Bochet

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter


Le bochet est une boisson alcoolisé (de 5° à 20° suivant les proportions) inspiré de la boisson médiévale éponyme.

Ingrédients[modifier]

  • Eau.
  • Sucre (ou miel, cassonade, mélasse...) ne pas dépasser les 3/4 de litre pour deux litres d'eau.
  • Épices (selon votre gout).
  • Levure (la levure de bière est préférable, la levure pour le pain rendant la boisson trouble).

Le rapport eau/sucre influencera le taux d'alcoolisation de la boisson, plus il y a de sucre plus il y a d'alcool et plus la boisson est gazeuse.

Préparation[modifier]

  1. Mettre l'eau et le sucre à bouillir dans une marmite. Il est possible de faire caraméliser le sucre en ajoutant l'eau plus tard, pour la couleur et le goût.
  2. Ajouter des épices et laisser bouillir entre une et deux heures (pour éliminer tout germes potentiels).
  3. Laisser refroidir jusqu'à 30°C et ajouter la levure.
  4. Laisser fermenter de 3 à 7 jours.
  5. Après l'avoir filtré, vous pouvez le consommer en carafe ou bien l'embouteiller pour le consommer ultérieurement. Attention à bien choisir des bouteilles résistantes à la pression (bouteille à soda, à Perrier, à cidre, à champagne...) avec les bouchons appropriés (sinon au mieux le bouchon saute tout seul, ou au pire la bouteille explose si elle n'est pas assez résistante) et à les conserver AU FRAIS. La maturation en embouteillage fini par donner un goût plus brut (plus d'alcool, de gaz, et moins de sucre). Attention à l'ouverture de la bouteille à ne pas faire de grands geysers incontrôlés.

Précautions[modifier]

La fermentation peut ne pas se dérouler comme prévu et développer des germes anaérobies (surtout si la fermentation se fait à couvert) qui sont toxiques.

  • Si la fermentation émet des odeurs inhabituelles ou malodorantes il vaut mieux jeter le contenu, l'absence de mousse accumulée à la surface est suspecte (sauf si vous avez placé la fermentation sous pression en la mettant dans une cocote-minute par exemple, la mousse ne pouvant donc pas se former. La présence de gaz sous pression et de nombreuses bulles à l'ouverture témoignerons d'une fermentation réussie).
  • Une trop forte concentration en sucre peut empêcher la fermentation alcoolique et laisser la place aux germes (par exemple si votre mélange est assez sucré veillez à conserver le même niveau de liquide en ajoutant de l'eau ayant bouillie une heure, l'évaporation peut faire baisser considérablement le niveau de liquide augmentant donc la concentration en sucre)

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Noia 64 apps cookie.png
Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.