Marne (roche)

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

La marne que l'on nomme aussi, en fonction de sa qualité, tuffeau ou pierre de France ou encore pierre de Maastricht, est une roche sédimentaire contenant du calcaire CaCO3 et de l'argile en quantités à peu près équivalentes (35 % à 65 %).

En France, on l'utilise le plus souvent sous le nom de blanc d'Espagne, de Meudon, de Toulouse, ou encore de Champagne (Troyes).

Utilisations[modifier]

Agriculture[modifier]

Broyé, c'est aussi un produit d'amendement des cultures afin de rendre les sols moins acides.

Construction[modifier]

Depuis l'âge du fer, on extrait la marne sous forme de blocs de pierre à destination de la construction. On retrouve aujourd'hui ce matériau abondant, facile à extraire et à façonner dans nombre de bâtiments anciens modestes ou prestigieux. Avec l'épuisement des carrières en marne de qualité, la faible dureté du matériau et sa mauvaise résistance conduiront cependant à un abandon progressif de cet usage. Apparu il y a peu, le phénomène des pluies acides constitue un redoutable ennemi des bâtiments construits en matériaux marneux. Les derniers gisements de marnes de qualité sont donc réservés à la restauration.

Au XIXe siècle on industrialisa la production de chaux. La marne avec sa composition calcaire élevée et son abondance était un ingrédient idéal pour les usages qui ne requéraient pas en final une chaux d'un haut niveau de pureté, l'élaboration de mortier par exemple. Le ciment Portland d'aujourd'hui utilise toujours la marne comme ingrédient principal.

Peinture[modifier]

Elle peut servir à la fabrication de pigments, d'enduits, comme gesso. Le fait qu'elle soit d'origine naturelle ne les rend pas a priori moins toxiques que d'autres pigments. Le blanc d'Espagne était notamment très utilisé pendant la Renaissance. Il est également utilisé par des activistes du mouvement antipub pour repeindre les panneaux publicitaires. Du point de vue juridique, l'utilisation du blanc d'Espagne ne constitue pas en effet une dégradation.

Entretien ménager[modifier]

Le blanc d'Espagne est utilisé pour ses vertus absorbantes, abrasives, et sa capacité à faire briller.

Pour fabriquer une pierre à récurer, nettoyer les plaques vitro/induction, pour détacher le gras, et pour le polissage fin en général.

Décoration[modifier]

Pour patiner le bois au blanc d'Espagne il suffit de frotter les lames avec une brosse métallique, dans le fil du bois, pour creuser les veines. Puis, au bain-marie, il faut faire fondre la colle de peau de lapin additionnée de blanc de Meudon ou d’Espagne en mélangeant régulièrement. Il faut ajouter de l’eau, par petite quantité, jusqu’à obtenir une “peinture” suffisamment fluide. Passer la composition encore chaude au pinceau large. Une fois le bois sec, faire fondre la cire avec un peu d’essence de térébenthine puis passez-la au pinceau. Enfin, lustrez avec un gant.


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]