Body-Painting

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Nuvola apps package graphics.png
Cet article fait partie du
Thème Créer

Cinéma engagé
Artisanat
Musique
Cinéma
Vidéo
Art plastique
Catégorie:Créer



Le body-painting est l'art de peindre sur la peau d'une personne.

Body-Painting sur visage

Historique[modifier]

Le body-painting remonte à la nuit des temps. Parure, élément d'un rituel ou "peinture de guerre", l'humain a toujours utilisé les matières colorantes à sa portée pour se teindre la peau. Les pigments existent à l'état naturel : ocres, argiles, charbon, craie, jus de certaines baies... Il continue d'être pratiqué de nos jours par différents peuples à travers le monde, et connaît un renouveau en Occident.

Les produits utilisés[modifier]

Ils laissent une marque plus ou moins durable sur la peau selon leur nature. Plusieurs semaines pour le henné, quelques jours pour les encres de "tatouage temporaire", quelques heures pour les peintures à l'eau.

  • Le henné : traditionnel en Afrique du nord et en Inde, il est utilisé par les femmes, lors de fêtes religieuses (aïd) ou à l'occasion des mariages. Son utilisation se répand en Europe dans des circonstances plus profanes.
  • Le "tatouage temporaire" : proposé par des "tatoueurs" ambulants qui se contentent de reproduire des motifs copiés dans des livres ; son impact sur la santé est à vérifier. Certaines encres utilisées sont en effet toxiques, il convient de se renseigner. Des fabricants de cosmétiques en vendent et garantissent leur innocuité. Pour de petits dessins, on peut utiliser de l'eye-liner, contenu dans un tube dont le bouchon fait pinceau.
  • Les terres : l'ocre et l'argile colorés trouvés dans la nature font de bonnes peintures. On peut les utiliser telles quelles (prévoir cependant un point d'eau pour se laver, ça peut gratter !) ou broyées et tamisées. L'argile est de plus connue pour ses effets bénéfiques sur la peau.
  • Les jus de fruits et teintures végétales : parfois très colorants, ils peuvent fuser sur la peau, occasionnant des bavures pas toujours esthétiques. Certains sont difficiles à faire partir et peuvent tâcher les vêtements de façon irréversible. De plus, il convient de se renseigner sur leur absence de danger : le brou de noix qu'utilisaient les femmes pendant la deuxième guerre mondiale pour simuler des bas est toxique.
  • Les cosmétiques : il existe des feutres spéciaux, et nombre de produits de maquillage peuvent être détournés à cet usage. Bien sûr, ce sont des produits industriels et donc induisant de la pollution... Quand ils ne sont pas testés sur des animaux.
  • La peinture spéciale : vendue par des marques reconnues ou à faire soi-même, elle permet une grande souplesse d'utilisation. Les marques proposent une large palette de couleurs miscibles, y compris métallisées. Ces peintures sont composées de glycérine, de kaolin (argile blanche) et de pigments non-toxiques ; elles sont idéales pour travailler avec des enfants.
  • Ce que vous inventerez... Prudence toutefois.

La mise en œuvre[modifier]

Elle se fait sur une peau propre et sèche. On peut utiliser pour l'application :

  • Les doigts
  • Un pinceau pour des détails fins
  • Une éponge, si besoin découpée aux ciseaux pour obtenir des formes effilées
  • L'aérographe, pour couvrir rapidement de grandes surfaces. Ne pas utiliser pour le visage ; même si la peinture est inoffensive, en recevoir dans les yeux ou en respirer est désagréable pour le modèle.

Bien sûr, il est préférable de prévoir un local bien chauffé ou d'opérer par temps chaud. Prévoir un coin ou le modèle peut s'isoler pour se changer, un point d'eau.

Le modèle[modifier]

C'est un être humain qu'il est impératif de respecter. Il peut être tenté par l'expérience, mais le fait qu'il soit plus ou moins déshabillé et que vous le touchiez ne vous autorise pas à le traiter comme un objet. Tenez compte de sa pudeur. Certains modèles voudront prêter leur visage, un bras, leurs pieds, d'autres voudront ne garder qu'un slip, d'autres enfin préfèreront être complètement nus. Parlez en franchement avant, formulez clairement ce que vous souhaitez faire et demandez au modèle où se situent ses limites. Les modèles féminins acceptent en général qu'on peigne leurs seins car la peinture "rhabille" et le modèle n'est ainsi ni nu ni vêtu. Faites tout pour que l'expérience soit agréable pour le modèle, il vous en saura gré et voudra recommencer. Se faire peindre la peau procure un plaisir différent des autres, entre la caresse et le massage. Se voir ainsi paré, transformé donne une dimension nouvelle et bénéfique à la perception qu'on a de soi.

Où le faire[modifier]

  • Lors de fêtes
  • A la plage. C'est un spectacle apprécié des baigneurs alentour. Vous risquez cependant que les gens se bousculent pour se faire peindre !
  • Dans la nature. Sensation de liberté...

Voir aussi[modifier]


Nuvola apps package graphics.png Portail Créer – Articles Ékopédia concernant la Création et les Arts.
Noia 64 apps kpackage.png Portail Se divertir – Accédez aux articles Ékopédia concernant les jeux.