Belladone

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher


Caduceo7colori.jpg
•   Avertissement   •    Les espèces d'algues, champignons ou plantes peuvent fortement se ressembler...
De tout végétal récolté pour consommer ou se soigner, il faut se poser la question : COMESTIBLE ou TOXIQUE ?
Au moindre doute, il faut impérativement faire contrôler la flore cueillie par un pharmacien ou un herboriste agréé.

Belladone
Fichier:Belladone.jpg

Baie toxique de belladone


Nom latin : Atropa belladonna
Famille : Solanacées
Exposition : Ensoleillée/Mi-ombre/Ombre
Multiplication : Repiquage/Semis/Bouturage
Utilisation : Utilisations de la plante
Avertissement
Avertissement important.gif
Plante très toxique
Liens
Nuvola apps kuickshow.png  Portails : Cultiver  •  Permaculture  Fruit-cherries.svg.png
FloreListe de plantesPlantes utiles

La Belladone est une plante potentiellement mortelle une fois consommée à partir d'une dose de 7g chez une personne de 60 kg (trois à quatre baies). La belladone est toxique des racines aux baies (entièrement), car ses fibres et sa sève contiennent un gros taux d'alcaloïdes (dont l'atropine et l'hyoscyamine) qui stimulent le système nerveux et peuvent causer malaises, hallucinations, tachycardie, vomissements, migraines, tremblements violents, troubles respiratoires souvent cause de mort par asphyxie, etc...

Description[modifier]

La belladone est une plante haute pouvant atteindre les 2m, ces feuilles sont nerveuses, légèrement poilues et en forme de gouttes, de taille moyenne, les baies sont noires et brillantes, surmontées comme la framboise d'une petite couronne en étoile, la belladone est composée d'une tige centrale sur laquelle sont situés à intervalles réguliers des amas composés de deux à quatre feuilles et d'un fruit. La fleur de la belladone a une forme de clochette comme le muguet mais plus grosse et de couleur verte et rouge bordeaux.

Étymologie[modifier]

Le nom de "belladone" provient du nom "bella dona", en italien "belle dame", car les femmes italiennes utilisaient une pommade à base de belladone qu'elles s'appliquaient sur les paupières car l'atropine dilate la pupille et embellit le regard ; cela faisait partie des critères de beauté de l'époque. Aujourd'hui utilisée en médecine, la belladone entre dans la composition des solutions ophtalmologiques à base d'atropine, elle dilate la pupille et permet alors des examens pour observer l'intérieur de l'oeil car l'ophtalmoscope sera plus simple à manipuler.

Mais la belladone reste un produit extrêmement réglementé à cause de son puissant poison.

Voir aussi[modifier]


Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.