Entomogamie

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

L'Entomogamie, aussi appelée pollinisation entomophile ou entomophilie, est le transport du pollen par les insectes pollinisateurs pour la reproduction chez les plantes à graines. L'entomogamie concerne la grande majorité des plantes à fleurs (Angiospermes) sauvages comme cultivées. D'une manière générale, toutes les plantes à fleurs bien visibles ou odorantes sont entomogames car ces parures correspondent à une stratégie évolutive visant à attirer et fidéliser les insectes.

Les astuces employées par les plantes pour inciter les insectes à les visiter sont multiples. Elles consistent à proposer (ou feindre de proposer) une récompense de qualité aux hexapodes et à le leur faire savoir :

  • par des signes visuels : par exemple la couleur et la forme qui signalent aux insectes la présence de pollen. Elles peuvent aussi guider l'insecte vers les nectaires (organes sécrétant du nectar). Les fleurs de certains végétaux comme le Marronnier d'Inde (Aesculus hippocastanum) ou le Lotier corniculé (Lotus corniculatus) changent partiellement de teinte pour montrer aux butineurs qu'elles ont déjà été fécondées. Certaines orchidées piègent les insectes en simulant un partenaire sexuel avec leurs pièces florales, la fleur pourra alors être pollinisée par un animal qui croît s'accoupler.
  • des signes olfactifs : les parfums des fleurs sauvages n'ont pas été élaborés pour le plaisir des narines humaines, mais pour les sens de l'odorat des insectes ! Parmi d'autres, le Chèvrefeuille (Lonicera) dispense particulièrement ses suaves senteurs à la tombée de la nuit pour attirer les papillons crépusculaires.

Il faut signaler que la perception des formes, des couleurs et, très probablement, des odeurs sont différentes pour les insectes et l'homme : des expériences ont montré que l'Abeille domestique (Apis mellifera) ne voit pas le rouge, mais appréhende les ultraviolets.

S'agissant par ailleurs de fidéliser les pollinisateurs, certaines angiospermes collaborent étroitement avec un nombre restreint d'insectes, voire avec une seule espèce, interdisant l'accés à la récompense pour les autres butineurs par la forme de la corolle ou les horaires de l'offre pollinique.

Au cours de l'évolution, les plantes ont d'abord transformé certaines de leurs feuilles en fleurs pour collaborer plus étroitement avec les insectes. En effet, l'entomogamie présente plusieurs avantages pour les fleurs :

  • les insectes sont de loin les animaux les plus nombreux, les plus diversifiés (on compte environ 5000 espèces de Lépidoptères en France, soit autant que d'espèces de Mammifères à travers le monde).
  • les insectes sont beaucoup plus efficaces que le vent ou l'eau pour le transport, car ils vont généralement de fleur en fleur. Les plantes entomophiles produisent donc relativement peu de pollen.
  • les plantes appartenant aux strates les plus basses sont relativement protégées du vent, en particulier dans les milieux les moins ouverts.

Puis, parmi les plantes à fleurs, certaines ont adapté leurs fleurs pour être pollinisée par le vent (alors que l'anémophilie est apparue avant l'entomophilie, lorsque les plantes n'avaient pas encore créé les fleurs), car les fleurs en elles-mêmes ou le transport par les insectes présentent aussi des inconvénients :

  • les fleurs peuvent être endommagées par des insectes phytophages broutant les étamines ou les pétales, qui transportent peu ou pas de pollen et peuvent éliminer toute chance ultérieure de reproduction pour la fleur.
  • produire du nectar et attirer les insectes demande de l'énergie aux plantes.


Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Vista-licq.png
Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.
Vista-licq.png
Portail Permaculture Cultiver bio et reproduire les interactions écologiques.