Auto-stop

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Autostop)
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps galeon.png
Cet article fait partie du
Thème Se déplacer

Autobus
Déplacement alternatifs
Moteurs
Moteurs alternatifs
Propulsions musculaires
Transport en commun
Vélocipèdes
Véhicules à carburants alternatifs


Catégorie:Se déplacer
Catégorie:Voyager

L'auto-stop consiste à solliciter une personne ayant une voiture, afin de se déplacer.


Description[modifier]

Généralement pratiqué sur des routes secondaires, l'auto-stop est un service gratuit contrairement au covoiturage qui est basé sur un échange monétaire. Les conducteurs qui embarquent un autostoppeur peuvent s'ennuyer et cherchent à se distraire, discuter ou simplement veulent rendre service.


En pratique[modifier]

Le signe convenu pour utiliser ce moyen de transport est de lever le pouce de la main droite près de la route, d'une manière visible, en évitant les risques d'accident. Il suffit juste de demander si la destination choisie est sur le chemin de l'automobiliste et d'être poli. Faire un effort d'habillement et de toilette est un plus.

Porter un sac à dos rassure les conducteurs, avoir de gros bagages les dissuade.

Si un conducteur fait signe à l'auto-stoppeur que sa voiture est pleine, le remercier d'un geste est un acte de politesse, et peut inciter le conducteur à s'arrêter quand même et faire une petite place.

Pour de longs trajets, il est bon d'avoir une pancarte indiquant l'objectif à atteindre, écrit en assez gros, le but consiste à établir un contact visuel avec le conducteur de façon à l'interpeller : N'oubliez jamais que votre moral fera votre réussite, donc souriez ! Il faut idéalement se placer à un endroit où le conducteur vous verra de loin, ne roulera pas trop vite, et aura de la place derrière vous pour s'arrêter en toute sécurité. Pour limiter les risques et gagner en efficacité, certains utilisent les stations essences comme point de stop, les aires de repos ou les entrée d'autoroutes.

Faire de l'auto-stop (ou faire du pouce) est un moyen économique de voir du pays

Par ailleurs, la loi (française) encadre la pratique de l'auto-stop. Par exemple, est passible d'amende quiconque est à pied sur les abords autoroutiers, même aux stations de péages. Ainsi, si l'on doit vous déposer sur le domaine autoroutier, choisissez une station service et pratiquez le contact direct avec les automobilistes (Ex : Vous allez à Nice, ça tombe bien, moi aussi...) Faire du stop, surtout pour une jeune fille seule n'est pas ce qu'il y a de plus sûr, le meilleur moyen de rester libre tout en se protégeant est de partir avec une ou deux aiguilles à tricoter, elle permettent de garder a distance en ayant de prime abord l'air de rien.

Ayez votre permis de conduire sur vous : Il arrive encore, sur de longues distances, que des conducteurs fatigués souhaitent vous passer le volant.

Une fois dans la place : Adaptez-vous au conducteur, discutez s'il le souhaite, ne dites rien s'il est taciturne (cf l'auto stoppeur de Coluche) et n'oubliez pas que vous êtes un ambassadeur : d'autres voyages dépendent de l'impression que vous laisserez à ce conducteur obligeant.

A part la gratuité, l'auto stop est aussi un moyen de faire de vraies rencontres, avec des gens parfois étonnants, surprenants, que l'on n'aurait peut-être pas côtoyé en d'autres circonstances. Même si nous ne restons pas en relation, certaines de ces rencontres restent d'excellents moments de vie.


L'auto-stop participatif[modifier]

Le G.R.A.A.L.L (Groupement Rural d’Action Artistique de Libération Ludique), des associations et des collectifs de citoyens de la Drôme s’organisent pour proposer un mode de déplacement simple et autogéré, qui devrait permettre de réduire considérablement le nombre de véhicules circulant sur les routes de notre département, tout en développant la convivialité et la solidarité sur notre territoire:

  • Une synthèse entre la liberté et la simplicité d’organisation de l’auto stop et la solidarité du covoiturage.
  • Une réflexion citoyenne sur l’environnement et l’impact écologique des transports individuels.
  • Une solution à l’augmentation du prix des carburants et des transports.
  • Une alternative à l’inadaptation et au prix des transports en commun en milieu rural.
  • Une aide aux déplacements, facteur de lien social.

Principe de fonctionnement :

Quand un automobiliste transporte un stoppeur participatif, celui-ci participe financièrement aux frais du déplacement en payant une participation calculée sur la base de 0.05 euro par kilomètre et par personne.

Un petit livret orange contenant les explications, et les montants des participations, est distribué gratuitement. Ce livret est brandi aux Arrêts Autostop et permettra de reconnaître les stoppeurs participatifs.

Ces Arrêts Autostop seront répertoriés sur tout le territoire de l’opération en fonction de critères d’accessibilité, de sécurité, de visibilité et enfin de confort.

Ce projet, ne nécessite aucun investissement lourd, aucune infrastructure. Sa réussite dépend de la solidarité et de la convivialité des utilisateurs mais aussi du nombre de participants. L’opération a été lancée en 2006 à titre expérimental sur un territoire réduit au centre Drôme en suivant les axes évidents : de St Vallier à Montélimar, de Romans à Dieulefit.et de Valence à Die.


Voir aussi[modifier]

[[Auto-stop/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Auto-stop... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Auto-stop... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Auto-stop...

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Sur la route par Jack Kerouac, trad. Jacques Houbart. ISBN 2070394034


Noia 64 apps galeon.png
Portail Se déplacer – Tous les articles Ékopédia concernant les déplacements.