Cellule photovoltaïque

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Cellules photovoltaïques)
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Une cellule photovoltaïque, plus communément appelée "cellule solaire" est un composant électronique qui, exposé à la lumière, génère une tension électrique (cet effet est appelé l'effet photovoltaïque). Le courant obtenu est un courant continu et la tension obtenue est de l'ordre de 0,5 V.


Description[modifier]

Les cellules photovoltaïques sont constituées de matériaux semi-conducteurs, à base de silicium (Si), de sulfure de cadmium (CdS) ou de tellure de cadmium (CdTe). Elles se présentent sous la forme de deux fines plaques en contact étroit. Un autre nom est « photogalvanique ».


Histoire[modifier]

L'effet photovoltaïque fut découvert par le physicien français Antoine Becquerel en 1839. Il avait observé l’apparition d’une tension électrique aux bornes d’un matériau semi-conducteur exposé à la lumière.
La première "véritable" cellule solaire fonctionnelle ne fut construite qu'en 1883 par l'américain Charles Fritts, cependant le rendement extrêmement faible (de l'ordre de 1%), allié au coût prohibitif des matériaux utilisés (de l'or et du sélénium), empêcha à l'époque leur utilisation à des fins d'approvisionnement en énergie. Plus tard, le chercheur Russel Ohl déposa un brevet en 1946 pour un appareil sensible à la lumière (US2402662, "Light sensitive device"), le brevet étant aujourd'hui admis comme celui de la cellule solaire moderne.

En pratique[modifier]

Une cellule photovoltaïque

L'âge moderne du photovoltaïque débuta en 1957 alors que les Laboratoires Bell expérimentaient sur des semi-conducteurs. Par accident ils découvrirent que lorsque l'on "dopait" le silicium avec certaines impuretés, ce dernier devenait extrêmement sensible à la lumière.

Ce débouché permit alors la construction des premiers panneaux solaires à rendement acceptable, de l'ordre de 6%.

Ce fut un évènement décisif dans le monde de l'aérospatiale, puisqu’il rendit possible la construction et le déploiement de satellites de communication géostationnaires, en fournissant une source d'énergie continue et viable. L'intérêt que portaient les diverses agences spatiales aux cellules solaires permit alors de financer la recherche et le développement de nouveaux types de panneaux.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Nuvola apps cache.png Portail Énergie – Tous les articles Ékopédia concernant l'Énergie.
Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».