Pesticide

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)

Un « pesticide » est une substance destinée à éliminer les végétaux, champignons ou animaux nuisibles afin de protéger les cultures. Le terme pesticide regroupe les fongicides, insecticides et herbicides. Tous ces produits sont utilisés pour tuer des êtres vivants et ne sont donc pas sans danger pour l'homme et pour l'environnement.

Les principaux types de pesticides[modifier]

Le terme pesticide comprend les substances « phytosanitaires » ou « phytopharmaceutiques » et aussi les produits zoosanitaires.

Insecticides acaricides[modifier]

Les insecticides acaricides agissent contre les insectes et les acariens
Ce sont souvent des neurotoxiques.

Herbicides[modifier]

Les herbicides agissent contre les autres plantes (herbes indésirables), qui pourraient diminuer le développement des plantes cultivées.
Ils peuvent agirent sur la perméabilité des membranes et les hormones. Ce sont des inhibiteurs de croissance, de photosynthèse...

Il existe des herbicides monocotylédones (contre les graminées) ou dicotylédones (utilisés sur les gazons).

Fongicides[modifier]

Les fongicides agissent contre le développement des bactéries, champignons, virus.

Préparation à l'épandage de pesticides

Effets sur l'homme et l'environnement[modifier]

Conséquences pour l'environnement[modifier]

Lors des traitements en plein champs plus de 90% des quantités utilisées de pesticides n'atteignent pas le ravageur visé. L'essentiel des produits phytosanitaires aboutissent dans les sols et polluent les eaux par percolation.

On a retrouvé dans les eaux de surface de l'AMPA (produit de dégradation du glyphosate), du diuron, du glyphosate (principe actif du désherbants totaux), de l'isoproturon et de l'aminotriazole entre autres.

Autres propriétés (pour l'Homme)[modifier]

Les premières victimes sont les personnes qui manipulent les pesticides et courent des risques d'accident et d'empoisonnement. Certains composés des pesticides (tels certains phtalates) sont responsables de troubles de la fertilité masculine[1] mais aussi mutagènes et donc cancérigènes.

Les pesticides en agriculture[modifier]

Les fruits et légumes subissent souvent plusieurs traitements. Pour gagner du temps, certains agriculteurs pulvérisent en même temps les différents produits. Le problème est qu'on connaît mal les effets de ces mélanges.

La France est en 2008 le premier pays consommateur de pesticides en Europe et le 4e au niveau mondial derrière les Etats-Unis, le Brésil et le Japon[2]. En 2008 78 600 tonnes des substances actives ont été vendu en France.

Les pesticides utilisés pour les jardins[modifier]

Plus de pesticides dans nos jardin pour 2022?

Les jardins et espaces verts consomment 10% des pesticides en France.

En France, les pesticides qui peuvent être vendus aux particuliers doivent porter la mention "emploi autorisé dans les jardins". Ils ne doivent pas se prétendre biodégradables ou inoffensifs pour l'environnement.

Le glyphosate est la matière active de certains désherbants. C'est la cas du Roundup (nom commercial), inventé par la firme Monsanto. Il est irritant. Il pollue l'eau des rivières, fleuves et nappes phréatiques. Il est toxique pour les organismes aquatiques. Indirectement, on le soupçonne de rendre malade les abeilles (apiculture), et autres êtres vivants terrestres.
Comme tous les produits phytosanitaires, son impact est plus ou moins grand. Son utilisation massive sans alternance avec d'autres matières actives fait qu'il est devenu ou devient inefficace contre plusieurs adventices devenues résistantes.

Le manque d'informations, de précautions et de compétences des jardiniers amateurs les conduit d'autant plus à mal utiliser ces produits (surdosage notamment), à s'exposer à des risques envers eux et/ou leur famille. Les vendeurs en jardinerie sont majoritairement des commerciaux et ne prennent peut-être pas assez de temps pour sensibiliser leur clientèle.

Si vous devez utiliser des pesticides, lisez attentivement la notice d'utilisation. Portez des gants, un masque et une tenue couvrante. Ne traitez pas les végétaux en présence d'enfants ou d'animaux, ne mélangez pas deux produits différents sauf précision sur la notice (risque d'explosion, de dégagement gazeux toxique ...). Après traitement lavez vous les mains et le visage, changez vous et mettez vos vêtements à laver, puis prenez une douche.

En effet, les pesticides employés dans le jardin se retrouvent ensuite à l'intérieur des maisons. Ils sont transportés par les animaux domestiques, les semelles de chaussures et les vêtements des personnes qui les utilisent. En intérieur, à l'abri du soleil et des rayons UV, les matières actives se dégradent très lentement et constituent un empoisonnement continu.

L’usage des produits phytopharmaceutiques sera interdit dans les espaces verts publics en 2020 et dans les jardins des Français en 2022[3].

Les pesticides dans les fruits et légumes[modifier]

Il est fréquent que les fruits et légumes soient contaminés par des résidus de pesticides. Cette contamination est tolérée tant que la teneur en pesticides ne dépasse pas un certain seuil.

Il faut savoir que les pesticides sont plus concentrés dans la peau des fruits et légumes. Il vaut mieux éplucher, gratter ou au moins bien rincer les fruits et légumes avant de les consommer. Les trois fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides sont la pêche, la pomme et le poivron [4]

Les fruits et légumes issus de l'agriculture biologique peuvent eux être consommés avec la peau, car ils ne sont pas contaminés par les pesticides. Rappelons que c'est souvent dans la peau que l'on trouve le plus de fibres et de vitamines.

Les alternatives aux pesticides[modifier]

Références[modifier]

  1. Matières plastiques et pesticides pourraient altérer la fertilité masculine Article de Stéphane Foucart paru dans l'édition du 22.09.05 du Journal Le Monde
  2. Rapport de l'Office Parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - PESTICIDES ET SANTÉ - avril 2010 - Lire le document en ligne page 13.
  3. Site de l'Assemblée nationale - Agriculture : encadrement de l'utilisation des produits phytosanitaires, janvier 2014
  4. Voir l'article classement des fruits et légumes en fonction de leur quantité de résidus en pesticides sur Ekopedia.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

(fra) La ligne des rats de Sylvain forge, aux éditions Odin. Web


Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».
Vista-licq.png Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.