Faites-le vous-même

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Nuvola apps package graphics.png
Cet article fait partie du
Thème Créer

Cinéma engagé
Artisanat
Musique
Cinéma
Vidéo
Art plastique
Catégorie:Créer




Le Faites-le vous-même est un précepte inspiré du Do it yourself, à savoir réaliser, construire, réparer… bref faire soi-même plutôt que faire-faire. Ce précepte est d'ailleurs un peu celui d'Ekopédia : projet d'encyclopédie pratique traitant des techniques alternatives de vie.


Do It Yourself (abréviation DIY)[modifier]

« Do it yourself » est une expression anglaise se traduisant en général par « bricolage » ou « travail manuel ». Littéralement, il signifie « fais le toi-même ».

Le but premier du DIY est d'abord économique car il n'est pas sûr que les objectifs poursuivis soient d'ordre éthique (se désinféoder de la société de consommation) ni écologique (puisqu'il existe des voitures DIY et même des petits avions DIY).

Les bricoleurs[modifier]

Il existe deux niveaux dans le bricolage :

  • le bricolage consumériste qui consiste en fait à acheter des kits ou du "déjà tout prêt" dans des magasins de bricolage. Ce genre de démarche n'a rien d'admirable ni d'écologique puisqu'elle fait marcher la machine économique. Cela relève plus de passe-temps et d'une démarche psychologique consistant à se donner bonne conscience en se disant «si je le fais moi-même ça me coûtera moins cher». En outre, le bricoleur du dimanche est souvent plus pollueur que défenseur de la nature.
  • Il y a ensuite le bricolage intégré dans la nature ou l'environnement qui relève d'abord d'un savoir-faire soit artisanal, soit ancestral soit traditionnel. Un peu oublié dans nos sociétés trop "confortables", ce type de bricolage reste l'unique solution de vie et de survie dans les pays qui n'ont pas suivi le modèle de développement occidental. Construire une chaise, faire du feu sans allumette, construire une maison en briques crues ou cuites que l'on aura faites soi-même une à une, ou bien en pierre ou en bois, voilà réellement du pur "fais-le toi-même". L'Afrique équatoriale et l'Amazonie abritent encore aujourd'hui des civilisations fondée sur le véritable DIY et où chacun fabrique les objets dont il a besoin : porterie, couteau, cuillère, fourchette, fil, aiguille, tissus, pont de liane, panier, etc.

Chez les musiciens[modifier]

Le DIY est notamment reconnu dans le milieu de la musique, par des groupes DIY qui produisent eux même leur musique, s'occupent des pochettes de leur CD, de la distribution, de la communication, etc. Les raisons de procéder en DIY peuvent être financières (coût moins important) mais cela permet aussi de savoir qu'on peut bien faire les choses sans faire appel à des professionnels.

Un groupe de musique souhaitant organiser un concert DIY s'occupe de trouver un endroit, d'installer le matériel, de régler son et lumières, de faire les affiches et la distribution, etc.

Il faut cependant mettre un gros bémol à cette démarche : on ne peut pas considérer, du point de vue écologique, que produire soi-même son CD soit une démarche DIY pure car le matériel nécessaire à la production dudit CD n'aura pas été fabriqué par le musicien, mais simplement acheté (et fabriqué dans une lointaine usine d'extrême orient). Graveurs de CD, CD vierge, imprimante et ordinateur sont autant d'objets issu du système marchand. La démarche reste donc inféodée à la société techniciste et ne répond pas réellement à l'objectif philosophique initial du DIY. De plus, la qualité d'un CD auto-enregistré peut être moindre et sa durée de vie plus courte[1].

Les enceintes HiFi[modifier]

Plusieurs petites entreprises proposent des enceintes acoustiques en kit et elles sont généralement labellisées DIY. Il existe deux démarches : soit le kit comprend tout (panneaux pré-découpés, hauts-parleurs, électronique), soit le kit ne comprend que les HP et l'électronique et un plan. Dans le second cas, il faudra réellement faire du DIY car il faudra acheter les panneaux et les découper soi-même.

Autres[modifier]

On peut élargir le terme DIY à toutes choses, par exemple : un repas DIY (un repas fait soi même avec les légumes et fruits de son propre potager).

Il existe évidemment des domaines où le DIY est la règle, mais comme précisé en introduction de cet article, il faut avoir conscience que ça n'a rien à voir avec une démarche libertaire ou écosophique : il s'agit du modélisme. Les passionnés de modélisme fabriquent des répliques de machines à moteur (bateaux, avion télécommandés, hélicoptères, voitures de course) et peuvent certes y passer beaucoup de temps. Au final ils produisent des engins polluants et bruyants, parfaitement intégrés dans le système consumériste car, quand bien même le modéliste aura tout fait, jusqu'au moteur, allant même jusqu'à distiller son carburant (généralement du méthylène), il reste bel et bien dans le système consommation-pollution-gaspillage.

Références[modifier]

  1. La qualité des CD/DVD enregistrables en question sur Planète numérique, consulté le 23 août 2010.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]


Noia 64 apps kdict.png
Portail Apprendre – Accédez aux articles Ékopédia concernant les pédagogies.
Noia 64 filesystems exec.png
Portail Penser – Accédez aux articles Ékopédia concernant la pensée.
Nuvola apps package graphics.png
Portail Créer – Articles Ékopédia concernant la Création et les Arts.