Achillée millefeuille

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

Achillée millefeuille
Fichier:Koeh-149.jpg

Illustration d'achillée millefeuille


Nom latin : Achillea millefolium
Famille : Astéracées
Exposition :
Multiplication :
Utilisation : Plant médicinale, feuille comestible
Avertissement
Avertissement important.gif
Liens
Nuvola apps kuickshow.png  Portails : Cultiver  •  Permaculture  Fruit-cherries.svg.png
FloreListe de plantesPlantes utiles


L'achillée millefeuille (Achillea millefolium) est un élément important de la médecine populaire. Originaire d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord, elle s'est aujourd'hui répandue dans toutes les régions tempérées du globe.

Elle possède également les noms communs suivants : herbe de Saint-Joseph, herbe à dindes, herbe militaire, millefeuille, herbe aux charpentiers, herbe aux coupures, saigne-nez, sourcil de Vénus.

Son amertume caractéristique en a fait un ingrédient de choix pour la composition d’un grand nombre de préparations toniques : vins et alcools aromatisés, tisanes, salades agrémentées des fleurs de la plante, et diverses autres préparations dont certaines subsistent encore en Europe.

Historique[modifier]

La réputation de la plante comme médicinale remonte à la préhistoire, comme le montrent les recherches archéologiques faites à Shanidar, en Irak. Les hommes de Néandertal semblaient avoir une pharmacie rudimentaire basée sur les plantes, et l'une des huit plantes identifiées au moyen des grains de pollen trouvés sur ce gisement était l'achillée.

Le grec Dioscoride (Ie siècle) fut le premier à mentionner la millefeuille comme une plante incomparable pour traiter les plaies saignantes ainsi que les ulcères anciens ou récents.

La plante porte le nom d'Achille, héros de l'Iliade d'Homère[1], probablement parce qu'on aura présumé qu'elle est identique à la plante médicinale dont il est question au livre XI du célèbre poème. Achille, sur les conseils des Centaures l'aurait utilisée pour soigner les guerriers blessés. Jusqu'au XIXe siècle, les soldats l'ont employée pour arrêter le sang des blessures, prévenir l’infection des plaies et en accélérer la cicatrisation, d'où son nom d'« herbe militaire ».

Description[modifier]

Fichier:Fleurs Achillea millefolium.jpg C'est une plante stolonifère vivace, aux tiges variant de 18 à 80 cm, aux feuilles finement bipennatilobées, doublement pennées vert foncé, très allongées et découpées en fines lanières courtes.

Les fleurs sont souvent blanches, roses ou pourpres. Les fleurons du centre (fleurs en tube) sont jaunâtres. Les capitules aux sommets des tiges forment des corymbes.


Utilisation[modifier]

Alimentation[modifier]

Fichier:Achillea millefolium.jpg

L'achillée millefeuille peut être consommée fraîche en salade. Cueillir pour cela les parties jeunes et vertes de la plante. Les feuilles peuvent être également consommées cuites. Les fleurs peuvent servir à la fabrication de beignet, de flan, ou être ajoutées aux laitages.

En cuisine, Lancelot de Casteau la cite dans son Ouverture de cuisine parmi les herbes qu'il faut pour faire des omelettes aux fines herbes.


Herboristerie[modifier]

Fichier:Feuilles Achillea millefolium.jpg

On recommande l'utilisation de l'achillée millefeuille dans les troubles suivants :

  • troubles de la digestion et stimulant digestif ;
  • inflammations des parois intestinales ;
  • constipation et flatulences ;
  • soulagement des douleurs menstruelles ;
  • douleurs pelviennes ;
  • troubles nerveux et nervosité ;
  • troubles du foie, hépatite ;
  • traitement des blessures externes ;
  • varices ;
  • douleurs rhumatismales.
  • Métrorragie : boire une cuillerée à dessert de suc frais, toutes les deux heures.
  • Ulcères des jambes, varices, crevasses des seins, fissures anales, hémorroïdes : compresses de suc frais.
  • Fièvre, bouffées de chaleur de la ménopause : infusion d'une inflorescence dans une tasse d'eau.


Autres[modifier]

Utilisée comme cosmétique et dans de nombreuses liqueurs, elle est contre-indiquée pendant la grossesse.

La plante entière est utilisée. Elle a des propriétés antispasmodique, emménagogue, cicatrisante, tonique et peptique. Elle peut s'utiliser en infusion, teinture, extrait liquide, jus. Elle se récolte en été.

Posologie de l’achillée millefeuille

Usage interne

Perte de l’appétit, troubles digestifs (dyspepsie), douleurs menstruelles

   Infusion. Infuser, pendant 10 minutes, de 1 à 2 c. à thé (de 1 g à 2 g) de plante séchée dans 150 ml d’eau bouillante. Laisser refroidir et prendre 3 fois par jour, entre les repas.
   Extrait liquide (1:1 dans l’éthanol à 25 %). Prendre de 1 ml à 2 ml, 3 fois par jour, entre les repas. Avec les extraits et les huiles essentielles du commerce, suivre les recommandations du fabricant (le dosage dépend de la concentration).
   Teinture (1:5 dans l’éthanol à 45 %). Prendre 5 ml dilués dans un peu d’eau (froide ou tiède) ou dans du jus de fruits, 3 fois par jour entre les repas. 

Usage externe

Douleurs menstruelles

   Bain de siège. Infuser 100 g de la plante séchée dans 1 litre d’eau, puis diluer dans 19 litres d’eau tiède ou chaude. Verser dans un bain de siège ou une bassine et faire tremper la région pelvienne jusqu'aux hanches durant 10 à 20 minutes. 

Blessures et inflammations cutanées

   Compresse. Préparer une infusion avec 1 à 2 c. à thé d'achillée millefeuille dans 250 ml d'eau bouillante, filtrer, laisser refroidir et appliquer une compresse imbibée de cette préparation sur la partie atteinte. Répéter plusieurs fois par jour. Ne pas appliquer sur des plaies ouvertes.
   Huile essentielle. Appliquer plusieurs fois par jour quelques gouttes d’huile essentielle d’achillée millefeuille diluées dans un peu d’huile végétale. Ne pas appliquer sur des plaies ouvertes.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. Citation Homère, Iliade sur l'encyclopédie de l'Agora.

Liens internes[modifier]

Liste des principales plantes sauvages comestibles

Cat - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »