Sauna

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

Historique[modifier]

Le terme sauna est un mot finno-lapon. Au coeur du sauna se trouvait traditionnellement le poêle, formé par un amoncellement de pierres destinées à être chauffées, autour duquel on prenait son sauna sous un abri de fortune comparable à la cabane à sudation provisoire en usage chez les Indiens d'Amérique.

Il est possible qu'un mode de bain associé à la sudation ait été en usage dès l'Age de la Pierre, voici près de 6000 ans ; les fourneaux des habitations de cette époque étaient creusés à même la terre et présentaient un aspect lisse et circulaire évoquant la forme d'une marmite, avec deux ou trois couches de petites pierres disposées en leur fond.

On tient pour avéré que le bâtiment en bois appelé aujourd'hui sauna a été en usage en Finlande à une époque se situant entre le Ve et le VIIIe siècle de notre ère. Le sauna était alors une construction en rondins consistant en une pièce unique, qu'on chauffait initialement depuis l'intérieur, en faisant du feu et en se servant de la fumée de la combustion : ce type de sauna a pour nom savusauna ou sauna chauffé à la fumée. Ce bâtiment servait à l'origine tout à la fois de demeure et de sauna ; sa technique de construction basée sur les rondins relève d'un savoir-faire de notre pays que les émigrants finlandais ont exporté au gré de leurs migrations au cours des millénaires, quelle qu'ait été leur destination ; l'influence de ces constructions est décelable notamment dans le Nouveau Monde, dans la structure de la Pioneer House caractéristique de la Nouvelle-Angleterre.

Le sauna chauffé à la fumée[modifier]

A l'origine, le foyer du sauna était un poêle fonctionnant à la fumée, doté d'un couvercle circulaire et constitué d'un amoncellement de pierres, et ce type de poêle est toujours en usage dans les savusaunas d'aujourd'hui ; cette installation était bien adaptée au chauffage de la maison et du sauna, mais n'était guère propice à la cuisson des aliments et du pain ; c'est pourquoi fut adopté au XIe siècle un type de four fermé destiné à la cuisson, allant de pair avec un fourneau placé devant ce four et permettant de faire bouillir l'eau : c'est ainsi que coexistaient deux sortes de foyers différents, l'un s'adaptant aux besoins de la demeure et l'autre étant destiné au sauna, ceci tendant à donner peu à peu au sauna sa fonction exclusive de lieu d'ablutions ; cependant, une partie des tâches domestiques restèrent encore à cette époque localisées dans le sauna.

À la fin du XVIIIe siècle, on commença à équiper les saunas de Finlande occidentale de poêles fermés en briques, qui offraient une plus grande sécurité contre les incendies que les poêles ouverts, très prompts à s'enflammer. Les poêles fermés présentaient deux ou trois foyers : au niveau inférieur l'âtre, au milieu le foyer à base de pierres, et par-dessus l'ensemble le foyer à fumée par lequel la fumée se propageait dans la pièce.

Aujourd'hui, les poêles sont en majorité chauffés par une alimentation électrique, mais le poêle au bois reste plus authentique et désirable lorsque son installation est possible.

Une cheminée pour couronner le sauna[modifier]

Le poêle à dégagement de fumée extérieur représenta à la fin du XVIIIe siècle un tournant important dans la genèse du poêle et du sauna : le poêle à fumée fermé par des briques fut équipé de façon très sommaire d'un tuyau de poêle, le couvercle du foyer se prolongeant simplement sous forme d'une conduite de cheminée munie d'une trappe d'obturation et menant en s'évasant jusqu'au toit du bâtiment ; quant aux cheminées murées sur un socle spécifique et leur poêle attenant, initialement construit en briques, elles firent leur apparition au XIXe siècle.

Le sauna à évacuation par cheminée permit de construire des saunas dans des endroits pour lesquels le poêle à fumée n'était pas adapté, y compris dans l'environnement urbain tant que l'habitat y était à base de bois et que la cour des habitations permettait de dégager un espace propice au sauna.

Dans les années 1910, on se mit à produire industriellement des poêles standard à revêtement métallique ; les industriels ayant pris goût à la commercialisation des poêles, le marché connut bientôt divers nouveaux modèles de poêles, jusqu'à ce qu'apparaisse dans les années 30 un type de poêle unique en son genre : le poêle à chaleur constante, dans lequel la combustion du bois a lieu dans une chaudière séparée, ce qui permet complètement d'éviter que les flammes et la fumée n'entrent en contact avec les pierres brûlantes, comme c'est le cas pour le poêle à dispositif de chauffage unique. De ce fait, on peut entretenir le feu pendant toute la durée des ablutions des usagers du sauna, et les émanations de vapeur se prolongent aussi longtemps qu'on fait brûler du bois


Un des aspects caractéristiques de la société scandinave[modifier]

Le sauna se pratique dans la nudité (on s'asseoit sur une serviette), en famille toutes générations confondues, et volontiers avec des amis. Il serait erroné de voir là une promiscuité malsaine, les pays scandinaves considérant la nudité comme naturelle, et ayant une délinquance sexuelle extrêmement faible (la plus faible dans les statistiques internationales selon les données publiées par Le Monde

Mode d'emploi[modifier]

La pratique du sauna est très souvent hebdomadaire. En fin d'après-midi, on s'installe dans le sauna dont la température a été portée à 70-80°. La sudation survient après cinq à quinze minutes selon les individus. Chacun choisit la durée de la séance, selon les sensations ressenties par son corps. La séance n'excède généralement pas vingt minutes, puis on prend une douche froide, ou mieux encore une plongée dans un bassin d'eau qui conduit à un choc thermique général. Après ce passage dans l'eau froide, un repos dans un fauteuil ou une chaise longue est apprécié. Lors du deuxième passage, vers la fin de la séance, une louche d'eau peut être versée sur les pierres, ce qui produit une bouffée de chaleur. La douche qui suit évacue la sueur chargée de toxines. Jusqu'à trois séances peuvent ainsi se succéder, selon l'humeur et le temps disponible, et les pratiquants se retrouvent autour d'un repas ou d'une collation avec jus de fruits et fruits et plats légers en buffet. Les sensations de bien-être et de propreté à l'issue d'un sauna sont uniques.

Conseils[modifier]

Il est d'usage de rentrer sec dans le sauna On assied d'abord sur les banquettes hautes, où la température est la plus élevée, avant de descendre d'un niveau si la chaleur semble trop forte. L'usage de l'eau sur les pierres ne doit pas être exagéré : le sauna se définit par un bain d'air sec, au contraire du hamman qui emploie la chaleur humide, à une température nettement inférieure (autour de 50-60°). Cependant, l'usage de la louche d'eau sur les pierres brûlantes et la montée subite de la température qui en résulte dans un air soudain moins sec peut constituer le sommet du sauna. Prévoir une collation à l'issue du sauna.

Bienfaits[modifier]

A l'issue d'une séance de sauna, la sensation de bien-être est totale, soit dynamisante le matin lors d'un sauna unique, reposante voire endormissante le soir. L'ambiance calme et sereine dans cet environnement en bois, intime, à la lumière tamisée, est propice aux discussions entre les participants, comme au changement d'idées voire à la "déconnexion" complète pour celui qui le pratique seul. En outre, la pratique pour le corps de températures opposées le rend plus solide et moins fragile et sensible aux changements de temps. C'est également un atout pour les enfants qui, accompagnés de leurs parents, apprennent à être à l'écoute de leurs corps tout en développant une attitude saine et non douillette. Les séances de sauna prennent aussi toute leur place à l'issue d'une séance de sports ou d'une journée en pleine nature.

Webographie[modifier]

http://cankar.org/sauna/origins/sauna_f.html

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »