Béton

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kfm home.png
Cet article fait partie du
Thème Se loger

Autoconstruction
Construire son habitat
Coopérative d'habitation
Entretenir son habitat
Gestion de l'eau
Gestion des déchets
Maçonnerie
Menuiserie: Outils / Matériaux
Rénover son habitat
Se chauffer
Utilisation de l'énergie


Catégorie:Se loger


Le terme générique Béton désigne un matériau de construction composite fabriqué à partir de trois composants : un agglomérat (constitué de sable et de gravillons) et un liant (chaux, ciment…) dilué avec de l'eau. Le mélange agglomérat et liant est appelé mortier. Le coulis est un mortier très fluide.

Connu depuis le XIXème siècle, le béton est à l'heure actuelle, le matériau de construction le plus utilisé. Pour réaliser un plancher, une dalle ou des murs qui nécessitent de grandes quantités de béton, on fait en général appel à une centrale à béton qui livre ce dernier en « toupie », au dosage et à la consistance adaptée selon le travail à réaliser. Pour des travaux plus modestes, comme les fondations d'un muret, un escalier de jardin ou une petite terrasse, on gâche soi-même son béton à la bétonnière.


Les produits nécessaires:

Les outils nécessaires:

  • Bétonnière
  • Pelle ronde
  • Seau de maçon


Avant de commencer[modifier]

  • Préparer une zone de gâchage plane pour installer la bétonnière, facile d'accès pour apporter le sable et le gravier
  • Installer la bétonnière à proximité des tas de sable et de gravier afin de pouvoir la charger à la pelle
  • Prévoir un tuyau d'alimentation en eau muni d'un robinet d'arrêt


Le principe[modifier]

Le béton est un mélange de chaux (ou de ciment), de sable, de gravier et d'eau, dosé selon le type de réalisation à effectuer.

Les composants[modifier]

Les deux composants de base du béton sont les mêmes que ceux du mortier (chaux et sable sec) et ils doivent avoir les mêmes qualités. Il faut y ajouter le gravier, qui peut être de rivière (lisse) ou concassé (issu de carrière). Le gravier existe en différentes grosseurs (on parle de granulométrie) :

  • Le gravillon fin (5 mm) s'emploie pour les mouillages et les petits coffrages
  • Le gravillon moyen (8 mm) pour les allées et les terrasses ainsi que pour les coffrages et scellements
  • Le gros calibre (12 mm) est réservé aux bétons armés et aux gros coffrages.

On utilise couramment un mélange de plusieurs granulométries, symbolisé par deux chiffres, par exemple 8/15.

Les adjuvants[modifier]

Différents adjuvants peuvent être utilisés pour améliorer les caractéristiques du béton:

  • antigel pour une utilisation à des températures inférieures à O °C,
  • plastifiants pour faciliter la mise en œuvre de linteaux, tranchées étroites et profondes, coffrages de formes complexes, etc.
  • retardateurs de prise pour avoir un temps de mise en œuvre plus long.
  • colorants en poudre pour des bétons apparents.

Dosages[modifier]

Le tableau donne des dosages indicatifs : Ces dosages sont donnés pour du sable sec (ajouter 15 à 20% si le sable est humide), et le dosage d'eau est indicatif. Plus les agrégats (sable et graviers) sont humides, moins il faut d'eau pour le gâchage.


Dosages pour un sac de 50kg de chaux (ou de ciment) Sable Gravillon Eau
Fondations et semelles en fouille 120 L 120 à 150 L 35 L
Murets 60 L 120 à 130 L 30 L
Aires bétonnées, dalles de garage... 70 L 120 à 150 L 30 L
Dalles de jardin 35 L 120 à 140 L 25 L


Dosages pour 1m3 de béton fini, prêt à l'emploi Ciment Sable Gravillons
Fondations et semelles en fouille 250kg 600 L 600 à 800 L
Murets 300kg 300 L 600 à 650 L
Aires bétonnées, dalles de garage... 350kg 500 L 800 à 1000 L
Dalles de jardin 350kg 250 L 900 à 1100 L


  • Ces dosages sont à respecter en cas d'utilisation de sable sec (ajouter 15 à 20 % si le sable est humide). Le dosage d'eau quant à lui, est indicatif. Plus les agrégats (sable et graviers) sont humides, moins il faut d'eau pour le gâchage.
  • Le dosage en eau est important, mais il reste approximatif et laissé au jugement de chacun en sachant que:
  • un béton trop humide est poreux et a un retrait important au séchage.
  • un béton trop sec manque d'homogénéité et de compacité, et il est moins résistant.

Méthode[modifier]

  1. Mettre la bétonnière en marche. Pendant qu'elle est en train de tourner, verser 1/2 à 2/3 de l'eau nécessaire à la gâchée,
  2. Verser le gravier et laisser tourner quelques secondes pour qu'il soit bien mouillé,
  3. Verser la chaux qui va se délayer dans l'eau et se répartir uniformément autour des grains de gravier,
  4. Verser le sable au seau ou à la pelle, après avoir repéré le volume d'une pelletée,
  5. En surveillant le mélange, verser un peu d'eau en complément, sans dépasser le dosage prévu,
  6. Le béton doit être onctueux mais jamais mou, et humide en surface. Si l'on prend une poignée de béton, celle-ci doit garder sa forme et, si l'on serre la main, le béton doit rester humide en surface sans perdre d'eau,
  7. Verser le béton dans une brouette, un bac ou sur l'aire de gâchage nettoyée au préalable.

Temps de gâchage[modifier]

Une bétonnière met un temps très court pour gâcher du béton : 2 à 3 min seulement. Un temps de malaxage trop long peut nuire à l'homogénéité du béton.

Conseils[modifier]

À la fin du travail, verser un seau de graviers et de l'eau dans la bétonnière, et faire tourner quelques minutes pour nettoyer la cuve.


Voir aussi :[modifier]

Liens internes[modifier]


Webographie[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps kfm home.png
Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.