Management environnemental

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Le management environnemental désigne les méthodes de gestion d'un organisme visant à prendre en compte l'impact environnemental des activités de l'organisme, à évaluer cet impact et à le réduire. Le management environnemental s'inscrit dans une perspective de développement durable.

Les motivations de l'organisme peuvent être de plusieurs types : respect des réglementations, améliorer l'image de l'entreprise, améliorer les relations avec les riverains (pour les entreprises polluantes), faire des économies, obtenir une certification environnementale réclamée par les clients de l'entreprise ou un écolabel...

Le système de management environnemental est l'organisation et les actions mises en œuvre pour réaliser la politique environnementale d'un organisme.

Les actions entreprises dans le cadre d'un système de management environnemental peuvent être :

  • un écobilan des activités de l'organisme
  • l'écoconception des produits, c'est-à-dire concevoir des produits dont l'impact sur l'environnement est limité au cours des différentes étapes de son existence.
  • la prévention de la pollution
  • la diminution de la consommation des ressources naturelles
  • la diminution de la consommation d'énergie et l'utilisation d'énergies renouvelables
  • la réduction des déchets
  • l'éducation à l'environnement
  • la certification suivant les normes environnementales
  • l'implication des fournisseurs et sous-traitants en les encourageant à adopter un système de management environnemental
  • la préparation à un éventuel incident environnemental

Outils[modifier]

L'écobilan[modifier]

Le management environnemental utilise des outils comme l'écobilan pour déterminer l'impact des activités de l'organisme sur l'environnement. Les impacts environnementaux sont évalués en fonction de leur gravité et de leur fréquence. On doit aussi prendre en compte les effets potentiels, par exemple en cas d'accident.

La prévention de la pollution[modifier]

La prévention de la pollution est l'ensemble des moyens mis en œuvre pour empêcher ou au moins réduire la pollution. Ces moyens peuvent comprendre le recyclage, le choix de matériaux moins nocifs, le choix de procédés moins polluants, les économies d'énergie, d'eau et de ressources. La prévention de la pollution permet de réduire l'impact environnemental.

La communication[modifier]

Un des moyens de rentabiliser les investissements environnementaux est de communiquer sur les efforts effectués par l'organisme.

Les performances environnementales doivent d'abord être présentées à l'intérieur de l'organisme pour sensibiliser le personnel. À l'extérieur comme à l'intérieur, les informations environnementales peuvent être diffusées au moyen de rapports, de réunions, d'articles dans les média ou de publicité.

Le problème est que la publicité autour de l'environnement est parfois disproportionnée par rapport aux actions réellement entreprises.

Le suivi : mesures et contrôles[modifier]

Les performances du système de management environnemental sont évaluées à partir d'indicateurs environnementaux qui permettent de suivre les progrès effectués.

La conformité aux réglementations est la première chose à vérifier régulièrement.

Des audits périodiques servent à s'assurer que le système de management environnemental fonctionne bien et qu'il répond aux objectifs fixés.

Le management environnemental est amené à évoluer pour prendre en compte les résultats des mesures d'impacts, en suivant un processus d'amélioration continue. Il doit prendre en compte des contraintes réglementaires, techniques et économiques.

Voir aussi[modifier]

Webographie[modifier]

Bibliographie[modifier]