Obsolescence programmée

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Décroissance
Économies alternatives
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie
Énergies renouvelables
Naturisme
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


L’obsolescence programmée (ou la désuétude planifiée) consiste à créer un bien en prévoyant à l'avance sa date de désuétude.

Par ce procédé, les fabricants conçoivent des objets dont la durée de vie commerciale est délibérément courte.
Ce stratagème oblige les consommateurs à remplacer rapidement leurs produits, et donc, à acheter de nouvelles marchandises.
Dans certains cas, les fabricants ajoutent sciemment des défauts de conception à leurs produits.

Cette technique est particulièrement utilisée par les constructeurs d'appareils électroménagers, d'ordinateurs et leurs périphériques, de logiciels, d'appareils avec un cordon électrique, de machines avec un roulement à bille, d'automobiles, d'appareils électroniques, d'appareils domestiques et d'appareils qui requièrent l'utilisation d'une recharge quelconque.

Principe[modifier]

L'obsolescence programmée regroupe l'ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie d'un produit afin d'en augmenter le taux de remplacement. Cette demande profitera au producteur… ou à ses concurrents. Le secteur bénéficie alors d'une production plus importante, stimulant les gains de productivité (économies d'échelle) et le progrès technique (qui accélère l'obsolescence des produits antérieurs).

Cette stratégie a un impact sur l'écologie. En effet, l'obsolescence programmée encourage la consommation à outrance sans limites. Des tonnes de déchets occidentaux (techniquement en état de marche) sont ainsi abandonnées dans des zones de la planète qui leur servent de dépotoir (par exemple au Ghana ou en Inde), et qui se retrouvent parfois dès lors gravement polluées.

Différents types d'obsolescence programmée[modifier]

Il existe différentes variantes d'obsolescence programmée. Certaines impliquent d'ajouter sciemment des défauts de conception au produit vendu (il ne s'agit pas alors à proprement parler d'obsolescence, mais de défectuosité) ; d'autres formes plus psychologiques tentent plutôt de dévaloriser l'image du produit auprès des consommateurs.

Obsolescence technique[modifier]

Elle apparaît lorsque le produit tombe en panne et que le consommateur achète un nouveau produit plutôt que de le réparer. On peut trouver plusieurs raisons à ce choix:

  • la difficulté de trouver des pièces de rechange,
  • la difficulté de démonter le produit. Dans certains cas, le produit est carrément indémontable sans le casser car les pièces ont été collées. La batterie de l’ipad ou l’iphone ne peut par exemple pas être démontée et elle dispose d’une durée de vie de 4 ans.
  • la plus grande sophistication des appareils, faisant qu’ils deviennent très difficiles à réparer soi-même
  • l’incompatibilité, par exemple pour tout le matériel informatique
  • la mauvaise qualité du produit à la base

Si le coût de réparation (la somme du prix de la pièce de remplacement, du coût de la main d'œuvre et des frais de transport) est quasi égal au prix d'un appareil neuf vendu dans le commerce, le résultat est alors prévisible, le consommateur va acheter un nouveau produit.

Voici certains produits pour lesquels la grande majorité des consommateurs va remplacer plutôt que de réparer : téléphone portable, appareil photos numérique, imprimante. Curieusement, face à un produit défaillant, le consommateur va racheter un produit similaire et ainsi commettre la même erreur. Il a donc été satisfait de son achat puisqu’il va le renouveler. La raison s'appelle l’obsolescence psychologique

Obsolescence psychologique[modifier]

L’obsolescence esthétique ou psychologique intervient avant même la « mort technique » ou la panne éventuelle du produit. C’est l’effet de mode, l’attrait pour le nouveau. La première cause de non-réparation des produits évoquée par les consommateurs est l'attrait pour de nouveaux produits, qui vont remplacer l'appareil en panne. Les consommateurs sont attirés par la nouveauté, l'original et rejettent ce qui est vieux, démodé et usé.

L’obsolescence psychologique est subjective, on trouve quelque chose vieux ou démodé et on décide de se remettre à la mode. C’est bien évidemment le cas des vêtements et des chaussures, mais ca devient de plus en plus le cas pour les téléphones portables

L’obsolescence psychologique est basée sur la publicité, qui nous répète en permanence que nous serions plus heureux si nous achetions ce nouveau produit.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]


Noia 64 apps locale.png
Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».