Propolis

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

La propolis se fait à partir d'une substance résineuse collectée par les abeilles ouvrières sur les bourgeons de certains arbres, comme par exemple : saule, bouleau, peuplier, prunier ...


Fichier:Propolis.jpg

Description[modifier]

Les abeilles emmènent cette résine dans la ruche ou un autre groupe d'abeilles lui ajoute certaines salives en la transformant en un mastic pour pouvoir enduire l'entrée de la ruche et les cadres afin qu'il n'y ait pas de courants d'air à l'intérieur de leur demeure. D'autre part, une fine couche pelliculaire est déposée aussi dans les alvéoles où les reines pondront les œufs afin de les désinfecter évitant ainsi la maladie causée par la bactérie Bacillus larvae. C'est ainsi que la colonie est protégée avec un produit antibactérien et antifongique.(Mlagan et Sulimanovic, 1982).

La propolis est un enduit dont les abeilles se servent pour vernisser toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d'en assurer l'étanchéité et la solidité. Elle joue également un rôle hygiénique en créant une couche protectrice contre les invasions microbiennes ou fongiques.

Etymologie[modifier]

L'ouverture, nommée le "trou d'envol", qui se trouve à l'entrée de la ruche, est constamment ajustée et remodelée à l'aide de propolis afin d'adapter ses dimensions et son orientation en fonction des conditions climatiques. Ce passage constitue par la même occasion une sorte de chambre de stérilisation à l'entrée de la ruche, d'où le nom propolis qui signifie, en grec ancien, "devant" (pro) la "cité" (polis).

Ramassage et extraction[modifier]

La propolis est ramassée par les apiculteurs moyennant le grattage des cadres ou en introduisant une grille à l'intérieur de la ruche, et les abeilles se chargent de la propoliser. Après avoir obtenu la propolis brute avec beaucoup d'impuretés il faut la nettoyer par les solvants appropriés, le plus souvent avec de l'alcool, et on obtient une teinture. Pendant l'extraction toute la cire et les impuretés sont éliminées. Avec la concentration on peut obtenir les teintures à 5 %, à 10 % et même à 30 % de résidu sec de propolis. C'est à partir de ces extraits que les laboratoires fabriquent les teintures, gélules, capsules, baumes, crèmes, dentifrices, divers sirops et élixirs.


Utilisation[modifier]

En Égypte, la propolis servait à l'embaumement. Elle était également connue des Grecs anciens puisque Aristote la présentait, dans son Histoire des animaux, comme un "remède aux affections de la peau, plaies et suppurations". Elle connut un regain de popularité au XIXème siècle lorsque les médecins de l'armée anglaise l'employèrent pour désinfecter les blessures et faciliter leur cicatrisation durant la Guerre des Boers en Afrique du Sud.

En raison des résines végétales qu'elle renferme, la propolis est depuis longtemps considérée en phytothérapie comme un remède utile pour combattre les infections de toutes sortes, tant par voie interne que par voie externe.

Vista-xmag.png Consulter aussi l’article :   herboristerie.


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps cookie.png Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.