Bain dérivatif

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
(Redirigé depuis Bains dérivatifs)
Aller à : navigation, rechercher
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

Le bain dérivatif est une technique qui existe depuis les origines de l'humanité. Il vise à stimuler la circulation, les échanges et l'évacuation des substances transportées par les graisses du corps, en créant une différence de température au niveau du périnée. Le principe actif le plus efficace de cette technique est le froid. En conséquence, il est aussi possible de la pratiquer sans utiliser d'eau.


Avertissement - Désengagement[modifier]

Ceux qui ont participé à l'élaboration de ces pages ne sont pas tous médecins, ni nécessairement formés dans ce domaine ou des domaines connexes (anatomie, médication, traitements, naturels ou pas, homéopathiques et allopathiques, etc.)
Ces lignes ne sont que le résumé de ce que leurs auteurs ont lu, et de quelques observations faites en expérimentant cette technique.

Si votre situation est particulière ou que votre santé n'est pas "optimale", lisez d'autres articles, réfléchissez, observez, avant de vous lancer dans une telle pratique en pensant "vous sauver de tous les maux de la Terre". Et ne manquez pas de consulter le médecin régulièrement pour contrôler les progrès. En aucun cas le ou les auteurs de ces pages ne pourraient être tenus pour responsables de symptômes, maux, désagréments ou complications qui surviendraient suite à l'application de la technique exposée dans ces pages.

La technique[modifier]

Les principes à respecter[modifier]

  • Refroidir la zone du périnée à l'aide d'eau froide (mais pas glacée), pendant une durée dépendant de l'âge et du poids (donnée voir ci-dessous); alternative: refroidir cette zone à l'aide d'un "pack" maintenant la température voulue pendant le temps nécessaire (il en existe qui sont faits spécialement pour cette technique);
  • Si on le pratique avec de l'eau, utiliser un gant de toilette ou une éponge de bain douce et naturelle. Accompagner le refroidissement d'un léger mouvement suivant le pli de l'aine jusqu'au périnée.
  • Ne surtout pas prendre froid pendant "l'opération"; pour cela, mettre un pull et des chaussettes si nécessaire;
  • S'installer dans une position confortable pour que le mouvement n'entraîne pas de fatigue;
  • On ne doit pas sortir épuisé d'un bain dérivatif. Si c'est le cas, réduire la fréquence et/ou la durée.
  • À l'issue du bain, se réchauffer pour ne pas avoir froid et se détendre.
  • Le pratiquer de façon très régulière, avec la fréquence adaptée à nos besoins.

En parallele, consommer en quantité suffisante une huile vegetale pressée à froid contenant beaucoup d'acide alpha liniléniques (oméga 3), par exemple l'huile de colza (qui est la mpins chère et la mieux equilibrée en omega 3 et 6) à raison de 2 à 3 cuillères à soupe par jour à ajouter aux aliments et à mastiquer soigneusement. C'est la condition pour que le B.D. fonctionne de façon optimale car les graisses brunes nettoyantes sont fabriquées à partir de ces huiles, à condition qu'elles soient pressées à froid et conservées en flacon opaque ou en verre fumé.

La méthode[modifier]

- Méthode avec de l'eau. Installation: sur un bidet, en mettant une planche au dessus d'un seau, d'une baignoire...

En ce qui me concerne je vous livre ma "méthode maison", constituée à partir d'informations glanées à droite et à gauche et résultat de multiples essais. Cette méthode a le mérite d'être confortable et pratique (pas d'eau partout, possibilité de lire en même temps, pas de frissons) :

  • Une planche en travers de la baignoire, pour s'asseoir dessus
  • Je mets un T-shirt ou suffisamment de vêtements pour avoir positivement chaud : aucun frisson ne doit survenir !
  • Je place une bassine retournée, puis, par dessus, la bassine remplie d'eau froide (de façon à ce qu'elle soit le plus haut possible).
  • À l'aide d'un gant de toilette (plié en deux pour mieux retenir l'eau), pendant 15 minutes, je fais couler de l'eau froide, prise dans la bassine, sur les aines.
  • Parfois je change l'eau (qui s'est réchauffée) à la mi-temps (7min 30)
  • Je le fais chaque matin avant la douche.

- Méthode sans eau. On peut par manque de temps utiliser à la place du BD avec de l'eau, ou en plus, une poche de gel préalablement mise quelques heures au freezer ou au congélateur; on l'enveloppe de deux épaisseurs de papier essuie-tout ou d'un linge, et on la porte comme une couche pendant tout le temps où elle est froide...ce qui permet de vaquer à ses occupations... On doit en mettre une autre quand on ne sent plus le froid. Personnellement j'ai eu plus de résultats en le faisant avec l'eau, mais il est vrai qu'il est recommandé de mettre les poches de gel au moins 3 heures par jour en moyenne et je ne l'ai pas fait.

Garder entre les cuisses contre le périnée une petite bouteille d'eau congelée bien entourée d'une serviette pour ne pas avoir froid mais frais permet de pratiquer sans interruption en regardant un film par exemple, ou quand on travaille assis devant son bureau.

Les poches de serum physiologiques à perfuser de la marque FRESENIUS Freeflex en 250 ml (à commander en pharmacie, ca vaut 2 ou 3 euros) permettent d'avoir un pochon plat dont le froid dure longtemps car c'est de l'eau salée. Le plastique qui les constitue est solide et supporte de longs cycle de congélation/décongélation. comme ils sont plats, c'est pratique pour s'assoir dessus, en voiture, au bureau, dans son canapé etc.... en prenant toujours soin de l'isoler dans une serviette pour ne pas avoir froid.


La durée du bain[modifier]

(valeurs très relatives, qui doivent être adaptées à chacun)

  • Nouveau né : 20 secondes
  • Bébé : 1 minute
  • 12-36 mois : 2 minutes
  • 3-6 ans : 3-4 minutes
  • 7-12 ans 5 minutes
  • Adulte : en moyenne 30 min par séance. Même si 10 minutes deux fois par jour peuvent déjà produire quelques effets.

Remarques

- Apprendre à sentir quand notre corps juge que c'est assez. Ne pas brusquer les choses.
- Selon mes dernières lectures, on peut même mettre les poches 10 heures par jour, il n'y a pas de limite, cela dépend de chacun.

La fréquence[modifier]

  • Une fois ou deux par jour, minimum.
  • Poches de gel en moyenne 3 heures par jour.

Le principe actif est expliqué dans de nombreux articles que l'on peut trouver sur le net. Il s'agirait, par le biais double du frottement et du froid, de stimuler les fascias (Un fascia est une membrane fibreuse qui recouvre ou enveloppe une structure anatomique. C'est un tissu conjonctif dense) Autour de chaque muscle (et de certains organes ?) se trouve un fascia, et ils sont tous connectés entre eux, comme une chaîne. C'est la raison pour laquelle on peut obtenir tant d'effets différents sur diverses maladies, car l'ensemble du corps est touché, jusqu'au cerveau, qui serait entouré également d'un fascia.

Ceci explique donc les améliorations possibles sur ce qui est circulatoire, musculaire, et ce qui en découle plus ou moins directement.

D'après les différentes lectures que l'on peut trouver, les fascias auraient un rôle très important dans la rétention et donc dans la libération de toutes sortes de substances qui engorgent le corps de manière "toxique", dont par exemple un excès de graisses.

En activant ces fascias, on va (ré)-activer l'élimination naturelle de ces substances stockées en trop un peu partout, d'où l'apparition parfois comme effet secondaires de symptômes désagréables relatifs à d'anciennes maladies ; cela correspond à l'élimination du reste de la maladie persistant dans le corps.

Je n'ai rien lu qui fasse référence à des explications "bizarres" ou peu scientifiques. Celle ci, bien que non encore démontrée scientifiquement, est tout à fait cohérente avec la science.

Les effets[modifier]

Là encore, cela reste encore empirique : d'où probablement la prolifération de telles pages sur le net, avec les témoignages de nombre de personnes. On trouve souvent une liste des symptômes qui pourraient disparaître avec le bain dérivatif. Cette liste à l'allure d'une panacée au point de nous faire douter de l'efficacité de cette méthode! (On se méfie toujours des remèdes "miracles"). Je vous copie la liste afin que vous puissiez la parcourir et faire vos propres expérimentations. N'oubliez pas de rapporter les résultats de votre expérience en mettant à jour la section Les bains dérivatifs : Témoignages ! Cela rendra service à d'autres.

A[modifier]

  • Acné, Acouphène, Allergies au soleil et aux pollens, Angines,Angoisses, Arthrose et Arthrite, Asthme.

B[modifier]

  • Boulimie (dérèglement de l'appétit), Boutons de fièvre.

C[modifier]

  • Canicule (essayez la poche de gel !)Cellulite, Cheveux blancs, Calvitie, Constipation, Cou (douleurs et raideurs), cystite.

D[modifier]

  • Dérèglement de l'appétit, Dents et gencives (rage de dents), Dépendances (alcool, tabac, café, "drogues"), douleur(s).

E[modifier]

  • Eczéma, Excroissances diverses, Extrémités froides ou chaudes.

F[modifier]

  • Fatigue chronique
  • Fuites urinaires (femme: sauter, rire...)

H[modifier]

  • Hémorroïdes, herpès

I[modifier]

  • Irruptions
  • Incontinence,infection quelconque, insomnie

M[modifier]

  • Mémoire, maux de tête, maux de gorge (laryngite)

R[modifier]

  • Régulation du poids

Les effets observés ne sont pas nécessairement ceux désirés en priorité. Surtout dans un premier temps. Face aux "écuries d'Augias", le corps y va avec ses priorités. Pas toujours les vôtres!

Normalement des effets observables devraient se faire sentir au bout d'une semaine. Si ce n'est pas le cas, soit vous n'avez pas été assez assidu(e), soit vous pouvez augmenter la durée et/ou la fréquence.

Pour la perte de poids, il semble qu'il faille aussi mesurer les tours de tailles, cuisses, etc., au même titre que le poids. Selon ce que j'ai lu, très souvent le poids ne change pas dans un premier temps, alors que les "graisses superficielles" disparaissent doucement.

Contre-indications[modifier]

  1. L'épuisement en raison d'une maladie grave en phase terminale, l'absence totale d'énergie, le fait d'être exténué est l'obstacle le plus évident. Mais cela fait beaucoup de bien au contraire si vous avez une forte grippe (fièvre, etc.).
  2. Une autre contre-indication est une opération chirurgicale récente. Il faut laisser passer six mois pour une personne jeune, un an pour une moins jeune ou très surchargée. Le corps a besoin de calme et de repos pour que les cicatrisations puissent se faire correctement. Peut-être faut-il laisser aux fascias le temps nécessaire de se reconstituer et de rétablir leurs connexions ?
  3. Enfin, une personne qui a subi de nombreuses opérations ou à qui l'on a posé des prothèses ou un stimulateur cardiaque doit être très prudente avec les bains dérivatifs.
  4. Si vous êtes enceinte suite à un traitement, FIV ou autre, laissez passer le premier trimestre et ensuite faites les Bd sans problème. Si vous êtes enceinte naturellement alors aucun problème : vous pouvez faire les Bd du premier au dernier jour de la grossesse.
  5. Pas après les repas si on n'a pas mis la poche de gel pendant le repas.


Voir aussi[modifier]

[[Bain dérivatif/Témoignage|<span title="Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Bain dérivatif... Cliquez pour plus d'informations">   ]]
Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Bain dérivatif... Cliquez pour plus d'informations
Bulle.png  Le présent Article Ékopédia propose en compléments d'infos : des expériences de lecteurs, dont un témoignage sur Bain dérivatif...

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Le bain dérivatif ou D-Coolinway, par France Guillain, éd. Du Rocher, 2009 ; ISBN 2268068951
  • La Méthode France Guillain, par France Guillain, éd. Du Rocher, 2009 ; ISBN 2268068110
Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »

Texte gras