Fumer

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Décroissance
Économies alternatives
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie
Énergies renouvelables
Naturisme
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)

Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

Au choix :

  • Pulsion masochiste consistant à voir sa vie partir en fumée…
  • Un des plaisirs de la vie, avec manger, boire, dormir, et tant d'autres choses… comme tous les plaisirs, il n'est pas bien vu de tous.

Histoire[modifier]

Alcaloïde (C10 H14 N2) du tabac, liquide huileux, incolore et très soluble dans l'eau. Ou "herba nicotina" , herbe à NICOT "tabac". C'est Jean Nicot (Célèbre Nimois, né en 1530 meurt en 1600) alors ambassadeur de France à Lisbonne au Portugal qui présentera cette herbe à la Reine Marie de Médicis, herbe provenant des Amériques dont les Flamands faisaient déjà commerce. Le tabac pour ses nombreuses vertus sera dès lors à la mode.

Le fait de fumer est une pratique ancestrale. Avant de devenir une aliénation, c'était avant tout un plaisir et un acte social.

Ce n'est en fin de compte que très récemment que le produit commercial et manufacturé dénommé cigarette s'est imposé dans nos sociétés.

L'aliénation de la cigarette[modifier]

L'aliénation de la cigarette ne tient pas tant dans la cigarette elle-même ou son contenu (tabac…), mais dans le rôle social et individuel qu'elle a désormais pris dans nos sociétés.

La cigarette représente un des symboles de notre société de consommation actuelle combinant capitalisme et culpabilité.

D'un côté la société incite à la consommation tout azimut, donc à la consommation de cigarettes. De l'autre elle culpabilise le citoyen, l'incitant à "capitaliser" sa santé (c'est-à-dire la mettre de côté pour plus tard, pour jamais). Résultat, les gens continuent de fumer mais sans plaisir, avec un sentiment de culpabilité. Ce sentiment de culpabilité tend à générer non pas un arrêt de la consommation de cigarettes, mais une consommation cyclique consistant à arrêter et reprendre sans cesse, sans plus profiter du plaisir même.

Effets sur la santé[modifier]

Le tabac est une drogue, notamment à cause de la nicotine qu'il contient. Des études faites en 1955 ont montré son caractère nocif.

Effets nocifs[modifier]

L'OMS estime que le tabac cause chaque année le décès de quatre millions et demi d'individus dans le monde. En 2003, il a causé en France 30 000 morts par cancer (dont 16 500 cancers du poumon et 9 000 cancers de la vessie, du rein, du pancréas et de l'oesophage).

Le tabac provoque une baisse de la fertilité (chez les deux sexes), le cancer des poumons et des bronchites chroniques. Fumer augmente les risques d'avoir des maladies cardiovasculaires.

Fumer est spécialement déconseillé aux femmes enceintes (risques accrus de fausses couches et de complications à l’accouchement).

Le tabagisme passif consiste pour les non-fumeurs à respirer la fumée des cigarettes de fumeurs. Le tabagisme passif provoque les mêmes maladies que le tabagisme "actif" : il accroît le risque de cancer du poumon par 1,3 et le risque de décès par maladies cardio-vasculaires par 1,2. Une étude épidémiologique et toxicologique d'un groupe d'experts de l'Union Européenne (CNCT, 1999) estime que "le nombre absolu de décès par défaillance cardiaque attribuable au tabagisme passif dépasserait les 20 000 pas an."

Effets bénéfiques[modifier]

La nicotine fait partie de la grande famille des alcaloïdes, dont font partie la morphine, la théine, la caféine etc... On "soigne" par exemple la régulation cardiaque en cas de faiblesse avec des patchs a la nicotine et oui... pour ses vertus sédatives et anxiolitiques. Absorbé en petite quantité, et de façon très occasionnelle, le tabac peut avoir des effets physiologiques et psychotropes très intéressant voir recommandé pour certaines pathologies (c'est un stimulant et un anxiolitique). Le tabac est également un excellent insecticide.

Mais la nicotine reste une substance toxique très addictogène en cas d'abus, de tabagisme.

Dans le tabac[modifier]

On trouve dans la cigarette industrielle elle-même ou dans sa fumée 4000 substances parmi lesquelles :

  • de la nicotine
  • du monoxyde de carbone,
  • du méthanol (ancien carburant pour fusée),
  • des oxydes d'azote,
  • des goudrons,
  • du DDT (insecticide),
  • du benzène,
  • de l'arsenic (poison violent),
  • de l'ammoniac (détergent diminuant la résistance aux maladies),
  • du polonium 210 (élément cancérigène),
  • des aldéhydes,
  • des métaux lourds,...

La nicotine[modifier]

La nicotine est une substance contenue dans les feuilles de tabac. Cette dernière est donc présente dans la cigarette et va donc stimuler le cerveau à petite dose mais aussi la nicotine va remplacer le niveau de dopamine naturelle dans le cerveau et va donc par ce fait, augmenter le nombre de recepteurs à dopamine. Apres quelques heures, ces récepteurs se vident, et donc pour combler ce manque, le fumeur allume une cigarette !

Vivre ensemble[modifier]

Fumer a toujours été une activité hautement sociale entre fumeurs.

D'année en année, la tolérance des non-fumeurs envers les fumeurs diminue. La raison principale en est la meilleure connaissance des risques liés au tabagisme passif.

En France, la loi Evin du 10 janvier 1991 empêche la publicité pour le tabac et interdit de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif. Mais cette loi est peu respectée.

Lutter contre la pollution[modifier]

En plus de la pollution visuelle, un mégot de cigarette met plusieurs années à se décomposer dans la nature. Au lieu de jeter ses mégots par terre, on peut prendre avec soi un cendrier portable. N'importe quelle petite boîte métallique fait l'affaire : boîte de bonbons ou de cigarillos...

L'été, il suffit d'un mégot jeté par la fenêtre d'une voiture pour provoquer un incendie. Pourtant toutes les voitures sont équipées de cendriers.

Comment fumer ?[modifier]

  • fumer des cigarettes industrielles, avec ou sans filtre
  • rouler soi-même ses cigarettes (pour le plaisir, ou l'économie d'argent)
  • confectionner des cigarettes à tube, à partir de tabac à rouler
  • fumer la pipe ou le calumet
  • faire pousser soi-même, sécher et fumer (le cannabis et certains tabacs). Avertissement : en France il est interdit aux particuliers de cultiver leur propre tabac.
  • ramasser certaines herbes des champs qui se fument, les faire sécher, les fumer

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps locale.png
Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »