Propulsion musculaire

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps galeon.png
Cet article fait partie du
Thème Se déplacer

Véhicules à carburants alternatifs
Moteurs alternatifs
Modes de déplacement alternatifs
Propulsions musculaires
Transport en commun
Catégorie:Voyager


Catégorie:Se déplacer


La propulsion musculaire humaine ou animale sert à avancer ou faire avancer un véhicule.


Propulsion humaine[modifier]

Au sol[modifier]

Le vélo droit[modifier]

Le vélo couché[modifier]

Eau[modifier]

Le Waterbird est un engin aéroglisseur à propulsion humaine par impulsions successives.

Bateaux à rames[modifier]

Vol[modifier]

Le dirigeable à propulsion musculaire est l'aéronef le plus prometteur. Il a une capacité de sustentation liée au gaz qui le compose, les efforts du pilote peuvent donc se concentrer sur les déplacements. Il en existe des monoplaces qui fonctionnent comme le Zeppy (comportant pour le moment un vélo droit).

Il existe des tentatives d'avion à propulsion humaine (voir plus bas).

Il y a également une tentative d'hélicoptère à propulsion humaine, mais les efforts sont immenses et l'efficacité réduite.

Propulsion animale[modifier]

Certaines municipalités françaises, par exemple, les utilisent pour les collectes sélectives de déchets ou pour l'entretien des plantations communales: en effet, les démarrages fréquents consommant beaucoup de carburant, il est plus intéressant d'utiliser une hippomobile; d'autant que les arrêts fréquents de ces véhicules sont mieux acceptés que ceux d'une fourgonnettes par les autres usagers.

On comprend aussi l'intérêt économique de ce mode de transport dans les régions du monde où - ou pour les populations pour qui - les carburants sont peu ou pas accessibles quelles qu'en soient les raisons. C'est pourquoi des associations s'efforcent non seulement de conserver cheptels, connaissances et savoir faire, mais même de les enrichir et de promouvoir ce mode de transport.

Un exemple de propulsion humaine, le "Gossamer-Albatros" de Paul B. MacCready[modifier]

Gossamer albatros.jpg

En juin 1979, Brian Allen réussi l'exploit de traverser la manche à l'aide du "Gossamer-Albatros", un avion à énergie humaine.

L'avion, construit par Paul B. MacCready, un ingénieur américain ne pesait que 32 kg, a permis la traversée de 35,8km en 2 heures 49 minutes à une altitude d'environ 1.5m.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Lien externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Nuvola apps cache.png Portail Énergie – Tous les articles Ékopédia concernant l'Énergie.
Noia 64 apps galeon.png Portail Se déplacer – Tous les articles Ékopédia concernant les déplacements.