Méthane

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Le méthane est un gaz. C'est un hydrocarbure qui appartient à la famille des alcanes. Une molécule de méthane possède 1 atome de carbone et 4 atomes d'hydrogène. Sa formule brute s'écrit CH4

Formation[modifier]

Le méthane est le principal composant du gaz naturel et du biogaz. Il est fabriqué par des bactéries méthanogènes qui vivent dans des milieux anaérobiques, c'est-à-dire sans oxygène.

Le méthane se dégage naturellement des zones humides peu oxygénées comme les marais et les terres inondées. Il se forme aussi dans l'estomac des animaux.
Des quantités importantes de méthane sont piégées sous forme d'hydrates de méthane au fond des océans.

La moitié des émissions de méthane sont dues à des activités humaines :

  • l'agriculture, notamment la culture de riz dans des rizières.
  • l'élevage : la fermentation pendant la digestion des ruminants forme du méthane dans l'estomac qui est expulsé sous forme d'éructations.
  • les décharges compactées dans lesquelles les déchets fermentent produisent du méthane sous forme de biogaz.
  • exploitation du gaz naturel : des fuites de méthane se produisent
  • mines de charbon : des fuites de grisou, gaz explosif dont le méthane est le principal constituant, se produisent.

Quelques propriétés[modifier]

Le méthane est un gaz plus léger que l'air, incolore et inodore. Il se liquéfie à -164° C et se solidifie à -185° C.

Le méthane est un combustible. Il s'enflamme à 667°C en présence d'oxygène. La réaction de combustion du méthane s'écrit :

CH4 + 2O2 --> CO2 + 2H2O
méthane + oxygène --> dioxyde de carbone + eau

Histoire[modifier]

Alessandro Volta découvre le méthane en 1776 en s'intéressant au gaz des marais.

Jusqu'aux années 1970, l'impact du méthane sur le climat était inconnu. En 1976, il a été démontré que le méthane était un gaz à effet de serre.

Utilisation[modifier]

Le méthane représente 90% du gaz naturel, source d'énergie non renouvelable. De même, le biogaz produit dans les décharges peut être récupéré et valorisé sous forme d'électricité, de chaleur ou comme carburant automobile.

Contribution à l'effet de serre[modifier]

Le méthane, gaz à effet de serre[modifier]

Le méthane est un gaz à effet de serre qui influe sur le climat. Il absorbe une partie du rayonnement infrarouge émis par la Terre, et l'empêche ainsi de s'échapper vers l'espace. Ce phénomène contribue au réchauffement de la Terre.

L'influence du méthane sur le climat est moins importante que celle du dioxyde de carbone mais elle est quand même préoccupante. Une molécule de méthane absorbe 23 fois plus de rayonnement qu'une molécule de dioxyde de carbone.

Dans le passé, le taux de méthane dans l'atmosphère a varié comme la température. La concentration de méthane a augmenté d'environ 150 % depuis 1750 et atteint aujourd'hui un taux inégalé dans l'histoire. Cette augmentation semble due aux activités humaines.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».