Développement durable/Débuter

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Décroissance
Économies alternatives
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie
Énergies renouvelables
Naturisme
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Gros manuel (blog) à l'usage du débutant... ...en développement durable.

ce texte ne fait pas partie des articles principaux d'Ekopedia (voir page de discussion)


Un monde bizarre[modifier]

Vous ne vous étiez pas vus depuis deux mois et voilà que votre petit frère vient de virer complètement écolo. D'un naturel assez calme et sage auparavant, il déambule dans la maison en agitant les bras et en criant: "on va tous mourir ! on va tous mourir !". Dès que vous lui parlez d'aller acheter du café, il trouve le moyen de retomber sur le problème des grandes surfaces et de la voiture, de l'énergie, du commerce équitable et du Bio. Le diagnostic est formel : votre petit frère vient d'être foudroyé par la grande Vérité, et il est impossible de communiquer avec lui. "Houston, on a un problème"...

Pourtant, ces "écolos", vous voudriez bien un jour tomber sur l'un d'entre eux qui soit capable de vous expliquer...

Ce monde complexe[modifier]

La cause est simple: le monde du développement durable (j'utilise exprès ce terme qui n'a aucune définition fixe) est grand... très grand... Quand vous lui parlez d'acheter du café, c'est quatre questions scandaleuses qui titillent simultanément l'adrénaline de votre petit frère.

C'est aussi parce que ce monde est complexe que vous trouverez toujours des arguments à opposer à votre petit frère: le développement durable (DD) pose des problèmes en chaîne, de façon qu'il y ait toujours quelque chose que vous trouvez impossible dans sa solution. La question n'est pas "comment ne pas faire ?" mais c'est de chercher avec lui une solution...

Pour ceux qui cherchent encore les quatre questions scandaleuses, c'est: l' urbanisme (qui fait que vous ne pouvez pas aller acheter votre café à pied), le Zérostock (qui fait que les stocks des supermarchés se trouvent dans les camions, sur les aires d'autoroute), le commerce équitable (qui fait qu'on exporte des bananes d'Afrique et que ce qu'on leur rend ne les nourrit pourtant pas) et le Bio (l'alimentation industrielle favorise les cancers et la destruction de l'écosystème).

Ce monde dissonant[modifier]

Les écolos ne sont pas d'accord entre eux et pourtant, on les range tous sous la même bannière. Sachez, en Homme intelligent, dissocier la particularité du discours de chacun.

Un seul exemple: certains pensent qu'on va tous crever dans cent ans à cause du Réchauffement. Ceux-là pensent que l'on peut utiliser le nucléaire, qui nous donne une chance pour survivre un peu plus...

Conséquence d'être tous rangés sur la même case, on ne leur attribue qu'une tribune, par exemple 1 reportage au JT de 20 heures. En réalité, c'est chacun des sujets du JT qui devrait être traité sous l'angle du DD. Même un bloc de dix minutes pour parler serait insuffisant quand les autres informations parlent d'implantation de supermarchés, de faillite d'Enron, de guerre du pétrole et d'investissement socialement responsable douteux... et que les publicités sont ensuite là pour assurer la continuité de la réception de messages insouciants ("la voiture c'est beau"... "notre énergie est propre"... "cette lingette est pratique"...)

Ce monde politique: comment agir dans un monde incertain?[modifier]

Enfin, une autre caractéristique du DD, c'est que l' on n'est sûr de rien. En fonçant à trente noeuds sur l'océan, vous avez toutes les chances de ne pas vous planter... sauf quand c'est la brume et que vos passagers pointent les récifs à fleur d'eau. La théorie veut alors que l'on soit "sage", mais la sagesse collective est si difficile en démocratie, où tout ce qui n'est pas prouvé atteindre la liberté de l'autre est autorisé...

Des livres entiers traitent de cette problématique (private joke pour ceux qui sont subtils : le titre vous en dit long)... à vous de trouver !


Votre devoir : LA LIBERTE[modifier]

Et si la Liberté était la plus dure contrainte, pire que d'être soumis à la dictature ? Car, en démocratie, vous retirez à votre dirigeant le devoir de savoir. C'est vous qui devez savoir, et élire le dirigeant correspondant. D'ailleurs, en consommant, vous votez aussi, car de nos jours l'acheteur, dans un paysage de libre concurrence, est censé posséder toutes les connaissances sur l'entreprise à qui il achète les produits. Vous avez, ici aussi, le devoir de savoir. Est-ce la réalité ? Savez-vous ce que vous mangez ?

Sur le chemin du DD: La prise de conscience.[modifier]

Il faut donc vous informer par vous-même. Tant que vous n'avez pas réalisé l'ampleur d'un désastre, vous refuserez de toucher au luxe de votre vie actuelle. Souvenez-vous de votre petit frère : c'est ce cap qu'il a voulu vous faire franchir. Alors, allez lire vous-même l'évolution des cancers depuis les années 70, allez chercher vous-même les preuves que la Terre ne se réchauffe pas.

Sur le chemin du DD: Espérer quand même[modifier]

Nous sommes tous rentrés déprimé, un jour chez nous, en nous disant : de toutes façons, c'est bientôt la fin. Même alors, la question est au minimum de savoir comment va se terminer ce "flourish" final, et d'atteindre le mur le plus noblement possible. Imaginons que les écolos disent vrai, pour autant, est-ce que dans cent ans tout le monde serait éradiqué ? Non : et si grâce à tous nos efforts on arrivait à sauver un milliard d'hommes vivant noblement, dans une démocratie saine et avec plein d'artistes ?

Sur le chemin du DD: Eviter les pièges[modifier]

Les écolos qui vous parlent cherchent à vous faire franchir le premier cap, celui de la prise de conscience. Interrogez-les sur ce que l'on peut faire, dans un mode constructif : vous vous ennuierez moins. Dans ce mode, vous avez plusieurs droits:

  • Ne pas vouloir entendre de discours déprimant.
  • Ne croire que sur preuve. Sachez démêler le discours de votre interlocuteur et refuser de croire les approximations: vous serez encore plus persuadé de la réalité.
  • Refuser de retourner dans des grottes. Les bons acteurs du DD vous proposent une décroissance saine, en ne vous attachant qu'à ce qui vous est utile: écoutez plutôt ces écolos-là !
  • En plus, avec cette "décroissance saine", il est possible de trier ce qui est bon ou pas, et vous aurez l'impression de mieux vivre. Exemple : en habitant près de votre lieu de travail, non seulement vous lâchez votre voiture, mais en plus vous venez à pied, vous vous oxygénez le cerveau, vous pensez à vos activités de la journée et vous évacuez le stress. Vous avez un avantage comparatif sur vos collègues managers : une bonne forme. C'est la force du développement durable et d'une décroissance saine : maintenant que nous savons ce que signifie l'industrialisation maximale, nous sommes aptes à sélectionner les processus qu'il faut laisser industrialisés (ex: la production de pâtes) et ceux qu'il faut ré-artisanaliser (ex: la production de chocolat?).
  • Ne vouloir entendre que ce qu'il est humainement possible de faire. Vous n'allez pas vivre comme des ascètes d'ici demain matin, et tant que vous vous informez sur ce que vous pouvez faire, c'est déjà bien.
  • ...et le piège du scientifique véreux: comment éviter de tomber sur un article qui vous "prouve" que la cigarette est bonne pour la santé ? Informez-vous sur la façon dont la communauté scientifique peut rejeter ces articles, dans quelles conditions a été menée l'étude, et si les conclusions sont vraiment en lien avec les observations !
  • En un mot : vous êtes libre d'écouter ce que vous aimez entendre, tant que vous êtes conscient du désastre annoncé.

Sur le chemin du DD: Qu'est-ce qu'on peut faire ???[modifier]

Ben oui, qu'est-ce qu'on fait ? A vous de trouver.

Premier indice: il y a des solutions.

Je ne pourrai pas faire la démarche à votre place: si vous ne vous informez pas, vous n'en trouverez pas.

Deuxième indice: Y a-t-il des blogs qui vous semble proposer des solutions, sur Terre ?


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps locale.png
Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».