Amanite tue-mouches

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher


Caduceo7colori.jpg
•   Avertissement   •    Les espèces d'algues, champignons ou plantes peuvent fortement se ressembler...
De tout végétal récolté pour consommer ou se soigner, il faut se poser la question : COMESTIBLE ou TOXIQUE ?
Au moindre doute, il faut impérativement faire contrôler la flore cueillie par un pharmacien ou un herboriste agréé.

Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème S'alimenter

Cueillette sauvage
Agriculture
Permaculture
Apiculture
Potager et Verger
Alimentation
Aliments biologiques
Fruits et légumes de saison
Chasse
Pêche
Recettes de base
Végétarisme


Voir aussi :
Catégorie:S'alimenter
Portail:S'alimenter

L'Amanite tue-mouches ou fausse oronge (Amanita muscaria) est un champignon sauvage toxique.

Elle est employée dans la préparation d'insecticides.

Description[modifier]

Amanita-muscaria.jpg

L'amanite tue-mouches a un chapeau rouge vif parsemé de flocons blancs ou jaunâtres qui mesure entre 10 et 20 cm de diamètre. Les lamelles et le pied sont blancs, le pied porte un large anneau blanc.

Habitat et période[modifier]

L'amanite tue-mouches pousse dans les forêts de feuillus ou de conifères, elle apprécie particulièrement la proximité de bouleaux.

Le carpophore peut apparaitre de l'été à la fin de l'automne, il n'est pas rare de trouver des groupements à différents stades de maturité.

Risques de confusion[modifier]

Suite à des intempéries, l'amanite tue-mouches peut perdre ses flocons blancs. Elle peut alors être confondue avec l'amanite des césars qui est comestible [1].

Utilisations[modifier]

Fichier:Amanita-muscaria-2.jpg

Insecticide[modifier]

L'amanite tue-mouches a été traditionnellement utilisée dans toute l'Europe comme insecticide. Le champignon, broyé puis dilué dans du lait est pulvérisé sur les plantes à protéger. En cas d'utilisation sur des plantes comestibles il faut veillez à bien les nettoyer avant consommation.

Usages rituels[modifier]

Des préparations à base d'amanite tue-mouches ont été utilisées par les druides et chamanes de peuples celtes et sibériens. Ces préparations étaient destinées à atteindre d'autres réalités de conscience pour communiquer avec le monde des esprits.

Cet usage remonterait à plus de 4 000 ans selon certaines études[2].

Le caractère hallucinogène de l'amanite tue-mouches serait dû aux molécules de muscimole et muscazone.

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. Amanite tue-mouches sur clicamanites.free voir le cadre rouge "ne pas confondre"
  2. Dictionnaire des drogues et des dépendances, Denis Richard, Jean-Louis Senon, Marc Valleur - Éditions Larousse, 2004

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Noia 64 apps cookie.png
Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »