions entre les additifs.


Les différentes sortes d'additifs[modifier]

  • Les colorants modifient la couleur du produit.
  • Les conservateurs empêchent la contamination du produit par des micro-organismes (bactéries, levures et moisissures). Ils prolongent ainsi sa durée de conservation.
  • Les antioxydants ou antioxygènes retardent les réactions d'oxydation qui rancissent les graisses et les huiles.
  • Les épaississants augmentent la viscosité du produit.
  • Les gélifiants augmentent la viscosité du produit jusqu'à solidifier un liquide.
  • Les amidons modifiés servent souvent d'épaississants. Ce ne sont pas des OGM.
  • Les émulsifiants permettent de mélanger de manière homogène des substances non miscibles comme l'huile et l'eau
  • Les stabilisants maintiennent la structure d'un produit.
  • Les édulcorants donnent un goût sucré.
  • Les acidifiants donnent un goût acide.
  • Les correcteurs d'acidité modifient l'acidité du produit.
  • Les exhausteurs de goût renforcent la saveur des aliment sans en changer le goût.
  • Les antiagglomérants empêchent les poudres de s'agglutiner à cause de l'humidité.
  • Les humectants empêchent le produit de se dessécher.
  • Les gaz propulseurs permettent l'expulsion du produit hors de son emballage aérosol.
  • Les antimoussants limitent la formation de mousse.
  • Les poudres à lever libèrent un gaz qui accroît le volume d'une pâte. Elles agissent de la même façon que la levure.
  • Les agents de charges augmentent le volume du produit.
  • Les séquestrants forment des complexes chimiques avec les ions métalliques.

Les additifs alimentaires[modifier]

En Europe, les additifs autorisés sont sur une liste comprenant environ 360 substances. Ces additifs sont testés, ce qui permet de définir une dose journalière admissible et de fixer les quantités maximales d'additifs dans les aliments.

Les aliments biologiques peuvent contenir certains additifs appartenant à une liste plus restrictive (RCE 889/2008, annexe VIII) [1].

Les additifs doivent être mentionnés dans la composition soit sous leur nom soit sous un code composé de la lettre E suivi de 3 chiffres. Par exemple la pectine a comme code E440.

Toutefois les additifs considérés par le producteur comme auxiliaires technologiques (dits aussi supports d'additifs, substances permettant, facilitant ou optimisant une étape de la fabrication) n'ont pas à figurer sur la liste des ingrédients. N'importe quel additif alimentaire peut être repris comme auxiliaire technologique.[2].

Glutamate : souvent mis en cause ( exemples d'allergies suite à consommation de certains plats cuisinés (source Sciences et Vie)[modifier]

On le trouve dans de nombreux aliments préparés : les conserves de légumes, de poissons, les hamburgers,les plats de la cuisine asiatique... du glutamatate Le nuoc nam contient naturellement du glutamate Par ailleurs le glutamate (appelé parfois 5eme saveur avec le salé, le sucré, l'acide, l'amer) est produit naturellement en cuisine C'est lui qui participe au goût du pot au feu

Substance présente de nombreux aliments naturels, c'est un acide aminé dont le rôle est très important pour le cerveau (c'est un neuro-transmetteur), mais c'est aussi un additif alimentaire synthétisé industriellement peu onéreux qui relève le goût. Ce produit qui ressemble à du sel, est ajouté dans la boulangerie industrielle : le pain, les gâteaux, les biscuits, les fonds de sauce, les plats cuisinés, les produits allégés et les produits laitiers dégraissés. Cela permet d'utiliser les matières premières en très petites quantités sans altérer le goût. Où et comment se cache le glutamate ? On le trouve dans le monosodium glutamate (MSG, E621), monopotassium glutamate (E622), acide glutamique (E620), caséinate de calcium, maltodextrine, toutes les protéines et huiles hydrogénées, protéines végétales hydrolysées, extrait de levure, levure autolysée, farine de soja, extrait de malt... Le glutamate est toujours sur la liste des additifs alimentaires autorisés. Pourtant, l'activation des récepteurs par les glutamates industriels (ou l'aspartame)

Les anglophones pourront porter leurs recherches sur les travaux du neurologue américain Russel BLAYLOCK, qui a abondamment étudié et publié sur l'aspartame et les glutamates, ses travaux ne sont malheureusement pas, à ce jour, traduits en français.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Références[modifier]

  1. Commission Européenne, « RÈGLEMENT (CE) No 889/2008 DE LA COMMISSION du 5 septembre 2008 portant modalités d'application du règlement (CE) no 834/2007 (…) » sur http://eur-lex.europa.eu, 2010. Consulté le 1er juin 2011
  2. Codex alimentarius, (p.5, point (15)), « Répertoire des substances utilisées en tant qu'auxiliaires technologiques, liste actualisée (mars 2010). » sur ftp://ftp.fao.org/codex/ccfa42/fa42_11f.pdf, 2010. Consulté le 15 juin 2010

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.