Système électrique idéal

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

La transition énergétique a pour but de mettre en place une électricité propre, renouvelable, suffisante et pas chère.

Ce système électrique idéal a été doté d'un logo dès 2013, qui est aujourd'hui dans le domaine public.

Logo SARCE[modifier]

SARCE.png

Le logo du système électrique idéal s'appelle SARCE, acronyme de l'anglais Sufficient Affordable Renewable and Clean Electricity. Il se traduit par Électricité Propre Renouvelable Suffisante et Pas Chère.

Objectif[modifier]

L'énergétique est un milieu où les différentes filières sont en compétition pour décrocher les subventions. Le but du logo pour un système électrique idéal est simplement d'orienter les subventions vers les systèmes plus respectueux de l'environnement.

Électricité, car c'est une énergie polyvalente et facile à transporter. Propre, car autrement la matière cause des maladies et un réchauffement climatique trop brusque. Renouvelable, car une économie basée sur les épuisables est vouée à la crise. Suffisante, car autrement ce serait la pénurie. Pas chère, car tous, riches ou pauvres, ont le droit à l'électricité.

Symbolique[modifier]

Trois éclairs convergent en flèches vers un disque bleu, la géométrie du cercle étant synonyme de perfection. Le bleu évoque la couleur de la planète Terre, mais aussi celle des panneaux photovoltaïques.

Énergies du ciel[modifier]

Triforce énergie du ciel.png

L'eau, le vent et le soleil sont les trois énergies du ciel. Elles sont la base du paysage énergétique du futur : les énergies hydraulique, éolienne et solaire sont à la fois propres et renouvelables.

On pourrait y rajouter la géothermie, qui nécessite un territoire volcanique.

Chacune de ces énergies propres et renouvelables peut être associée à un élément de la philosophie grecque :

  • la terre pour la géothermie ;
  • le feu pour le soleil ;
  • l'eau pour l'hydraulique ;
  • l'air pour l'éolien.

Question du prix[modifier]

On reproche souvent aux énergies renouvelables d'être plus chères. C'est le cas aujourd'hui. Ce ne le sera plus lorsque les ressources fossiles et nucléaires seront épuisées.

Par ailleurs on pourrait remarquer que la misère est très bon marché... Il faudrait peut-être songer à miser sur la qualité plutôt que sur la quantité.

Des initiatives sont en cours pour réduire les prix dans les renouvelables, comme les éoliennes coniques et le photovoltaïque au cuivre.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]