Gobelets consignés

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

Le constat[modifier]

La distribution gratuite de gobelets souples lors de manifestations festives pose divers problèmes: - Le plastique dont ils proviennent consomme du pétrole, ressource très limitée. Bien que ce plastique soit recyclable, les gobelets sont en pratique impossibles à recycler par les professionnels, à cause de leur trop faible poids. - Abandonnés au sol, ils salissent les lieux. Ils encouragent ainsi au "laisser aller" et ne favorisent pas la mobilisation en faveur du développement durable.


L'opération[modifier]

Le but est donc de substituer à ces gobelets classiques des gobelets en plastique rigide. Plus épais que les autres, ils permettent d’être conservés tout au long de la soirée par leurs utilisateurs. De plus, ils peuvent être lavés comme des verres. Ces gobelets, afin d’être conservés, sont consignés. A son premier verre, le visiteur paye une consigne supplémentaire (classiquement 1 euro), qu’il aura la possibilité de se faire rembourser à tout moment.


Le principe "Ecocup"[modifier]

Ce système engendre un sur-coût, par rapport aux gobelets jetables classiques, ordinairement fournis gratuitement par le distributeur de boissons. Le principe habituel est de trouver des sponsors qui financent l’achat des gobelets à l’avance (distributeur de boissons, institutions territoriales, ...). En échange, leurs logos sont sérigraphiés sur les gobelets. Sachant que les gobelets peuvent porter aussi les couleurs de la manifestation, ils constituent un souvenir pour les visiteurs lorsqu'il est emporté. Dans ce cas, également l'association se constitue un petit revenu supplémentaire vu que la valeur de la consigne est toujours calculée de manière à être supérieure à la valeur d'achat du gobelet.


Le principe "Gobelets durables"[modifier]

Ce sont des Établissements d'Aide par le Travail (ESATs, ex-CAT) qui proposent ce service. Ils gèrent un stock mutualisé : mise à disposition et lavage des gobelets. Les gobelets sont consignés 1euro, comme sur la manifestation, seul le lavage est payant. De même les gobelets ne sont pas personnalisés pour permettre leur utilisations sur d'autres manifestation, et éviter l'effet "collector" : ainsi le "taux de retour" est meilleur, ce qui est important pour que le système soit vraiment écologique. En effet, il ne s'agit pas de "consommer" un nouveau produit dérivé, et encore moins un objet publicitaire, ce qui ne correspondrait plus à une démarche écologique.

Le surcoût d'un tel système est faible : l'utilisation de gobelets réutilisables limite les opérations de nettoyage du site et permet une économie sur les verres jetables dont le coût n'est pas négligeable (rien n'est jamais "gratuit", votre brasseur doit vous faire une ristourne si vous ne lui prenez plus de verres jetables). De plus, un gobelet réutilisable remplace souvent 2, voir 3, verres jetables car on peut se faire resservir dedans. Typiquement on remplace l'achat de 10 verres jetables par le lavage de 5 gobelets réutilisables : dans le premier cas le coût correspond à un gaspillage de matières premières, dans le deuxième le coût correspond à du travail...

Ce service est tout à fait adapté aux handicaps des travailleurs en ESATs, et permet à ces structures de financer leur activité. Ce réseau "de proximité" est déjà bien développé en Bretagne, et l'expérience ne demande qu'à être reproduite !


Liens externes[modifier]


Noia 64 apps locale.png
Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».