Méthode des six chapeaux

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 filesystems exec.png
Cet article fait partie du
Thème Penser

Autonomie
Décroissance
Gratuité
Recyclage
Simplicité volontaire


Catégorie:Penser


La Méthode des six chapeaux (aussi appelé Les chapeaux de De Bono) est un outil de réflexion qui permet d'organiser la réflexion selon six points de vue ou modes de pensée. La méthode a été conçue en 1987 par Edward De Bono (psychologue, médecin et spécialiste en sciences cognitives).

Bien compris et bien utilisé, le principe des « Six chapeaux pour penser » est un outil à la fois simple, efficace et puissant qui permet de créer un climat propice à l'innovation et à la créativité.


Principes sous-jacents[modifier]

Le cerveau humain pense dans un certain nombre de manières distinctes qui peuvent être identifiées, définies et planifiées pour être utilisées d'une manière structurée. De Bono a identifié six états distincts dans lesquels le cerveau peut être « sensibilisé ». Dans chacun de ces états, le cerveau identifiera et mettra en pensée consciente et sous certains aspects, des questions abordées (par exemple, l'instinct, le jugement pessimiste, les faits neutres, etc.).

Les 6 états distincts identifiés:

  • Neutralité (Blanc) - envisage (uniquement) quelles sont les informations disponibles, quels sont les faits.
  • Sentiments (Rouge) - réactions viscérales instinctives, intuitives ou états de sentiments émotionnels (mais sans la moindre justification).
  • Jugement négatif (noir) - la logique appliquée à l'identification des lacunes, des barrières et à la recherche de ce qui ne convient pas.
  • Jugement positif (Jaune) - la logique appliquée à l'identification des avantages et à la recherche de l'harmonie.
  • Pensée créative (vert) - provocation et recherche de solutions de rechange.
  • Contrôle de processus (Bleu) - La réflexion sur la pensée.

Afin de rendre plus facile l'identification de ces états, chacun est symbolisé par l'acte de mettre un chapeau de couleur, que ce soit réellement ou dans l'imaginaire.


La pensée parallèle[modifier]

Dans le quotidien, le processus de pensée est non structuré. Le penseur passe de la pensée critique, à la neutralité, à l'optimisme et ainsi de suite, sans aucune structure ou stratégie de pensée. La méthode des six chapeaux tente d'introduire une réflexion parallèle.

De nombreuses personnes ont développé leurs habitudes inconsciemment. Parfois elles sont efficaces, d'autres fois non. Ce qui est certain, c'est que dès lors que l'on pense en groupe, ces stratégies sont inefficaces et le débat aura tendance à ne pas converger.

En raison de la force de l'égo et de la prédilection à la réflexion "chapeau noir" (jugement négatif) dans la majorité des cultures occidentales, les réunions ont une certaine tendance destructive. Même avec beaucoup de courtoisie et des objectifs communs clairement définis, il y a une tendance naturelle à la "pensée spaghetti" dans n'importe quelle activité de réflexion collaborative (la "pensée spaghetti" c'est lorsqu'une personne réfléchit sur les faits, tandis qu'une autre sur les avantages, et ainsi de suite).

Les chapeaux permettent d'éviter ceci, de sorte que tous réfléchissent ensemble aux problématiques, avantages, ou faits, etc. Les perturbations s'en trouvent réduites et les pensées sont enrichies d'idées croisées. Ceci est possible, car chacun aura mis le même chapeau (disons, le blanc) ensemble, puis le prochain chapeau ensemble également. De cette manière, tout le monde réfléchit dans la même direction, en même temps. La seule exception étant l'animateur qui aura tendance à conserver le chapeau bleu afin de faire avancer les choses plus efficacement.

Les 6 chapeaux[modifier]

Le chapeau blanc (Neutralité)[modifier]

Lorsqu'il porte le chapeau blanc, le penseur énonce des faits purement et simplement. La personne alimente le groupe en chiffres et en informations. C'est l'image de la froideur de l'ordinateur et de celle du papier. C'est le goût de la simplicité : le minimalisme.

Le chapeau rouge (les émotions)[modifier]

Avec le chapeau rouge, le penseur rapporte ses émotions, sentiments, intuitions et pressentiments. Il n'a pas à se justifier auprès des autres chapeaux. C'est le feu, la passion, l'intuition.

Le chapeau noir (critique négative)[modifier]

Lorsqu'il porte le chapeau noir, le penseur fait des objections en soulignant les dangers et risques qui attendent la concrétisation de l'idée. C'est l'avocat du diable! C'est la prudence, le jugement négatif.

Le chapeau jaune (critique positive)[modifier]

Lorsqu'il porte le chapeau jaune, le penseur admet ses rêves et ses idées les plus folles. Ses commentaires sont constructifs et tentent de mettre en action les idées suggérées par les autres membres du groupe. C'est le soleil et l'optimisme.

Le chapeau vert (créativité)[modifier]

Lorsqu'il porte le chapeau vert le penseur provoque, recherche des solutions de rechange. Il s'inspire de la pensée latérale, d'une façon différente de considérer un problème. Il sort des sentiers battus et propose des idées neuves. C'est la fertilité des plantes, la semence des idées.

Le chapeau bleu (organisation de la pensée)[modifier]

C'est le meneur de jeu, l'animateur de la réunion qui canalise les idées et les échanges entre les autres chapeaux. C'est le bleu du ciel qui englobe tout.


Stratégies et programmes[modifier]

Maintenant que nous avons identifié les 6 états pouvant être utilisés, nous pouvons créer des programmes distincts, utilisant différentes séquences de chapeaux, afin de structurer les processus de réflexion. Il n'existe pas un seul ordre d'utilisation des chapeaux. La séquence varie selon le but visé, la nature du problème à résoudre, etc.

Les séquences commencent et finissent toujours avec un chapeau bleu, le groupe se met d'accord sur la manière de penser, puis il pense et à la fin, il évalue les résultats de la réflexion et la suite à y apporter. Les séquences peuvent être utilisées individuellement ou en groupe.

Illustrons une séquence possible pour le choix d'un fournisseur : 1-Bleu (organisation) --> 2-Blanc (information) --> 3-Rouge (intuitions, émotions) --> 4-Jaune (avantages, aspects positifs) --> 5-Noir (inconvénients, aspects négatifs) --> 6-Bleu (action).

Voici quelques autres exemples de séquences:

  • Idées initiales - Bleu, Blanc, Vert, Bleu.
  • Choisir entre des alternatives - Bleu, Blanc, (Vert), Jaune, Noir, Rouge, Bleu.
  • Identifier des solutions - Bleu, Blanc, Noir, Vert, Bleu.
  • Commentaires rapides - Bleu, Noir, Vert, Bleu.
  • Planification stratégique - Bleu, Jaune, Noir, Blanc, Bleu, Vert, Bleu.
  • Amélioration de processus - Bleu, Blanc, Blanc, Jaune, Noir, Vert, Rouge, Bleu.
  • Résolution de problèmes - Bleu, Blanc, Vert, Rouge, Jaune, Noir, Vert, Bleu.
  • Révision de performance - Bleu, Rouge, Blanc, Jaune, Noir, Vert, Rouge, Bleu.

Exécuter la séquence[modifier]

Tous les participants doivent porter le même chapeau en même temps. La situation à l'étude doit être claire pour tous. Pendant une période de temps fixée à l'avance, chaque participant donne ses commentaires en respectant la fonction représentée par le chapeau.

Par exemple, dans le cas « choisir un fournisseur » :

  • bleu : structurer la séquence la plus logique pour atteindre l'objectif.
  • blanc : mettre en lumière de façon factuelle la qualité du produit, les prix, les conditions de paiement, etc.
  • rouge : exprimer ses inconforts et ses espoirs par rapport à chaque fournisseur.
  • jaune : énoncer les points positifs, les avantages de chaque fournisseur.
  • noir : énoncer les inconvénients, les difficultés de chaque fournisseur.
  • bleu : prendre une décision basée sur l'information que la séquence a permis d'obtenir.

Dans notre exemple, on n'a pas besoin du chapeau vert, qui sert à la production de solutions et d'idées nouvelles.


Les conditions de succès[modifier]

  • S'assurer que tous les participants comprennent bien la fonction de chaque chapeau.
  • S'assurer que les participants portent tous le même chapeau en même temps.
  • Accorder une importance particulière à l'ordre d'utilisation des chapeaux.


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]


Bibliographie[modifier]

  • Les six chapeaux de la réflexion, Edward De Bono, Editions d'Organisation, ISBN 2708130102


Noia 64 filesystems exec.png
Portail Penser – Accédez aux articles Ékopédia concernant la pensée.