Baromètre du développement durable et solidaire

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

Un outil, inédit en France, à l'usage des associations et des citoyens pour mesurer ensemble, l'engagement des communes bretonnes.[modifier]

Le Baromètre du développement durable et solidaire a pour objectif de permettre aux 1270 communes de Bretagne d'évaluer où elles en sont dans leur prise en compte du développement durable et solidaire. Il permet de recenser certaines pratiques déjà mises en place et d'apporter des éléments de réflexion pour engager d'autres actions, tout en créant un échange indispensable avec les citoyens.

Histoire[modifier]

La conférence de Rio de 1992 sur la crise environnementale consacra le rôle des fameux "Agendas 21" dans cette lutte, et encouragea toutes les communes à entrer dans de telles démarches. Les Pays-Bas, suite à cette conférence, ont créé le "Duurzaamheidsmeter" (mètre de la durabilité) à destination de toutes les communes hollandaises. L'Etat souhaitait créer un instrument permettant d'encourager et de sensibiliser chacune des communes hollandaises à la mise en place des Agendas 21. En même temps, les Pays-Bas recherchaient un outil permettant à tous les citoyens de se faire une idée concrète de ce que pouvait contenir un Agenda 21, ainsi que ses enjeux, afin que ces derniers puissent s'engager dans ces dynamiques; ainsi, le Duurzaamheidsmeter prit la forme d'un questionnaire participatif qui interrogeait les communes sur les quatre grandes problématiques: écologie, économie, équité et participation citoyenne. Il devait aussi permettre de repérer les réalisations innovantes et encourager les autres communes à entrer dans de tels processus. Le citoyen peut comparer sa commune avec d'autres en matière de développement durable. Cette curiosité crée une émulation positive entre les communes. Cette démarche encourage la formation de tous à "l'expertise citoyenne" et invite chacun à entrer dans une éco-citoyenneté en tant qu'individu, mais aussi en tant qu'acteur actif auprès de son conseil municipal. L'initiative des Pays-Bas a connu un grand succès et parvint à sensibiliser citoyens et élus à l'utilité des Agendas 21. Le Baromètre du développement durable et solidaire s'inspire directement de cet outil. Le Baromètre, lancé par le Réseau Cohérence en 1998, a remporté un vif succès dès le début de son lancement. Aujourd'hui, le Réseau Cohérence est dans une phase de relance et de ré-actualisation des baromètres pour les communes ayant déjà répondu au questionnaire.

Mise en pratique[modifier]

En pratique, le Baromètre du développement durable et solidaire se trouve sous la forme de 114 questions portées sur le développement durable. Le questionnaire est divisé en 4 parties, les 4 piliers du développement durable et solidaire: l'économie, la solidarité, l'environnement et la citoyenneté. le questionnaire peut être rempli lors d'une réunion publique, ou bien entre élus et associations. Le questionnaire permet une rencontre entre les élus et les associations dans un but commun. Ensuite, lorsque le questionnaire est rempli, il revient à l'association Cohérence qui le publie en ligne sur le site internet dédié, et la ville apparaît en vert sur la carte. Le site, d'une notoriété grandissante, permet une meilleure visibilité des communes s'étant engagées dans le Baromètre et donc dans le développement durable. Le site permet aux citoyens de connaitre les résultats de leur commune et de les comparer aux villes environnantes ou autres, selon leurs envies. Le site internet met en avant les communes et les associations ayant contribué au Baromètre.


Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Conférence de Rio Duurzaamheidsmeter

Liens externes[modifier]

www.barometredudeveloppementdurable.org www.reseau-coherence.org

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps locale.png
Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur « comment vivre ensemble ».
Noia 64 filesystems exec.png
Portail Penser – Accédez aux articles Ékopédia concernant la pensée.