Discussion:Le Conte De Roseland

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

Et si le affaires ne marchent pas pour Nicolas ? Les clients pourraient bien ne pas être intéressés par l'achat de vêtements de fêtes, ou les trouver trop chers, ou les trouver de mauvaise facture, etc, etc.

Bref, Nicolas pourrait bien se retrouver sans le sou et devoir retourner voir le généreux argentier. Que lui dirait-il ? "Cher argentier, mes affaires n'ont pas prospéré comme je l'espérait. Je voudrais recommencer en tant qu'acteur de théatre." Pour ce faire, il a besoin de 1000 Machins pour transformer la grange de son père en théatre (décors et autres). Et s'il s'avère qu'il est mauvais acteur ? Il dépensera la somme et retournera voir... etc... etc...

Bref, c'est ainsi que certains se feraient entretenir sans apporter la moindre valeur DE QUALITE (intéressante) à la communauté.

Dans un système traditionnel, éprouvé durant plusieurs millénaires, le fait de devoir rembourser et le taux d'intérêt auraient amené Nicolas à réfléchir sur la pertinence de ses actes: "Est-ce que cela va être rentable ?"

En outre, le "modèle" décrit, ne tient aucun compte des variations du macro-environnement de ce groupe humain. Le système décrit ne peut fonctionner que dans environnement parfaitement stable.

Et s'il y avait la guerre (des groupes voisins qui seraient jaloux des richesses du groupe étudié ici et qui voudraient se les approprier) ? Certains approvisionnements ne seraient plus possibles et certains habitants seraient en difficultés (ou pire). Et s'il y avait une catastrophe climatique ? Le père de Nicolas pourrait bien avoir besoin de bras supplémentaires pour se refaire (si tant est que ce soit possible). Mais ces bras là ne seraient pas entraînés aux durs travaux des champs et seraient donc inutiles.

Pour terminer, d'où vient l'argent qu'à reçu Nicholas ? Si c'est celui de la communauté, j'essaie d'imaginer ce que cela donnerait dans le monde réel : Je donne une part de mes revenus (impôts) pour que certains puissent faire ce que bon leur semble ? Personellement, je préfèrerais acheter un outillage supplémentaire (ou de remplacement) pour me rendre les travaux de la ferme moins durs. Sinon, pourquoi est-ce que les frères de Nicholas ne s'installeraient pas comme diseurs de bonaventure ou dresseurs de gastéropodes ou... consultants... ? La vie serait sans doute plus facile.

Moralité..... Elle s'impose d'elle-même



Sans compter qu'une émission monétaire qui accroitrait la masse monétaire entrainerait une inflation, ce qui diminuerait la valeur de l'argent détenu par tous les autres villageois, qui se retrouveraient ainsi plus pauvres. On n'écrit pas des contes à la con quand on ne pige rien aux bases de la politique monétaire.



Bonjour,

Je pense que vous n'avez rien compris à cette histoire, Voyons point par point.

Pour être sur que l'argent donné à Nicolas ne soit pas de l'argent jetté par les fenêtres, on peut lui demander des garanties. Aujourd'hui ce sont des intérêts en argent, Mais dans ce conte là, il pourrait s'agir d'intérêts en nature donnés à la communauté : produits, services ...

En cas d'echec de l'entreprise, on pourrait trouver d'autres sanctions de ce même type, autre que des sanctions financières.

Il faut savoir qu'avant la Révolution Française, on payait ses dettes en nature ... Le systeme bancaire actuel n'est pas millenaire, comme vous dites ... Systeme millenaire eprouvé ? je crois que vous n'etes pas conscient de l'etat actuel de la planète ...

Il n'y aurait pas de guerre de jalousie car il y aurait une juste abondance d'argent pour tous.

D'ou vient l'argent de Nicolas ? Là encore vous n'avez strictement rien compris au conte. L'argent donné a Nicolas est tout fraichement créé par l'argentier.

Il y 'a inflation seulement quand l'accroissement de la masse monnetaire dépasse l'accroissement de la production globale, en gros si il y a plus d'argent que de produits.

Alors si on augmente la production globale, et que par la même occasion, on augmente la masse monnetaire, l'equilibre est maintenue et il n'y aura pas inflation.

Le systeme décris par ce conte n'est pas si different de la réalité. Je m'explique :

Quand l'économie se développe, il y a de plus en plus de produits sur le marché, il faut donc de plus en plus d'argent pour permettre d'échanger ces produits (l'argent est juste un instrument de comptabilité dans les echanges, et non pas une valeur en soi, sa valeur vient uniquement des produits qu'il permet d'echanger, et non pas de reserve en or, petrole, ou monnaies de reserves, ou propriétés foncieres).

Les banques centrales crééent cet argent, mais sous forme de dette avec intérêt.

Quand la monnaie est trop forte, ça veut dire qu'il y a pas assez d'argent par rapport aux produits, donc la banque centrale va baisser le taux d'interet (taux directeur) pour favoriser les emprunts et donc la création de monnaie, et donc l'augmentation de la masse monnetaire.

Quand la monnaie est trop faible, il y a trop d'argent par rapport a la production, donc la Banque Centrale augmente le taux directeur, pour limiter les emprunts, et donc la création de monnaie et donc maitriser la masse monnetaire (et la laisser diminuer naturellement via les interets et les dettes remboursées)

Dans ce conte, Au lieu que la banque centrale prete cet argent avec interet, il le donnerait ou le preterait mais sans interet, et ce, suivant la force de la monnaie du moment.

Si la monnaie est trop forte, la banque centrale créé de l'argent et le donne à l'entrepreneur. Si la monnaie est trop faible, la banque centrale refuse le financement, ou prete l'argent, mais sans interet.

La seule difference entre la réalité et ce que l'argent devrait etre, C'est que la banque centrale devrait donner (ou preter mais sans interet en argent) au lieu de preter avec interet.

Bonne reflection.

PS : évitez d'etre grossier.

Intérêts[modifier]

De plus, en payant des intérêts (qui auraient pu être d'un même montant, soit 250 écus, si son prêt avait été de 8% en 20 ans ou de 11% en 15 ans), il aurait alors diminué la masse monétaire

Non, s'il arrive à payer les intérêts en appauvrissant les membres de la communauté, ces sommes vont dans les poches des banquiers qui ont alors d'autant plus de contrôle sur la communauté. S'il n'arrive pas à payer la banque saisit ses biens pour compenser. Dans tous les cas la banque gagne et le système est ploutocratique.