Vaisselle

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Liquide vaisselle)
Aller à : navigation, rechercher

Faire la vaisselle consiste à nettoyer les plats, assiettes et couverts qui ont servi au repas en éliminant les salissures laissées par les aliments.

La vaisselle : un enjeu pour la maîtrise de sa consommation d'eau[modifier]

La vaisselle est un acte quotidien concernant, dans notre société occidentale, la consommation courante de l'eau. En France, beaucoup de foyers pratiquent encore une vaisselle manuelle, bien que l'utilisation des lave-vaisselle ait tendance à se développer. Cet acte quotidien, tout comme le fait de jeter ses ordures, est le reflet de ses convictions écologiques. Il doit être l'objet d'une prise de conscience quotidienne. C'est également un moyen de passer à l'écologie au quotidien en changeant un peu ses habitudes.

La pire façon de faire la vaisselle consiste à la faire de la manière dite à la parisienne : c'est-à-dire de manière manuelle, en laissant couler le robinet en continu pendant toute la durée de votre vaisselle sur les plats que l'on arrose de détergent. L'eau, comme le liquide vaisselle, doivent être utilisés avec mesure. Si l'on n'utilise pas d'aérateur économique d'eau, le débit d'un robinet ouvert à plein est de 15 litres d'eau en moyenne par minute. Si votre vaisselle dure 15 minutes, vous aurez utilisé 225 litres d'eau ! De plus, avec cette pratique, vous devez régulièrement verser du détergent sur votre éponge pour continuer à laver, ce qui augmente votre consommation de liquide vaisselle.

Une prise de conscience du volume d'eau utilisé pour cet acte quotidien permettrait souvent de réduire ces pratiques très consommatrices d'eau et d'énergie (car l'eau utilisée est le plus souvent chaude). Il suffirait que l'on utilise un aérateur économique d'eau pour diviser par 3 la consommation d'eau d'une vaisselle à la parisienne. Il suffirait de mettre le bouchon et de couper l'eau lorsque le lavabo est plein pour économiser encore plus d'eau et de détergent !

La vaisselle écologique à la main[modifier]

Toute vaisselle s'exécute en trois parties : une phase de lavage, une phase de rinçage et une phase de séchage. En optimisant chacune de ces phases, on peut procéder à une vaisselle vraiment plus économique en eau, détergent et énergie (musculaire autant que fossile ou électrique).

Bien préparer sa vaisselle[modifier]

Afin d'être vraiment efficace, une vaisselle doit être bien conçue et préparée. Ainsi on évite des pertes de temps et, avec elles, d'eau, d'énergie et de détergent. Faire la vaisselle une fois par jour, au lieu d'après tous les repas, voire avec une fréquence moins grande (deux ou trois fois par semaine selon votre consommation de vaisselle) quand c'est possible, permet de diminuer sa consommation d'eau.

Astuces[modifier]

  • Les accessoires de lavages (bacs, éponges, brosses, lavettes, tawashi, égouttoir, torchon…) doivent être propres afin d'éviter de salir l'eau du bac de lavage et la vaisselle.
  • Utiliser deux bacs d'eau au lieu de laisser l'eau s'écouler du robinet, afin de maîtriser le volume d'eau utilisé. Inutile de remplir les deux bacs : des demi-bacs permettent d'utiliser moins d'eau ; il vaut mieux salir un demi-bac d'eau et le renouveler que de salir un bac plein et de devoir également le renouveler. On peut réduire ainsi considérablement sa consommation (5-6 litres au lieu de 225 !.) Si vous ne possédez pas d'évier à double bac, utilisez une bassine pour votre eau de rinçage.
  • Pour le bac de lavage/trempage, on peut utiliser de l'eau tiède, et non brûlante (cela évite également les chocs thermiques et la casse des verres). Il faut utiliser un détergent biodégradable ou écologique. Inutile d'en mettre beaucoup : la solution n'a pas besoin de mousser pour être efficace (la mousse n'a pas d'effet autre que psychologique, ce n'est pas elle qui lave). Certaines personnes utiliseront simplement une poignée de cristaux de soude (dans ce cas, utilisez des gants pour éviter les irritations).
  • Pour le bac de rinçage, on peut utiliser une eau tiède ou même froide. Elle doit être potable. Attention néanmoins d'accorder sa température à celle de l'eau de lavage afin d'éviter la casse des verres à cause des chocs thermiques. Si vous avez une eau très calcaire ou une vaisselle très graisseuse (même après lavage), il est possible d'ajouter un trait de vinaigre dans l'eau de rinçage. Attention alors de ne pas réutiliser cette eau pour l'arrosage des plantes.
  • Afin de conserver une eau de lavage le plus propre possible et éviter de devoir la changer, il faut bien vider les assiettes, plats et récipients avant de commencer.

La phase de trempage/lavage[modifier]

Certains plats ne nécessitent pas beaucoup d'effort de lavage : un verre d'eau est bien plus rapide à laver qu'un plat à gratin. D'autres nécessitent une phase de trempage. Inutile de salir votre eau de lavage avec votre casserole de raviolis en la laissant tremper dès le début de la vaisselle dans le bac de lavage. Versez juste un peu d'eau dans le fond de celle-ci et placez-la de côté, en attendant son tour.

L'eau chaude est un luxe pour la vaisselle : elle sert surtout au confort du laveur. Elle est inutile en bien des cas. Certains plats nécessitent un trempage et l'eau chaude est alors utile pour aider à détacher les restes. Une eau tiède suffit à faire ce travail. Une eau froide peut également faire l'affaire (le trempage sera peut-être un peu plus long). Certains plats nécessitent également une eau de trempage froide : le fromage, par exemple, réchauffé, devient mou et colle encore plus. Il préfère l'eau froide.

Afin de conserver une eau de lavage le plus propre possible et éviter de devoir la changer, il faut bien vider les assiettes, plats et récipients avant de commencer. Ensuite, il faut laver du plus « propre » au plus « sale ». On veillera donc à laver d'abord les verres (très peu sales), puis les couverts, les assiettes, les bols et tasses (contenant des restes de céréales, de thés ou de café), puis à finir par les ustensiles de cuisine les plus sales : plats, casseroles, ustensiles ayant servi à la préparation du repas. Ces derniers nécessitent parfois un trempage plus long : pour éviter de salir votre eau de lavage, faites tremper ces récipients à part (un fond d'eau à l'intérieur de ceux-ci suffit, les ustensiles pouvant être déposés à l'intérieur ; inutile de prévoir un troisième bac !)

Astuces[modifier]

  • Utiliser une eau tiède ou froide : cela évite la casse due aux chocs thermiques, courants pour les verres. Si l'eau froide vous dégoute trop, n'hésitez pas à utiliser des gants.
  • L'eau de cuisson des pâtes, riz et autres féculents (facile à récupérer quand on utilise une casserole à pâtes) est idéale pour dégraisser la vaisselle.
  • Il est aussi possible de faire la vaisselle simplement avec de l'eau froide et une éponge, surtout si on la fait après le repas : l'eau de cette vaisselle sans produit peut alors être récupérée pour arroser des plantes.
  • Laver du plus « propre » au plus « sale » permet d'éviter de changer l'eau de lavage trop fréquemment.
  • On peut se passer d'eau pour cette phase : frotter légèrement avec du sable, de la terre, de l'argile propre (pratique pour les personnes en nomadisme), en s'aidant éventuellement d'un tissu. Ce système fonctionne très bien pour les casseroles, les couverts et les récipients en faïence, grès… pour la vaisselle fragile et certains verres, il faut être prudent étant donné la fragilité de ces matières à la rayure. Cela risque de rayer aussi les récipients en plastique. Il faut tester.

La phase de rinçage[modifier]

La phase de rinçage est essentielle pour que la vaisselle soit effectivement propre. Il est indispensable d'avoir une eau propre et potable (en camping éviter donc les eaux croupies). Il n'est pas utile d'en avoir beaucoup : le fond d'une bassine permet de rincer beaucoup de vaisselle. Elle peut être froide sans aucun souci.

Astuces[modifier]

  • Une demie-bassine (2-3 litres) d'eau froide permet de rincer une vaisselle d'un repas de 4 personnes sans souci.
  • Si vous utilisez un détergent qui mousse (type liquide vaisselle du commerce), rincer votre plat au maximum avec l'eau de lavage afin d'évacuer le plus de mousse possible avant de placer ce plat dans l'eau de rinçage. Cela vous évitera de changer cette eau trop souvent. Lorsque votre eau de rinçage devient trop mousseuse, il est temps de la changer.
  • Si vous utilisez de simples cristaux de soude, vous n'avez pas besoin de changer votre eau de rinçage : ce produit n'est pas toxique, et un simple passage dans l'eau de rinçage suffit.
  • Si vous avez une eau très calcaire ou une eau de lavage très grasse : il est possible d'ajouter un trait de vinaigre dans l'eau de rinçage afin d'apporter un côté anti-calcaire et dégraissant à cette eau. Attention alors de ne pas réutiliser cette eau pour l'arrosage des plantes.

La phase de séchage[modifier]

Consiste à faire sécher la vaisselle après lavage. En vaisselle manuelle, il y a deux techniques qui peuvent être associées : la première consiste à laisser la vaisselle sécher toute seule sur l'égouttoir de l'évier ou sur un égouttoir indépendant. La deuxième technique consiste à essuyer la vaisselle à l'aide d'un torchon absorbant propre.

Astuces[modifier]

  • Pour le séchage, laisser toujours la vaisselle s'égoutter à l'envers une ou deux minutes avant de l'essuyer à l'aide d'un torchon propre. Vous éviterez de tremper votre torchon dès les premiers verres. Si vous n'êtes pas à cheval sur les traces de séchage (et que vous avez la place), vous pouvez également attendre que votre vaisselle sèche toute seule.

La vaisselle dans le monde[modifier]

La manière de laver la vaisselle diffère fréquemment selon les pays.

En France, la plupart des gens lavent la vaisselle soit à l'aide de deux bacs, un pour le lavage, un pour le rinçage (comme expliqué ci-dessus), soit en laissant couler l'eau du robinet sans la retenir, et en rajoutant continument du détergent sur l'éponge lors du lavage — ce qui, nous l'avons vu plus haut, n'est pas très écologique.

Les anglo-saxons et les Allemands procèdent également comme cela : en laissant couler l'eau sans la retenir. Mais, à la différence des Français, ils ne rincent pas la vaisselle (mais il est possible que les détergents impliqués ne soient pas les mêmes qu'en France, car ces produits, sur leur mode d'emploi, n'indiquent pas non plus de rincer la vaisselle).

En Espagne, ou dans le sud de la France, on voit fréquemment procéder d'une autre manière : du détergent est versé dans un bol ou un petit récipient, qu'on remplit d'eau. Et on lave toute la vaisselle avec l'eau ainsi concentrée en détergent du petit récipient, dans laquelle on trempe régulièrement l'éponge pour la recharger en détergent. Ainsi, l'eau du petit récipient est très concentrée en détergent, plus que si on avait utilisé un bac de lavage, et on utilise moins d'eau que dans un bac de lavage. Selon les cas, cette méthode peut être encore plus efficace et écologique que la méthode du bac de lavage.

Il ne faut donc pas hésiter à adopter une méthode différente meilleure en fonction de la situation, voire à panacher les méthodes.

Les accessoires de vaisselle[modifier]

Bacs d'évier, bassines[modifier]

Si l'on possède un évier à deux bacs, il est peut-être inutile d'investir dans des bacs ou bassines supplémentaire. Cependant, les évier à deux bacs sont souvent constitués d'un petit bac (adapté au rinçage) et d'un grand grand bac consommateur d'eau. Ce grand bac, selon ses dimensions, pourrait être réduit par l'usage d'une bassine plus petite : il n'est pas utile d'avoir un bac de lavage très grand. Si l'on n'a qu'un évier unique ou pas d'évier du tout, il est utile d'investir dans des bassines. La plupart des bassines du commerce sont en plastique, donc très polluantes. Choisissez-les avec soin afin qu'elles durent de nombreuses années. Vous pouvez également opter pour des bassines en zinc (recyclable) ou même en bois ! Pour une famille de quatre personnes, des bassines de cinq litres (à demi-remplies) suffisent à des vaisselles, même importantes.

Éponges, brosses, tawashi[modifier]

La plupart des éponges vendues dans le commerce pour la vaisselle sont des éponges « végétales ». Il s'agit d'éponges reconstituées à base de cellulose (choisir une éponge 100 % végétale pour qu'elle soit biodégradable à 100 %). Elles sont donc fabriquées par des industriels et sont gourmandes en énergie. Ces éponges sont toutes lavables en machine. Afin d'augmenter leur durée de vie, lavez-les dans un filet et évitez les essorages à grande vitesse. Pour augmenter leur durée de vie, laissez-les sécher entre les utilisations.

Les grattoirs, parfois collés sur les éponges, sont réalisés en matière synthétique. Ceux-ci sont parfois métalliques. Ils sont d'une manière générale à éviter. Un bon trempage (long) permet de s'en passer aisément.

Les brosses sont une alternative aux grattoirs et ont une durée de vie bien plus grande. Cependant, la plupart sont en matières plastiques. Si vous utilisez une brosse, choisissez-la en bois et poils naturels plutôt qu'en plastique.

Le Tawashi est une bonne alternative aux éponges et grattoirs. Il s'agit d'une éponge-grattante d'origine japonaise réalisée en crochet ou en tricot à l'aide de fil de coton (pour les plus écologiques), ou en acrylique. Il est facile d'en réaliser facilement soi-même à moindre coût (ou de la faire faire par une connaissance sachant crocheter ou tricoter). Le tawashi est lavable en machine, et possède une durée de vie bien plus longue que les éponges végétales. Il peut également servir à essuyer la vaisselle, laver les vitres, faire les poussière ou laver le corps.

Les liquides vaisselle du commerce[modifier]

Le liquide vaisselle est un détergent composé principalement d'agents nettoyants appelés tensioactifs et d'autres ingrédients : colorants, conservateurs, parfums de synthèse… Le rôle d'un détergent est de dissoudre les graisses dans l'eau. Il est donc totalement inutile quand la vaisselle n'est pas grasse.

Il faut noter que les liquides vaisselle antibactériens sont à éviter absolument. D'abord parce qu'ils ne servent à rien : ils n'éliminent qu'une partie des bactéries, les bactéries restantes ne mettant que quelques instants à se multiplier pour être aussi nombreuses qu'au départ. De plus, il est inutile de chercher à désinfecter la vaisselle (par exemple à l'eau de Javel) pour l'essuyer ensuite avec un torchon qui n'est pas stérile. L'autre inconvénient des agents antibactériens est qu'ils favorisent des bactéries plus résistantes.

Même si les tensioactifs ont l'obligation d'être biodégradables à 90%, les liquides vaisselle ne sont pas bons pour l'environnement. Ils sont rejetés avec les eaux usées et se retrouvent dans les cours d'eau ou les sols.

On peut trouver dans les magasins biologiques des liquides vaisselle à base de tensioactifs végétaux qui sont moins nocifs pour l'environnement. En grande surface, on peut chercher des liquides vaisselle avec un écolabel qui sont moins polluants que leurs concurrents. Ces produits restent néanmoins polluants et parfois toxiques pour l'environnement.

Pour prolonger la durée de vie d'un liquide vaisselle, on peut le couper avec de l'eau.

Des recettes de liquides vaisselle[modifier]

Pour laver la vaisselle, on peut utiliser un savon naturel liquide, par exemple du savon de Marseille ou du savon noir. Il importe de vérifier la composition pour vérifier que le savon est bien naturel.

On peut également utiliser de simples cristaux de soudes qui, bien qu'ils ne moussent pas, dégraissent efficacement une vaisselle. La mousse n'est que psychologique : ce n'est pas elle qui lave.


Le lave-vaisselle[modifier]

Un lave-vaisselle est un appareil électroménager servant à laver la vaisselle. Les lave-vaisselle modernes sont conçus pour économiser l'eau et l'énergie. Ils consomment parfois moins d'eau qu'une vaisselle à la main, si l'on compare une vaisselle manuelle normale (sans volonté d'économiser l'eau) et la consommation affichée par le fabricant du lave-vaisselle (qui est différente de la consommation réelle !). Toutefois, la consommation d'eau varie énormément pour une vaisselle faite à la plonge (à la main), selon la méthode et la conscience écologique du laveur. La consommation des lave-vaisselle est indiquée entre 14 et 16 litres sur le site consacré aux lave-vaisselle[1], tandis que la Stéphanoise des Eaux indique une consommation d'eau autour de 20 litres d'eau par cycle de lavage[2].

Mais la comparaison avec la vaisselle à la main n'est pas à l'avantage des lave-vaisselle car la consommation d'eau n'est pas le seul critère à prendre en compte. Le lave-vaisselle consomme de l'électricité, principalement pour faire chauffer l'eau. Le lavage à la main demande également de l'énergie pour chauffer l'eau, si l'on utilise de l'eau chaude ou même tiède.
Un lave-vaisselle nécessite des matières premières, de l'énergie pour la fabrication et le transport. Les détergents pour lave-vaisselle sont plus agressifs que les liquides vaisselle. Après quelques années d'utilisation, le lave-vaisselle devient un déchet encombrant.

Lors de l'achat la consommation d'eau et la consommation électrique sont des critères de choix importants. Un lave-vaisselle gourmand en énergie risque de faire augmenter la facture d'électricité. En France, les lave-vaisselle sont classés selon leur consommation à l'aide de lettres comprises entre A et G. Les lave-vaisselle les plus économiques sont désignés par la lettre A.

Pour économiser de l'eau et de l'électricité, on peut attendre que le lave-vaisselle soit bien rempli avant de le faire tourner. Si on fait tremper la vaisselle avant de la mettre au lave-vaisselle, alors il n'y a pas d'intérêt à avoir un lave-vaisselle. Pour éviter de gaspiller de l'eau en rinçant la vaisselle avant le lavage en lave-vaisselle, il suffit de bien enlever tous les déchets au-dessus de la poubelle et pour les déchets plus résistants, il faut utiliser du vieux papier journal comme si c'était un chiffon par exemple.

On trouve encore du phosphate dans certains détergents pour lave-vaisselle. Les phosphates sont responsables des marées vertes qui asphyxient les cours d'eau.

Il est aussi à noter que pour se débarrasser des mauvaises odeurs dans son lave vaisselle on peut y placer un demi-citron. C'est plus sain que les produits de synthèses en tout genre et beaucoup plus efficaces.


Recette de produit lave-vaisselle
[[Vaisselle/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Vaisselle... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Vaisselle... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Vaisselle...

Utiliser 2 cuillères de ce produit à la place du produit classique.

Ingrédients: 3 citrons non traités, 400 ml d'eau, 200 gr de sel, 100 ml de vinaigre de vin blanc.

Couper les citrons en 4-5 rondelles, en enlevant les pépins et en gardant la peau Mixer à l'aide d'un robot à immersion (celui pour la soupe) avec un peu d'eau et le sel. Afin d'éviter que le filtre du lave-vaisselle ne se bouche, mixer longuement et très finement le mélange. Mettre le mélange dans une casserole, ajouter toute l'eau et le vinaigre et faire bouillir pendant environ 10 minutes en mélangeant afin que ça n'accroche pas au fond (utiliser une vieille casserole si possible). Une fois que le mélange aura épaissi, éteindre le feu et verser immédiatement dans des pots en verre (des pots recyclés feront l'affaire). Bien refermer les couvercles aussitôt, et mettre les pots à l'envers (comme pour les confitures) pour créer le vide et conserver le mélange plus longtemps.


Essais, améliorations et modification possible :

Sans eau : remplacer l'eau par du vinaigre, ce qui permet de ne plus mettre de produit de rinçage et de sel.

filtration et épaississement : le produit filtré (type passoire a thé) devient très puissant et très fluide, il est possible d'épaissir avec de la farine de maïs cuite (pour ne pas qu'elle épaississe dans le lave vaisselle).

jus de citron : avec un prix record en magasin discount de 1€ le Litre, le jus de citron tout pret se révèle très économique (faites le calcul: 1 citron moyen = 2 c. à soupe = 30ml de jus), bien sur cela ne conviendra pas aux partisans du tout bio (le jus n'est pas issu de la culture biologique). Note: Il existe du pur jus de citron bio même en grande surface (ex: Casino, etc.)

savon noir liquide : il est possible d'ajouter un peu de savon noir au mélange (attention pas plus d'une cuillère à café par lavage, la quantité au mélange est donc a adapter a votre consommation).

conseil de conservation : le mélange sans eau est peu propice au développement des microbes, mais pour allonger la durée de vie du mélange il peut être conservé au frigo dans une bouteille non alimentaire; pour ceux qui on des enfants en bas âges cette méthode est déconseillée.

À la place du liquide de rinçage, utiliser du vinaigre de vin blanc, au lieu de jeter des citrons vidés de leur jus, un demi citron retourné dans le bac à couvert fait parfois des miracles.

Cette recette peut aussi être utilisée pour nettoyer cuivres, cuisinières et fourneaux (à gaz), et pour laver la vaisselle à la main.

Faire moins de vaisselle[modifier]

Les couverts jetables sont une fausse bonne idée lorsqu'il s'agit d'alléger la corvée de vaisselle. D'abord ils reviennent très cher et ensuite ils produisent des déchets qui ne sont en général pas recyclables. Même lorsqu'ils sont biodégradables, ces couverts proviennent d'industries polluantes et consommatrices d'énergie.

Pour faire moins de vaisselle, il faut commencer par ne pas être maniaque sur les conventions. On peut très bien garder la même assiette pour l'entrée, le plat principal et le fromage (et parfois même pour le dessert). Et si saucer son assiette n'est soi-disant pas poli quand on est au restaurant, à la maison ça évite de laver le double d'assiettes. Ramasser la sauce ou bien récupérer les restes permet aussi d'économiser l'eau, qui devient moins rapidement graisseuse.

On peut aussi tous manger dans un seul et même plat, comme le couscous. Il est même possible de se passer d'assiettes individuelles en mangeant sur des galettes, des crêpes ou du pain comme cela se fait dans de très nombreux pays.

Dans certains foyers, chaque habitant de la maison peut avoir un verre et une tasse attitrés, reconnaissables à leur couleur. Chacun peut ainsi s'en resservir plusieurs fois avant d'être lavés. Néanmoins, la garantie d'hygiène impeccable est remise en cause dès lors qu'intervient la notion de bactérie pouvant se développer sur une vaisselle « apparemment » propre mais non lavée : il ne s'agit donc pas de se servir de la même tasse plusieurs jours de suite.

Références[modifier]

  1. [1]
  2. [2]

Voir aussi[modifier]

[[Vaisselle/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Vaisselle... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Vaisselle... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Vaisselle...

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]