Vélorution

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Vélorutions)
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps galeon.png
Cet article fait partie du
Thème Se déplacer

Autobus
Déplacement alternatifs
Moteurs
Moteurs alternatifs
Propulsions musculaires
Transport en commun
Vélocipèdes
Véhicules à carburants alternatifs


Catégorie:Se déplacer
Catégorie:Voyager

La Vélorution (jeu de mot mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont le but est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, skateboard). Tous les derniers vendredis du mois dans la plupart des pays (et tous les premiers samedis du mois en France), ces véhicules viennent en masse sur la route (d'où le nom anglais critical mass) afin de se réapproprier la route, le temps d'une manifestation au moins.

En France, des associations "Vélorution" ont été créées pour défendre les droits des cyclistes, à Paris, à Toulouse. Le plus souvent, il s'agit de "collectifs" qui agissent en liaison avec les associations existantes.

Histoire[modifier]

Fichier:Critical Mass, San Francisco, April 29, 2005.jpg
San Francisco Critical Mass, 29 Avril 2005.

La première Vélorution en France a été organisée au début des années 70 par les Amis de la Terre à Paris contre un projet d'autoroute qui devait longer la Seine et traverser la capitale d'est en ouest. La manifestation réunit plus de 10 000 cyclistes. Tout au long des années 70, ce terme va être repris pour des actions cyclistes. La revue écologiste S!lence en fait son titre de une en mars 1983.

La paternité du terme est controversée. Elle est souvent attribuée à Aguigui Mouna, André Dupont de son vrai nom, qui fait sa campagne à l'élection présidentielle de 1974, à bicyclette, "Je suis un cyclodidacte, la vélorution est en marche".

Aux États-Unis, en 1992 à San Francisco 52 personnes participent à une Masse critique. L'idée est alors reprise de faire des manifestations à date régulière jusqu'à atteindre une masse critique suffisante pour peser politiquement.

Par la suite, de nombreuses personnes rejoignent le mouvement. On estime qu'il y aurait des vélorutions dans plus de 325 villes (2006).

Objectifs[modifier]

Les objectifs de la Vélorution sont nombreux et non définis strictement, de par sa constitution. Chaque collectif décide des valeurs et des objectifs à faire passer par ces manifestations.

Cependant, plusieurs objectifs se détachent, notamment une plus grande place et une meilleure reconnaissance des vélos, et plus généralement une bataille contre le monopole des véhicules individuels motorisés, les voitures, scooter et motos. Vélorution reprend des revendications communes avec le cyclisme urbain : code de la rue, réaménagement de l'espace, prise en compte du vélo à tous les niveaux, local, régional et national.

Vélorution s'attaque en plus à des symboles forts : le Lisbonne-Dakar (ex-Paris Dakar, véritable apologie de la voiture), le salon de l'auto, de la moto, la sur-consommation. Vélorution participe à des luttes communes pour les écoquartiers à Paris, pour le climat, pour le réseau vert à Paris.

Vélorution fait vivre en France la Manifestation Internationale Cyclo-Nudiste en juin, et organise chaque 22 septembre (en hommage à l'ex-"journée sans voiture") des vélorutions giratoires en tournant autour des plus grandes places des villes de France.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]


Noia 64 apps galeon.png
Portail Se déplacer – Tous les articles Ékopédia concernant les déplacements.