Gui blanc

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Gui blanc
Cet article n'est pas illustré. Vous pouvez importer une image sur la base de fichiers Ekopédia
Nom latin : Viscum album
Famille : Loranthacées
Exposition : -
Multiplication : Plante parasite
Utilisation : Propriétés médicinales
Avertissement
Avertissement important.gif
Le gui est un plante toxique
Liens
Nuvola apps kuickshow.png  Portails : Cultiver  •  Permaculture  Fruit-cherries.svg.png
FloreListe de plantesPlantes utiles


Caduceo7colori.jpg
•   Avertissement   •    Les espèces d'algues, champignons ou plantes peuvent fortement se ressembler...
De tout végétal récolté pour consommer ou se soigner, il faut se poser la question : COMESTIBLE ou TOXIQUE ?
Au moindre doute, il faut impérativement faire contrôler la flore cueillie par un pharmacien ou un herboriste agréé.

Le gui blanc est aussi appelé Bois de Sainte Croix, Bouchon, Blondeau et Vert de Pommier.

Description[modifier]

Habitat[modifier]

Cette plante parasite divers arbres isolés dans les vergers, les bois longeant les rives, les forêts.

Floraison[modifier]

De mars à avril.

Taille[modifier]

De 20 à 50 cm.

Physionomie[modifier]

C'est un arbrisseau touffu, à rameaux fourchus vert-jaune. Ses feuilles sont opposées, coriaces, résistantes, allongées à ovales, rétrécies à la base, comme pétiolées. La fleur est unisexuée, en touffes à l’aisselle des feuilles. Ses baies blanches, translucides, de la grosseur d’un grain de groseille, contiennent un grain unique au milieu d’une pulpe visqueuse. Elles mûrissent de décembre à février.

Intoxication[modifier]

Circonstance[modifier]

L'absorption de 10 à 20 baies provoque des accidents graves. Des cas mortels ont été signalés.

Principe toxique[modifier]

Les principes toxiques sont mal connus. Des alcaloïdes polypeptidiques, des saponosides et des alcools résiniques ont été isolés.

Symptômes[modifier]

Empoisonnement aux baies :

  • irritation des muqueuses du tube digestif avec vomissement et diarrhées sanglantes,
  • soif intense
  • hypotension avec possibilité de collapsus

Consignes[modifier]

Faire évacuer le toxique et donner des boissons abondantes.

Usages pharmaceutiques[modifier]

Les feuilles sont utilisés pour leurs propriétés hypotensives et diurétiques. D’autre part elles font actuellement l’objet de recherches dans le domaine des médicaments anticancéreux.

Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »
Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.