Jussie

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher


Les Jussies (genre Ludwigia ou Jussiaea) sont des plantes aquatiques des milieux chauds et tempérés utilisées pour la décoration d'aquariums d'eaux douces. Il existe 75 espèces différentes dont certaines ont un fort caractère envahissant. En Europe, les espèces introduites Ludwigia grandiflora et Ludwigia peploides (originaires d'Amérique du sud et du sud des Etats-Unis) sont considérées comme une véritable "peste végétale" causant de nombreux dommages aux écosystèmes.

Une colonisation rapide[modifier]

Les Jussies se reproduisent essentiellement par bouturage des fragments de tiges ou de rhizomes. Cette technique permet à la plante de coloniser très rapidement toute masse d'eau douce (mare, étangs, zones à faible courant des rivières) Durant la bonne saison, on observe un doublement de la masse toutes les deux à trois semaines. Les plantes s'enracinent dans le sol des berges et les rhizomes forment rapidement des sortes de radeaux qui colonisent toute l'eau libre. En hiver, les parties flottantes meurent avec le gel, mais pas les racines et les rhizomes demeurent dans le sol et se développent à nouveau au printemps suivant.

Une fois installée, il est donc quasiment impossible de s'en débarrasser car la moindre portion de rhizome régénère la plante. Certains étangs (dans les Landes où elle est apparue en premier au XIXème siècle par exemple) sont entièrement colonisés avec très peu d'eau libre visible. En été les fleurs jaunes sont très décoratives, mais l'aspect est trompeur car dans ces étangs l'écosystème est complètement modifié et totalement appauvri.

Les conséquences sur les écosystèmes envahis[modifier]

  • Toutes les autres plantes sont éliminées et la lumière n'atteint plus le fond des plans d'eau, empêchant le développement des autres végétaux.
  • Lorsque les parties aériennes meurent, la masse de matière organique est décomposée en consommant tout l'oxygène. Il en résulte une asphyxie du milieu et une mortalité de la faune.
  • La faune locale naturelle (poissons, insectes,...) ne peut pas consommer la plante, et la disparition des plantes endémiques des plans d'eau perturbe la chaine alimentaire.
  • Le plan d'eau s'envase car les sédiments sont piégés par le large réseau de rhizomes de la jussie. Cet envasement nuit beaucoup aux usages des plans d'eau (pêche, navigation).

Certains pourront mettre en avant l'avantage du pouvoir épurateur que peut avoir la plante sur les eaux polluées. Cependant la présence de nitrates et de phosphates favorise d'autant plus sa prolifération et donc accentue les conséquences sur le milieu, l'utilisation des jussies est donc à proscrire totalement dans les régions d'où elle n'est pas originaire. Depuis le 2 mai 2007, le commerce et le transport des deux principales espèces et d'ailleurs interdit en France métropolitaine (Arrêté du 2 mai 2007, J.O n° 114 du 17 mai 2007)

Alternatives[modifier]

Les fleurs jaunes des jussies sont un ornement de qualité pour les aquariums et les bassins ornementaux. Quelles autres plantes, non envahissantes, est-il possible d'utiliser ?

  • les nénuphars : morène, nénuphar jaune, nénuphar blanc
  • les potamots

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.