Plaque de plâtre

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

La plaque de plâtre est un matériau de construction industrialisé couramment utilisé pour la réalisation de cloisons, de doublages isolants et des plafonds intérieurs. Les plaques de plâtre sont constituées de plâtre gâché entre deux feuilles de carton recyclé.

Historique[modifier]

Utilisé depuis l’Antiquité par l’homme pour construire des habitations, le plâtre est avant tout du gypse, une roche sédimentaire soluble formée en couches épaisses par évaporation de l’eau de mer il y a environ 65 millions d’années.

Si l’utilisation du plâtre dans la construction n’est pas nouvelle, c'est en 1894 aux États-Unis qu'est inventé le concept de la plaque de plâtre (« plasterboard ») par Augustin Sackett ; un panneau sandwich constitué d’un cœur de plâtre associé à une feuille de carton sur chaque face.

La technique de la plaque de plâtre a été importée en France à la sortie de la Seconde Guerre mondiale par la société Placoplatre (filiale du Groupe Saint-Gobain), créée en 1946. En pleine reconstruction du pays, la plaque de plâtre apparaît alors comme un moyen rapide et économique de rebâtir la France.
S’ensuivront en 1958 la cloison alvéolaire, puis en 1983 la plaque hydrofugée, ou encore dans les années 90 la plaque à 4 bords amincis, la plaque feu et la plaque haute dureté.

Fabrication de la plaque de plâtre[modifier]

La plaque de plâtre est constituée de gypse, un minerai composé de sulfate hydraté de calcium de formule CaSO4, 2 H2O. Cette roche naturelle, inerte et 100% recyclable, est extraite de carrières souterraines ou à ciel ouvert. Qualifié « d’or blanc », le gypse de la région parisienne présente un critère de pureté de 95%.

En usine, le gypse est broyé et partiellement déshydraté à 150°C. Le plâtre obtenu est ensuite mélangé à de l’eau pour former une pâte liquide. Des additifs en très faible quantité peuvent être mélangés au plâtre :

  • de l'amidon pour améliorer l'adhésion entre le plâtre et le carton,
  • des retardateurs pour modifier les temps de prise du plâtre.

Les plaques de plâtre sont fabriquées à partir de cette gâchée qu’on déverse entre 2 feuilles de carton. Elles seront ensuite découpées, séchées puis stockées. Les différentes étapes de production de la plaque de plâtre sont peu consommatrice d’énergie et génèrent peu de déchet. Après sa transformation en produit fini, la plaque de plâtre conserve les propriétés du minerai de base. Elle assure ainsi une régulation hygrométrique et une grande résistance au feu.

Applications[modifier]

La plaque de plâtre s’adapte facilement à toutes les configurations des chantiers (maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments industriels et tertiaires) et pour toutes les applications (cloisons, plafonds ou doublages isolants).

Aspects environnementaux[modifier]

Issue d’un matériau naturel, le gypse, la plaque de plâtre est recyclable indéfiniment et contribue à la construction de bâtiments sains et confortables tout en limitant l’impact sur l’environnement. Les produits à base de plâtre ne rejettent pas de particule dans l’air et ne dégagent pas d’odeur. Utilisée normalement, la plaque de plâtre ne favorise pas l’apparition de micro-organisme. La plaque de plâtre est un produit certifié NF qui garantit un niveau de performance adapté et atteste de la conformité des produits aux normes et aux règles de l’art (DTU, DTA et Avis Techniques). Les plaques de plâtre font l’objet d’une analyse de cycle de vie décrite dans des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDE&S). Elles répondent également aux 14 cibles de la démarche HQE®.

Liens externes[modifier]


Noia 64 apps kfm home.png
Portail Se loger – Tous les articles Ékopédia concernant le logement.