Pois chiche

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Le pois chiche (Cicer arietinum) est une plante de la famille des Fabacées (ou légumineuses), voisine du pois. Il est cultivé dans les régions méditerranéennes et produit une graine comestible. Il détient un double record: haute teneur en glucides assimilables et pourcentage élevé en protéines végétales.

C'est un pois de taille moyenne, rond et terminé en pointe. Il est très parfumé et conserve sa forme à la cuisson (environ 1 heure).

Ces principaux constituants sont: lipides, substances azotées, amidon, sucres, sels minéraux (phosphore, potassium, magnésium, calcium, sodium, silice), oxyde de fer, arsenic, asparagine, vitamines C et B.

La production mondiale de pois chiche avoisine les 8 millions de tonnes. Le pois chiche est bien acclimaté aux climats de type méditerranéen, comme l'Espagne, la Turquie, le Maghreb et le Sud de la France. Sa culture valorise les sols secs et elle est excellente en rotation, notamment en 3ème année après un blé dur.

Histoire[modifier]

Le pois chiche est probablement originaire du Proche-Orient (Sud-Est de la Turquie, Syrie) où trois espèces annuelles sauvages de pois chiches existent encore dans cette région.

On dit souvent que le pois chiche a conquis l'Europe durant le Moyen Âge après que les croisés l'ont redécouvert au Proche-Orient. Mais sa culture et sa consommation sont en réalité attestées bien avant, au moins dès le IXème siècle, par des sources écrites et archéologiques.

Le pois chiche est arrivé en Inde il y a seulement deux siècles en passant d'abord par l'Afghanistan. Le nom hindi des pois chiche est Kabuli chana (chana = pois chiche). Les variétés à petites graines sont appelées Desi (locale).

Les pois chiches sont connus et mentionnés depuis l'Antiquité, sous le nom d' hallaru (3 000 ans avant JC) comme source alimentaire en Mésopotamie. En langue arabe il est nommé hullar.

Le nom latin du genre pois chiche est cicer dérivé du grec antique kickere des populations du Nord de la Grèce. Cette racine se retrouve aujourd'hui dans le français pois chiche, dans l'italien cece, dans l'allemand Kichererbse, dans l'anglais chick pea, dans le néerlandais kikkerwert ou même dans le berbère ikiker. En revanche son nom espagnol garbanzo qui n'est ni d'origine arabe, ni d'origine latine, est peut-être l'indice d'une introduction encore plus ancienne.

Cicéron a acquis son surnom à cause d'une grosse verrue en forme de pois chiche qu'il avait sur la figure.

Le nom spécifique arietinum fait référence à la forme de la graine en tête de bélier (aries) flanquée de ses cornes.

Le terme « chiche », qui est apparu dans la langue française en 1244, est une altération du latin cicer ou de l'italien cece. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'étymologie de ce mot n'a rien à voir avec celle de son homonyme « chiche » qui est emprunté au grec kikkon, et qui veut dire « un rien ».

Utilisations[modifier]

Usages culinaires[modifier]

Attention, un long trempage est nécessaire avant la cuisson (commencer la veille la préparation).

  • Falafels
  • Hummus (hoummous)
  • Accompagne le couscous
  • Germés
  • ...

Santé[modifier]

Traditionnellement le pois chiche était utilisé pour prévenir l'impuissance sexuelle des hommes (torréfié), pour arrêter les diarrhées (cuit), sur les plaies pour éviter les infections (poudre) et en cataplasme contre les furoncles (poudre).

Le pois chiche est aussi utilisé en phytothérapie, grâce à ses nombreuses propriétés. Il est énergétique, diurétique, antiseptique urinaire, stomachique et vermifuge. Il est indiqué dans les maladies suivantes: asthénie, oligurie, lithiase urinaire, insuffisance digestive et parasitoses.

Culture[modifier]

Comme celle de la lentille, la culture du pois chiche exige beaucoup d'espace. La culture valorise les sols secs et elle est excellente en rotation, notamment en 3ème année après un blé dur. Une seul mise en garde : le pois chiche est sensible à l'excès d'eau!

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps cookie.png
Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.
Vista-licq.png
Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.
Vista-licq.png
Portail Permaculture Cultiver bio et reproduire les interactions écologiques.