Écoconception

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


L'écoconception est la prise en compte et la réduction, dès la conception ou lors d'une re-conception de produits, de l'impact sur l'environnement. C'est une démarche préventive qui se caractérise par une approche globale avec la prise en compte de tout le cycle de vie du produit (depuis l’extraction de matières premières jusqu’à son élimination en fin de vie) et de tous les critères environnementaux (consommations de matières premières, d'eau et d’énergie, rejets dans l’eau et dans l’air, production de déchets...).


Les motivations[modifier]

On pourrait avoir l’impression que l'écoconception est devenue un phénomène de mode, car, bien heureusement, quelques entreprises sont conscientes de l’importance de l’environnement dans la stratégie de développement et ont compris que l’enjeu était aussi économique et concurrentiel. L’implication dans le nouvel enjeu du développement durable est un argument de vente pour des consommateurs qui sont de plus en plus soucieux de l’avenir de notre planète.

Cependant, ce n’est pas le cas pour de trop nombreuses entreprises qui n’appliquent pas encore cette démarche. Mais en matière d’éco-conception, force est de constater que le moteur principal maintenant est l’Europe, notamment à travers l’adoption de directives qui obligent les industriels à adopter cette démarche. On peut par exemple citer la directive DEEE concernant les déchets de produits électriques et électroniques, la directive sur les emballages, la directives VHU pour les véhicules hors d’usage, etc.

Qu’elle soit volontaire ou incitée par la réglementation, l’éco-conception est très valorisante pour l’image d’une entreprise, ça permet de crédibiliser sa communication environnementale dans la perspective d’un développement durable. Mais il s’agit surtout d’une démarche que l’on va être obligé de multiplier dans les prochaines années si on veut réduire l’impact de l’homme sur la planète.

En résumé :

  • Moteurs externes : pression sociétale, le respect de la réglementation, obtention d'une certification environnementale réclamée par les clients de l'entreprise, ou un écolabel
  • Moteurs internes : économies, amélioration de la qualité des produits, besoin de motiver le personnel, amélioration de la communication et de la collaboration entre les services, amélioration de l’image de l’entreprise, argument concurrentiel.

Les 5 principes de l'écoconception[modifier]

1. La pensée cycle de vie

Ce principe, qui est au cœur de la démarche d’éco-conception, consiste à prendre en compte toutes les étapes du cycle de vie et tous les impacts environnementaux (approche multicrières), et surtout à éviter les déplacements d’une étape vers l’autre ou d’un écosystème à l’autre. On utilise pour cela une analyse du cycle de vie (ACV), qui permet d'analyser l'ensemble des impacts d'un produit pour toutes les étapes du cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières, en passant par la fabrication, l'utilisation, le transport et jusqu'à l'élimination.

2. Le processus d’éco-conception

Définition de la norme [ISO 2002] : « intégrer l’environnement à toutes les phases (et le plus en amont possible) du développement d’un produit (au même titre que les autres critères : qualité/coût/délai, sécurité, santé, etc.) »

3. Méthodes et outils

De nombreux outils sont disponibles : logiciels ACV (SimaPro,TEAM …), quelques logiciels d’éco-conception (EIME, …), les recommandations (guide du COTREP, etc.), les checklist, le benchmark, les tables de comptabilité des matériaux (voir les liens externes).

4. Stratégies d’éco-conception
  • Choix de matériaux peu impactant
  • Choix de matériaux renouvelables
  • Amélioration des procédés de production
  • Réduction de la quantité de matériaux utilisée (dématérialisation)
  • Diminuer l’impact en phase d’utilisation
  • l'allongement de la durée d'utilisation du produit, par exemple en améliorant la solidité
  • la prévention de la pollution
  • Diminuer la consommation des ressources naturelles
  • Diminuer la consommation d'énergie et l'utilisation d'énergies renouvelables
  • Réduction des déchets en réduisant la taille et le poids du produit et des emballages, en utilisant des matériaux recyclables et recyclés, en reprenant les produits usagés...
  • Inciter l’utilisateur à améliorer ses pratiques (informer des acheteurs pour qu'ils utilisent mieux le produit au moyen par exemple d'une notice d'utilisation)
  • Permettre l’optimisation de la collecte (ex. : bouteilles d’eau compactables)
  • Assurer des filières de recyclage
  • Permettre un désassemblage facilité
5. Coopération et partenariat

L’éco-conception rassemble plusieurs disciplines : technique, organisationnelle, commerciale, etc. De nombreux acteurs sont impliqués tout au long du cycle de vie, c’est pourquoi les dialogues internes et externes et les partenariats sont cruciaux.

Le retour d'expérience est important pour les écoconcepteurs. Cela nourrit une base de données informative et cela leur permet d'apprendre de leurs erreurs des conceptions précédentes suivant une démarche d'amélioration continue. Dans le même esprit, ils doivent se tenir au courant des avancées scientifiques et technologiques.

Quelques erreurs à éviter
  • lister des matériaux ou substances que l'on exclurait sans avoir évalué leur impact environnemental
  • la focalisation sur une seule étape du cycle de vie
  • la focalisation sur la réduction d'impacts minoritaires au détriment des processus ayant un impact plus important.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Eco-conception, indicateurs, méthodes, réglementation , Philippe Schiesser, Ed. Dunod, janvier 2011, [interview sur le site Dunod[1]], EAN13 : 9782100533787
  • Pratiquer l'éco-conception, Laurent Grisel, Georges Duranthon, Éd. AFNOR, ISBN 2124630199
  • Traité d'éco-conception, Maxime Thibault, Ed. Pôle Eco-conception, ISBN
Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».