Semence paysanne

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Les semences paysannes ont été baptisées ainsi pour les distinguer des semences certifiées produites par les entreprises semencières et les semences fermières qui sont des graines de deuxième génération produites par les agriculteurs à partir des semences certifiées (protégées par des droits de propriété intellectuelle).

Les semences paysannes sont donc des semences directement issues de celles que les paysans ont sélectionnées et multipliées dans leurs champs avant le développement au XIXe siècle de la sélection variétale en lignée pure moderne.

Émergence du concept de semence paysanne[modifier]

Les semences paysannes sont un concept récent, mais il correspond à une réalité ancienne. Il vise à les différencier des semences certifiées développées à partir du XIXe siècle et généralisées dans la 2e moitié du XXe siècle. La règlementation en vigueur, la promotion des nouvelles variétés (particulièrement dans la période de l'après-guerre) ont pour effet la quasi-disparition de la sélection paysanne et des variétés-populations. En effet, selon la règlementation, les semences paysannes pour être mises en marché, auraient du suivre les mêmes règles d'homologation que les autres semences.

Or, les variétés populations de par leur diversité intra-variétales sont moins homogènes que les variétés-lignées. De plus, l'inscription au catalogue est un processus coûteux qui dissuade l'inscription de variétés locales à faible diffusion et donc à faible marché potentiel.

Le renouveau des semences paysannes s'effectue simultanément dans plusieurs pays, mais notamment au Brésil et en Syrie [1] (rappelons que la Syrie est le berceau historique du blé). En France, en 2003 (27-28 février) le colloque d'Auzeville, marque l'apparition d'un réseau structuré de paysans-sélectionneurs qui revendiquent leur action et réclame un statut pour les semences paysannes. En mai 2005 dans le cadre de la convention liant l'INRA à la confédération paysanne s'est tenu à Angers un colloque "Quelles variétés et semences pour des agricultures paysannes et durables"[2] qui a officialisé la coopération entre les réseaux de paysans-sélectionneurs et la recherche agronomique, au sein de démarche dite de sélection mutualiste ou participative.


le concept de semences paysannes[modifier]

Les semences paysannes sont sélectionnées avec des méthodes de sélection à la portée de l'utilisateur (agriculteur ou jardinier) : sélection massale, croisements manuels, multiplication végétative. On parle couramment dans le cas des semences paysannes de variété-population pour marquer l'importance de la diversité intravariétale (au sein de la même variété). Les semences paysannes sont ainsi sélectionnées dans les fermes, en conditions réelles, que ce soit par un agriculteur ou par un sélectionneur.


Notes et références de l'article[modifier]

  1. Decentralized-participatory plant breeding: an example of demand driven research, Salvatore Ceccarelli Æ Stefania Grando;Euphytica (2007) 155:349–360;DOI 10.1007/s10681-006-9336-8
  2. http://www.inra.fr/dpenv/do30.htm


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Logo wiki Fr Coredem.png
Cet article provient partiellement du WikiCoredem. Vous pouvez consulter la source ainsi que la liste des contributeurs.
Vous pouvez aussi chercher dans l'ensemble des sites de la Coredem.


Noia 64 apps cookie.png
Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.
Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Vista-licq.png
Portail Permaculture Cultiver bio et reproduire les interactions écologiques.