Discussion:Ail rocambole

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

À faire[modifier]

Culture de l'Ail rocambole[modifier]

Bonjour,

Lors de ma visite, en fin de semaine, à la fête des semences du Jardin botanique de Montréal, je suis tombé sur de l'Ail rocambole et je n'ai pas pu résister à l'envie de m'acheter une gousse!... J'ai déjà de l'ail (autre que rocambole) dans mon jardin que j'ai planté à l'automne, mais je manque d'expérience dans la culture de l'ail en général et j'aimerais donc bien savoir s'il me serait possible de planter mon ail rocambole ce printemps. Ce n'est peut-être pas idéal, mais je le préférerais en terre plutôt que de devoir essayer de le conserver jusqu'à l'automne prochain.

Je souhaite donc planter mes 11 caïeux ce printemps. Quelles sont les recommandations ?

Aussi, l'article indique "Période de plantation : si la plantation toute l'année hors gel est possible [...]" toutefois il n'indique pas de recommandation en cas de gèle. Je suis au Québec, en zone de rusticité USDA 5 et je suppose que je peux planter après les derniers gels.

Je suis également intéressé à en savoir plus sur la culture en générale, notamment par bulbilles.

Pour finir, je m'intéresse maintenant à la conservation (d'ici la plantation). C'est relativement clair pour les caïeux, par contre j'ai quelques doutes concernant les bulbilles. Il est écrit dans l'article "Les bulbilles et les feuilles peuvent être conservées 3 à 4 jours à l'air libre et 1 à 2 semaines au réfrigérateur." Je suppose que cette conservation fait référence à la "Conservation" pour la consommation et non pour la culture. Car j'ai également acheté cette fin de semaine un sachet de bulbilles d'ail 'Music'. Je pense (et j'espère) qu'elles se conserveront encore les 3 mois qu'il me reste avant tout semis possible.

Merci pour ce formidable article! --jluc 14 février 2011 à 21:46 (CET)

Merci de poser toutes ces questions car cela permettra certainement de clarifier l'article. Je vais d'abord essayer d'y répondre ici et reformulerai l'article ensuite si mes explications n'ont pas été suffisamment claires !

Le gel[modifier]

Les plantes dites rustiques sont en Europe celles qui résistent bien au gel. L'ail (rocambole ou non) a adopté une stratégie de survie souterraine (comme tous les bulbes). Le feuillage et les racines servent de catalyseur d'énergie, qui est ensuite emmagasinée dans les bulbes. La plante étant programmée pour l'hiver, elle fait disparaître son feuillage à l'automne, pour ne pas geler. Les racines et radicelles continuent de se développer sous terre par temps doux ou de redoux, mais pas par temps de gel. Lorsque l'on déterre les bulbes, les radicelles se cassent ainsi que certaines racines. La plante peut cautériser ses blessures, mais cela puise dans son énergie. Si le bulbe est directement replanté, la cautérisation se fera plus vite car les racines encore fonctionnelles puiseront les ressources nécessaires dans le sol et non pas dans le bulbe. Les radicelles se développeront ainsi beaucoup plus rapidement. C'est pour cela que la transplantation idéale se fait quand le feuillage est sec en fin d'été, ou à l'automne selon les régions. La plante est prête pour l'hiver, mais le sol encore chaud lui permet de développer ses racines et radicelles. Ça, c'est le cas idéal. Lorsque l'on conserve les bulbes hors sol en vue de les replanter plus tard (comme lors d'un achat dans le commerce), les radicelles ont disparu et les racines sont affaiblies et la plante puise dans ses réserves (dans le bulbe) pour survivre alors que l'environnement lui est très hostile (de l'air au lieu de la terre). Lorsqu'elle retrouve la terre après la transplantation, elle puisera encore plus d'énergie dans son bulbe pour recréer des radicelles et renforcer ses racines, seul moyen pour elle de se refaire. Les conditions climatiques sont alors déterminantes. Si le sol est encore chaud (fin d'été et automne), les radicelles se développeront rapidement et participeront au renforcement du bulbe avant l'hiver. Au printemps, la plante sera prête (presque) comme toutes les autres. En plein hiver, la croissance est très ralentie voire stoppée, surtout en période de gel. La plante n'a pas les capacités de se développer en sol froid et certainement pas en sol gelé. Ceci ne fait que l'affaiblir plus encore. Le bulbe se racornira et la plante pourra disparaitre, pour le moins il lui faudra un an supplémentaire pour récupérer.
Ce qui est vrai pour les bulbes, l'est aussi pour les bulbilles. Car il s'agit de véritables bulbes dont nous parlons. Lorsque l'on habite dans une région particulièrement froide, il est intéressant de recourir au procédé de la couche froide. En général, cela fait gagner un à deux mois sur le calendrier. Les bulbilles bénéficient plus rapidement d'un sol réchauffé et se renforcent ensuite plus vite.
Mais les bulbilles ne sont qu'un moyen accessoire de se reproduire pour la rocambole. Cela lui donne un avantage car cette voie aérienne lui permet de conquérir l'espace plus rapidement que par les caïeux. Mais ce sont ces caïeux là qui lui permettent de conserver l'espace conquis en cas d'échec des bulbilles.

Conservation[modifier]

Pour la consommation, il faut comparer cela à de l'ail frais et de l'ail sec. Je vais modifier l'article pour mieux mettre en évidence les objectifs de conservation : pour la consommation ou pour la reproduction. Réponse pour les bulbilles :

  • Consommation : "Les bulbilles et les feuilles peuvent être conservées 3 à 4 jours à l'air libre et 1 à 2 semaines au réfrigérateur." Oui Oui
  • Conservation : dans un endroit sec et frais à l'abri de la lumière (sinon elles germent). (Comme la peau va sécher et les bulbes se racornir, leur utilisation en cuisine est toujours possible, comme pour les caïeux, mais est beaucoup trop fastidieuse par rapport à l'utilisation des caïeux.

Pour la durée de conservation, il suffit de se rappeler la stratégie de la plante : les bulbilles ne sont qu'un petit plus, sa croissance principale s'effectuant par les bulbes/caïeux. Leur durée de vie est donc limitée. Je ne pense pas qu'elles puissent tenir plus de six mois (mais je n'ai jamais essayé) car ma production à usage perso est encadrée pour éviter l'envahissement.
Un petit conseil pour ta rocambole Music (du nom d'Al Music qui l'a ramenée au CDN dans les années 80, semble-t'il) : c'est de la rocambole italienne (je n'ai pas identifié la variété en question par chez nous, mais l'Italie, c'est zone 8 ou 9). La zone 5 correspond en Europe à une zone allant du Nord de Stockholm à la Finlande pour redescendre ensuite en Russie et en Ukraine. C'est donc plutôt froid pour une italienne. J'opterais donc pour la culture en couche froide. L'ail n'aime pas non mlus l'humidité stagnante (c'est qu'elle préfère les terres sablonneuses, la terre franche convenant encore). Selon l'humidité du sol, dans certaines régions humides (et argileuses comme la Belgique), les aulx viennent mieux lorsqu'ils sont cultivés en billon, l'eau excendentaire s'évacuant au bas de ce petit monticule de terre. Si les résultats sont décevants (mais tu ne pourras en juger qu'après deux ans dans le meilleur des cas), il faudra songer plutôt à la variété sauvage ou à des variétés russes.
J'espère avoir répondu ainsi à tes questions. Si j'ai omis certains points ou que d'autres ne sont pas très clairs, n'hésite surtout pas. Essaye aussi de te renseigner sur l'origine exacte de cette "Music". L'Italie étant aussi très montagneuse, cela modifierait beaucoup les capacités de la plante. -- Amiteusement Saint amand | d 15 février 2011 à 00:40 (CET)

Pour l'Ail Music, il semble en effet que ce soit une rocambole. Je l'ai acheté d'un petit producteur de semenences (Samour Ail) de Saint-Julien (USDA entre 3b et 4a). Je suppose qu'avec les années, la variété s'est adaptée au climat du Québec.
Le producteur était au stand du réseau Semences du patrimoine et en recherchant sur leur site Web, j'ai trouvé des informations complémentaires en provenance des membres sur l'Ail Music. Tu avais vu juste, l'Ail "Music" a été créé en l'honneur de "Al Music" qui l'a importé d'Italie et l'a intégré dans le Sud de l'Ontario (Waterford est en zone USDA 5b).
Merci infiniment pour toutes ces explications!
--jluc 15 février 2011 à 02:24 (CET)
Rocambole ou Porcelaine? Ça n'est pas très important pour moi, mais pour ton information, il semble y avoir un doute à savoir si la Music est Rocambole ou porcelaine. Ici et c'est indiqué Porcelaine, tandis qu'ici, la plupart des membres du réseau Semences du patrimoine semblent d'accord pour dire que c'est un Rocambole. --jluc 15 février 2011 à 02:35 (CET)
Je dois vérifier pour la porcelaine, car il semblerait que ce soit une dénomination spécifique à l'Amérique du Nord. Vu les caractéristiques, j'aurais tendance à l'englober dans la rocambole. Je pense que tu devrais avoir accès à l'information plus facilement vu que tu es sur place. -- Amiteusement Saint amand | d 15 février 2011 à 09:43 (CET) Ps.: ça se confirme : [2].