Alerte à Babylone

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Alerte à Babylone
Image associée au film
Extrait du film

Titre original Alerte à Babylone
Réalisation Jean Druon
Acteurs principaux Claude Bourguignon
Arpad Pusztai
Frédérick Lemarchand
Musique Christophe Chevalier
Nicolas Deutsch
Montage Audrey Maurion
Alejandra Riera
Production CULTURE PRODUCTION
Société de production Les productions ISCA
Société de distribution Association Voir&Agir
Genre Film documentaire
Durée 95 minutes
Sortie 2005
Langue(s) originale(s) Français
Pays d’origine France


Alerte à Babylone est un film documentaire de Jean Druon, paru en 2005.

Synopsis[modifier]

« Et les coûts de Mégalopolis grandissent encore plus vite que sa taille. À tout prix il faut faire venir plus d'énergie, plus d'eau. Il faut assurer le transport des vivants. Mégalopolis est une cité assiégée, mais elle ne l'est que par sa propre masse. Aussi ne peut-elle être sauvée que par le sacrifice chaque jour plus poussé de ses libertés. »
    — Phrase de Bernard Charbonneau, citée en ouverture.

Ce film retrace les conséquences de l'application des nouvelles technologies, comme le nucléaire, les OGM et les nanotechnologies. Bien que ces conséquences portent sur la santé, l'avenir social et les conditions de vie en général, ces techniques sont toujours mises en service sans aucun débat public.

L'auteur fait intervenir des chercheurs en agronomie, des juristes et des penseurs critiques qui déplorent le peu d'informations mises à disposition du public par les organismes de contrôle qui, bien souvent, au lieu d'exercer un travail de contrôle véritable correspondant à leurs responsabilités, aident au contraire à avaliser des décisions déjà prises par le complexe industrie, qui les mandate de manière plus ou moins directe.

Autour du film[modifier]

Apparaissent entre autres le toxicologue Arpad Pusztai, l'épouse (cardiologue de son état) de Youri Bandajevsky, professeur d'anatomo-pathologie, détenu en prison au moment de la réalisation du film, le directeur de Recherche en agronomie Jean-Pierre Berlan, placardisé à l'Institut National de Recherche Agronomique (INRA), le microbiologiste des sols Claude Bourguignon, le socio-anthropologue Frédérick Lemarchand, Gilles-Eric Séralini, directeur scientifique du Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie génétique (Crii-Gen), le cogniticien et essayiste Jean-Michel Truong, ainsi que le groupe de citoyens grenoblois PMO (Pièces et Main d'Œuvre).

Face à celles-ci sont interviewées d'autres personnalités comme Marc Fellous à propos du maïs MON 863 (au sujet de l'autorisation des organismes génétiquement modifiés dans l'Union européenne), du Secrétaire Perpétuel de l'Académie de Médecine...

Le mythe de la neutralité de la science et de la technique (alliée sous le nom générique de technoscience) et celui du progrès justifie la mise en place automatique de procédé potentiellement dangereux pour l'avenir.

Intervenants[modifier]

  • Susan et Arpad Pusztaï, toxicologues congédiés du Rowett Institute (Écosse),
  • Vassili Nesterenko, directeur du laboratoire indépendant Belrad, œuvrant aux soins auprès des populations contaminées par les nouvelles conditions de vie autour de Tchernobyl,
  • Martin Hirsch, Directeur Général de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire et Alimentaire (AFSSA),
  • Gilles-Eric Séralini, membre de la Commission du Génie Biomoléculaire et Directeur scientifique du * Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie génétique (CRII-GEN),
  • Gilles Heriard-Dubreuil, Président de Mutadis, entreprise privée de gestion sociale du risque,
  • Jean-Michel Truong, romancier, entrepreneur,
  • Charles Pilet, ancien Président de l'Académie de Médecine
  • Claude Bourguignon, agronome indépendant,
  • André Cicolella, Président de la Fondation Sciences Citoyennes,
  • Jacques Philipponneau, Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances,
  • Jean-Pierre Berlan, Directeur de Recherche placardisé à l'Institut National de Recherche Agronomique (INRA),
  • Eric Alt, magistrat, membre du Syndicat de la Magistrature,
  • Pierre Boussange, Maria, Alain et Denis, activistes écologiques et anarchistes,
  • Claude Birraux, Vice-Président de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques,
  • Frédérick Lemarchand, Socio-anthropologue du risque, Université de Caen,
  • PMO (Pièces et Main d'œuvre), groupe de citoyens en lutte contre le diktat du technopôle grenoblois.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Noia 64 devices dvd mount.png Portail Cinéma engagé – Les articles Ékopédia concernant le cinéma engagé.
Wiki.png
Note : Une section ci-dessus est à corriger... Elle fait doublon partiel avec un contenu de Wikipedia. Les imports en copier-coller sont interdits sur Ekopédia.