Sans terres et sans reproches

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Sans terres et sans reproches
Fichier:Sans terres et sans reproches - Affiche.jpg
Affiche du film

Titre original Sans terres et sans reproches
Réalisation Eric Boutarin
Stéphanie Muzard Le Moing
Musique Denis Mignard
Steve Shehan
Société de production ADDOCS
la Télévision paysanne
L'Atelier des Muses
Genre Documentaire
Durée 52 minutes
Sortie 2008
Langue(s) originale(s) français
Pays d’origine France


Sans terres et sans reproches est un voyage chez les paysans résistants du Quercy, au cœur du parc Naturel des Causses, à l'heure de la mondialisation de l'industrialisation de l'agriculture et de la baisse du nombre d'installations agricole. Qui se cache derrière nos assiettes et qui s'installe? Rencontres locales pour le constat d'une guerre mondiale...


Préface[modifier]

« Avant de commencer à regarder ce film, assurez-vous que vous avez au moins 1H10* (*52 minutes désormais) devant vous, car vous ne pourrez faire autrement que d'aller jusqu'au bout. Impossible de décrocher ! On ne peut que se laisser porter. Une véritable cure d'air frais pour les poumons et pour l'esprit, avec des images et une musique qui vous donnent envie de rejoindre immédiatement la résistance de ceux qu'on appelle les « Sans Terres ». Tout y est ! Un cocktail de fraîcheur, de bon sens, d'esthétisme et de pédagogie.

Au terme de ce voyage au cœur du Quercy, c'est un étrange mélange de colère et de bonheur qui vous envahit. De colère, en raison de l'hégémonie d'une technoculture toujours plus intensive, plus polluante, où on détruit les écosystèmes pour les adapter à des plantes standardisées, et qui tente d'empêcher les paysans d'exercer leur métier, de développer leur bon sens dans le plus grand respect de l'environnement. De bonheur, en raison de tous ces îlots de résistance qui se mettent en place. En raison de la clairvoyance et de la détermination de toutes celles et ceux qui sont animés par la même volonté : celle du droit à exercer leur métier, à vivre au Pays, à refuser un système qui nous emmène tous droit dans le mur et qui essaie de nous faire oublier que ce ne sont pas les technoscientifiques, ni même les agronomes qui ont inventé l'agriculture, mais les Paysans. »

— Christian Vélot, chercheur, maître de conférences en génétique moléculaire université Paris-Sud, responsable d’une équipe de recherche à l’Institut de génétique et microbiologie d’Orsay... et lanceur d’alerte.


Soutien et complicité[modifier]

Pour la réalisation du reportage les réalisateurs, Stéphanie Muzard Le Moing et Éric Boutarin ont bénéficié du soutien et de la complicité de différents acteurs parmi lesquels figurent:

  • Préface: Christian Vélot, chercheur, maître de conférences en génétique moléculaire université Paris Sud, responsable d’une équipe de recherche à l’Institut de génétique et microbiologie d’Orsay... et lanceur d’alerte. Fondation sciences citoyennes,
  • la Fondation pour une Terre Humaine, Jean-Louis Gueydon de Dives,
  • du CRIIGEN, Jacques Maret, Gérard Dupin,
  • de Bernard Cavalié (ULM), Steve Shehan, musicien poly instrumentiste, …disque d’or, meilleur groupe jazz world victoires de la musique 2007 avec Hadouk Trio,
  • de Fabrice Nicolino, de Paul de Brancion, de Philippe Dossal... et de nombreux citoyens souscripteurs.


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Interviews et reportages[modifier]

Suite du film[modifier]


Noia 64 devices dvd mount.png Portail Cinéma engagé – Les articles Ékopédia concernant le cinéma engagé.
Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.