Régime crétois

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

Le régime crétois est une pratique alimentaire des pays méditérannéens, de la Crète en particulier. Il a été prouvé qu'il réduisait significativement les risques de beaucoup de maladies.


Principes du régime[modifier]

Fruits & légumes[modifier]

Les fruits frais crus, cuits ou secs doivent être très présents (~400 g par jour). S'ils sont cuisinés, il vaut mieux éviter de trop les sucrer. Ils sont riches en vitamines, en fibres, en sels minéraux, en pectine (pour la pomme par exemple) et pour la plupart, contiennent beaucoup d'eau. De plus leur sucre, le fructose, est facilement assimilable par l'organisme. Les légumes, riches en fibres eux aussi, sont surtout cuisinés crus, en salade par exemple. Il vaut mieux éviter de trop les cuire pour préserver les vitamines.

Huile d'olive[modifier]

L'huile d'olive est un pilier de la cuisine méditerranéenne. Elle remplace toutes les autres matières grasses, en cuisson, comme condiment... L'huile d'olive est composée d'acides gras poly et mono insaturés (notamment d'acide oléique). Le mieux est de la consommer en salade comme assaisonnement mais elle sert aussi pour les pâtisseries et autres cuissons... L'huile de colza est aussi souvent utilisée.

Produits laitiers[modifier]

Les produits laitiers apportent du clacium à l'organisme, cependant les Crétois suppriment de leur alimentation tous ceux qui proviennent de lait de vache. En effet, le lait de vache est très éloigné du lait humain, passé 10-12 ans, nous ne possédons plus les enzymes pour les digérer. C'est pourquoi, ils préfèrent consommer des produits à base de lait de chèvre et de brebis, moins gras et donc meilleur pour la santé.

Féculents[modifier]

En terme de féculents, il faut privilégier les légumineuses et les céréales riches en fibres comme le quinoa, le boulghour, l'épeautre, l'avoine mais aussi les pâtes et le riz complets. Les fibres vont favoriser la digestion.

Poisson et viande[modifier]

La viande et le poisson sont à consommer une fois par jour, en évitant de les frire. La peau, riche en graisses doit être enlevé après la cuisson. Le poisson, riche en oméga 3 et pauvre en matières grasses saturées se consomme surtout en papillotte. Les poissons gras, comme les sardines et le saumon sont à privilégier. En matière de viande, les viandes rouges, les charcuteries (riches en graisses saturées) sont à limiter au maximum pour privilégier les volailles (poulet, canard etc.) et le lapin.

Alcool[modifier]

Tout type d'alcool est à limiter au maximum, excépté le vin, riche en polyphénols, à raison d'un à deux verres par jour.

Un repas type[modifier]

Entrée

Salade de crudités Concombres, tomates, olives noires coupés en rondelles et cubes de feta. Assaisonnement à l'huile do'live et aux herbes (origan, menthe...)

Plat principal

Poisson en papillotte Un pavé de saumon dans du papier sulfurisé. Y déposer des tomates cerises en rondelles. Ajouter par dessus du jus de citron, aneth, huile d'olive. Mettre au four. Servir avec des légumes cuits à la vapeur (brocolis par exemple) et du riz complet.

Dessert

Fruit frais (pommes etc.) ou secs (figues etc.)

Boisson

Eau à volonté et 1 verre de vin rouge

Intérêts[modifier]

Les effets bénéfiques[modifier]

L'alimentation crétoise est riche en acide gras mono insaturés qui abaissent le taux de mauvais choléstérol, elle est pauvre en acide gras saturés (venant des viandes de porc etc.) qui elles font monter ce mauvais choléstérol. Vitamines (E, C...), polyphénols, bêta-carotène... Ces substances jouent les rôle d'antioxydants en "piégeant" les radicaux libres. C'est pourquoi en choisissant ce mode de vie, on lutte efficacement contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires... de manière naturelle.

Les statistiques[modifier]

De nombreuses études on été menées pour expliquer l'extraordinaire longévité des Crétois.

  • En 1956, des chercheurs américains comparent les taux de mortalité suite à des maladies cardio-vasculaires sur une période de 10 ans aux Etats-Unis, en Finlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Yougoslavie, en Crète et au Japon.

Résultats : la mortalié dûe aux maladies cardio-vasculaires est considérablement plus basse en Crète.

  • En 1988, des chercheurs français, en suivant 600 patients atteint d'infarctus démontrent que ceux qui ont adopté le régime crétois, ont une baisse de 75% de récidive et une baisse d'environ 60% de riques de développer un cancer.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps cookie.png
Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.