Rasage

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

Le rasage, pratique quotidienne de nombreux hommes, est une technique visant, par l'action d'une ou de plusieurs lames à retirer (temporairement jusqu'à prochaine repousse) la pilosité faciale.


Impact écologique[modifier]

L'impact écologique d'une telle pratique, bien que minime comparé à de nombreux autres, n'est souvent pourtant pas négligeable.

Rasoirs jetables[modifier]

Depuis l'invention des lames jetables et des rasoirs jetables, le rasoir est un objet quotidien qu'on emploie sans trop y penser. Il en existe des milliards dans le monde et les multinationales du rasoir se livrent une bataille publicitaire à la hauteur des enjeux économiques.

À titre d'exemple, en 2010, la société BIC a vendu environ 6,2 millions de rasoirs par jour, soit près de 4300 chaque minute dans le monde. Imaginez la montagne de plastique et de lames usées que cela représente. Ajoutez la montagne Gillette et la montagne Wilkinson, et vous comprendrez pourquoi le rasoir jetable est si néfaste pour l'environnement.

Une astuce simple permet cependant d'économiser ces objets polluants et ce de manière considérable. Nous pouvons nous inspirer des anciens barbiers qui ne jetaient pas leur lame après chaque utilisation bien sûr. Ils affutaient la lame sur un lanière de cuir en la passant plusieurs fois presque parallèlement. Si l'on utilise la paume de sa main pour frotter une dizaine de fois sa lame jetable (du bas vers le haut, soit dans le sens inverse du rasage) en appuyant assez, miracle elle est comme neuve. Elle peut dès lors être réutilisée un nombre indéterminé de fois et devient dès lors une lame pratiquement non-jetable.

Rasoirs électriques[modifier]

Vista-vlc.png Cette section est vide ou n'est pas assez détaillée, votre aide est la bienvenue !

Mousse à raser[modifier]

Voir : Savon à barbe

La mousse à raser est encore une fois un produit jetable et polluant aussi bien lors de sa fabrication, son utilisation et sa destruction.

Alternatives[modifier]

Le coupe-choux[modifier]

Fichier:Coupe-choux-ekopedia.jpg

Le coupe-choux est un rasoir à lame fixe qui se replie dans la chasse (manche). Il nécessite un affûtage régulier sur le cuir nu et sur le cuir enduit de pâte à affûter au chrome, et de temps en temps sur une pierre à aiguiser (1 fois par an). Il est aussi appelé sabre, rasoir droit, rasoir ouvert.

Le rasage au coupe-choux, bien que de meilleure qualité, nécessite un réel apprentissage car sa lame ouverte peut sérieusement entailler la peau. Le temps de rasage est, par conséquent, plus long que pour les autres types de rasoirs (environ 30 à 45 minutes pour un débutant se réduisant à 10 minutes pour un pratiquant régulier).

Les derniers grands fabricants sont Thiers Issard en France et Dovo en Allemagne. En France, on trouve les sabres dans les coutelleries. Les modèles neufs sont généralement classés comme des objets haut de gamme, il faut compter entre 120€ et 200€ pour en acheter un. En revanche, on en trouve facilement à bon marché dans les brocantes et sur les sites web de vente aux enchères.

Le coupe-choux ne nécessite aucun consommable, mise à part la pâte à affûter qui est utilisée en quantité très faible : le cuir et la pierre qui permettent de maintenir le tranchant et le coupant de la lame sont utilisables pendant des années et leur entretien régulier permet encore d'augmenter leur durée de vie.

Outre la qualité de l'acier utilisé et du montage de l'objet (qui en expliquent en partie le prix de vente), la durée de vie du coupe-choux est donc conditionnée à son bon entretien, notamment pour les rasoirs à lame acier carbone (plus sensible à la rouille mais plus facilement aiguisable que l'inox).

Le rasoir de sécurité[modifier]

Ensemble de rasage mécanique (rasoir, blaireau, savon)

Le rasoir de sécurité est un rasoir en forme de T où seul la lame est interchangeable. Contrairement au coupe-choux, il n'a donc pas besoin d'un entretien particulier. Le nom de « rasoir de sûreté » est également couramment utilisé.

La qualité du rasage, bien que légèrement inférieure au coupe-choux, reste meilleure que celle des rasoirs multi-lames modernes ou d'un rasoir électrique. Bien que son utilisation nécessite un certain apprentissage, il reste plus sûr (d'où son nom) qu'un coupe-choux en ce qui concerne les coupures. Cela est dû à l'espace entre la lame et la tête (environ 1mm) qui évite les entailles profondes.

Les derniers grands fabricants sont Dovo (sous le nom Merkur) et Parker. Il est assez aisé de trouver des rasoirs de sécurité sur le Net à bon prix (neufs comme d'occasion), ce qui n'est pas souvent le cas dans les commerces traditionnels. Les prix varient fortement entre les modèles d'entrée de gamme (environ 20€) et les modèles haut de gamme (au-delà des 100€). Le prix des lames est quant à lui très bas (de 10 à 50 cents par lame) et elles sont trouvables un peu partout (grandes surfaces, pharmacies, sur le Net, etc).

Le savon et le blaireau[modifier]

Le savon à barbe est bien plus efficace et agréable à utiliser que les bombes de toute sorte : cela rase mieux et surtout pour moins cher.

Naturellement c'est aussi moins polluant (peu/pas d'emballage, pas de produits suspects). Préférer un savon d'Alep au laurier (effet cicatrisant) et un blaireau de qualité (plus durable). Compléter avec une pierre d'alun comme après rasage.

Crème à raser[modifier]

On trouve dans le commerce des crèmes à raser à base d'ingrédients naturels.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Présentation des résultats d'exploitation de BIC pour 2010 (en anglais) [1]


Noia 64 apps kcmdrkonqi.png Prendre soin – Articles sur « comment prendre soins de soi et des autres ».