Aquifère

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher


Les nappes phréatiques ou nappes souterraines sont des réserves d'eau nichées dans le sous-sol. Le concept de nappe phréatique est trop limité pour correspondre à la réalité du comportement des eaux souterraines. On utilise depuis plus de 30 ans la notion d' aquifère.

Description[modifier]

Le niveau de l'eau dans l'aquifère est appelé niveau piézométrique. Ce niveau est dépendant des conditions météorologiques. Les aquifères ne peuvent se recharger que lorsque les conditions météorologiques sont favorables. La pluviométrie est un des facteurs, l'autre facteur étant la nature du sol, son couvert végétal, son degré d'artificialisation, et le température ambiante. On parle de pluies efficaces, lorsque la recharge est effective. Il varie donc pour les aquifères superficiels en fonction des saisons, et des conditions pluriannuelles de recharge de cet aquifère.

Les aquifères sont alimentés en amont par l'infiltration des eaux de pluies, de la fonte des neiges, et des glaciers. Ces derniers constituent des châteaux d'eau naturels dont dépendent des milliards d'êtres sur la Terre.... La nature du substrat (calcaire, marnes, granite, basalte, alluvions (argiles, sables, graviers)...) détermine les caractéristiques et l'importance des aquifères et leur capacité en tant que réservoir d'eau. Ce substrat détermine la minéralisation de ces eaux et conditionne les possibilités de captage.

Fortement menacés par les pollutions et la destruction des milieux naturels, ils sont pourtant notre source principale d'alimentation en eau douce à l'état liquide: 3 % de l'eau de la planète est douce et moins de 1 % à l'état liquide[réf. nécessaire]. Les contaminations sont, hélas, à une échelle de temps dépassant bien souvent la durée de vie humaine.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Vista-licq.png
Portail Écologie – Articles d'Ékopédia concernant écologie et écosystèmes.